Guardians of Legends

Partager sur :

Guardians of Legends, c’est koa ?

Petit OLNI (Objet Ludique Non Identifié), Guardians Of Legends est la combinaison de deux choses au départ assez différentes : Une vraie chasse au trésor et un jeu de société.

L’origine du projet date de 16 ans et est né de l’esprit un peu fou de Vincenzo Bianca, pédagogue de formation (co-auteur et scénariste) et d’Edward Preston (co-auteur) chez les éditions Lubee ! Vincent a d’ailleurs commencé à écrire un livre autour des gardiens de légende d’environ 250 pages à ce jour.

Les chasses au trésor existent depuis 1979 en France et ont été popularisé en 1993 par la Chouette d’Or : une chasse au trésor sous forme de jeu qui n’a toujours pas été résolue à ce jour !

Guardians Of Legends combine ces deux aspects puisqu’en plus d’un jeu de société assez complet, une chasse liée au jeu est ouverte avec un coffre au trésor caché quelque part dans le monde à trouver. Ce coffre enterré à une profondeur à découvrir aussi donnera accès à l’œuf d’or, sublime réalisation de deux joaillers Olivier Gangi et Cédric Sansen. L’œuf est un objet forgé en or pur 24 carats et serti de près de 600 pierres précieuses, d’une valeur d’environ 210 000 €.

Pour participer à la chasse, il suffit de récupérer le code unique dans sa boite, et d’aller sur le forum du site officiel afin de se lancer dans la résolution d’une série d’énigmes. La chasse n’est pas une obligation : on peut simplement jouer au jeu sans se soucier de cet aspect, mais elle ajoute une originalité certaine, une expérience assez unique dans l’univers du jeu de société moderne et une prolongation du jeu bienvenue.

Parlons maintenant un peu du jeu. La base du jeu est représentée par 24 tuiles hexagonales. Tuiles que tu vas juxtaposer comme bon te semble (du moment que chaque tuile en touche au moins deux autres), afin de former un plateau différent d’une partie à l’autre.
Tu vas prendre les 10 cartes trésor et en distribuer deux par joueur, puis les 16 cartes légendes, et en distribuer une par joueur, et enfin les 24 cartes iles et en distribuer trois par joueur.
Les joueurs vont mélanger cartes trésor et cartes légendes puis faire trois piles contenant face cachée une ile recouverte d’une carte (trésor ou légende). Ces trois piles vont représenter les iles ou chaque joueur a caché ses trésors.

L’objectif du jeu va être de trouver les îles où les autres ont cachés chacun de leurs trois trésors (Explorateur), tout en donnant des indices pour faire découvrir les iles ou tu as caché les tiens (Gardien). Avec comme but d’être le premier joueur a atteindre une certaine richesse (12 pièces en niveau 1).

Chaque tuile île regorge de détail, et représente d’ailleurs une véritable légende existante ou qui a existé. Pour être capable de faire deviner dans quelle ile notre trésor est caché en Gardien, nous allons devoir nous servir d’une des 35 magnifiques cartes postales sur lesquelles il faudra pointer un élément qui servira d’indice pour les autres Explorateurs.

Les tours de jeu vont donc se passer en deux phases, premièrement la phase de fouille :

  • Chaque joueur regarde sa carte première ile non découverte en cherchant détails et idées.
  • Chaque joueur pourra ensuite grâce à un petit jeton en forme de flèche, pointer un élément d’une des cartes postales disponibles (2 sur la première manche, 3 ensuite).
  • Une fois l’indice posé, le joueur peut regarder si d’autres joueurs ont eux aussi posés leurs indices, et utiliser l’un de ses bateaux (de sa couleur au recto, de la couleur des joueurs au verso) choisie en fonction de la couleur du joueur dont il pense avoir trouvé l’île, pour placer le bateau sur le bord de la carte île. Si un bateau est déjà présent, le joueur devra le poser par-dessus celui déjà présent.

Puis une fois que tous les joueurs ont posé leur indices et posé tous leurs bateaux, on enchaine sur la phase de résolution :

  • On va dévoiler les bateaux tuiles par tuiles en respectant l’ordre de pose, afin de déterminer si les déductions de chaque joueur ont été bonne.
  • Si ça n’est pas le cas, on demande au joueur si son île est juxtaposé, ce qui permet d’y apposer une pastille « feu de position » et de donner un indice précieux pour la prochaine manche.
  • Si c’est le cas, on dévoile la carte « lieu » puis le trésor caché dessous.
  • On retourne la tuile île sur le plateau.
  • On distribue ensuite les pièces aux différents joueurs en fonction du trésor. Les trésors rapportent 2 pièces jaunes au premier Explorateur ayant trouvé, 1 pièce aux suivants, et 2 pièces jaunes au Gardien. Les légendes rapportent 2 pièces jaunes et 1 pièce rouge au premier Explorateur, 1 pièce jaune aux suivants, et 2 pièces jaunes et une rouge au gardien. On ajoute un bonus d’1 pièce jaune au Gardien si plusieurs Explorateurs ont trouvé son île.

À la deuxième manche, on ajoute une troisième carte postale. Pour les manches suivantes, on changera la plus vieille carte postale par une nouvelle. Et on continue sur son île en rajoutant un indice si elle n’a pas encore été découverte ou on passe à son île suivante si elle l’a été la manche précédente. Et ce jusqu’à ce qu’un joueur atteigne le bon nombre de pièces suivant le niveau en cours. En cas d’égalité, celui ayant le plus de pièces rouges l’emporte.

Oui car il y a 4 niveaux de difficultés croissante :

  • Niveau 1 : Les Veilleurs : celui expliqué ci-dessus avec un objectif à 12 pièces d’or (jaune ou rouge pour finir la partie).
  • Niveau 2 : Les Sentinelles : on ne peut plus retourner une ile lorsqu’elle a été trouvée, ni utiliser de pastilles « feu de position » pour les îles attenantes.
  • Niveau 3 : Les gardiens : chaque légende ajoute un pouvoir qui va donner un bonus ou un malus à l’Explorateur qui découvre le trésor qui pourra l’utiliser quand il le souhaite. L’objectif de victoire passe à 20 pièces.
  • Le Niveau 4 : Les Vénérables Gardiens : on garde les pouvoirs et on ajoute un chrono de une minute dès qu’un joueur pose son jeton « indice » sur la carte postale. Tous les joueurs devront avoir effectué leurs actions dans ce laps de temps.

Pour ce niveau 4, on peut utiliser l’application mobile livrée avec le jeu. Celle ci a deux volets, une pour gérer ce chronomètre, l’autre pour faire de la réalité augmentée et te narguer si tu vises la boite de jeu avec 😉

Guardians of Legends est donc un jeu de déduction et de communication par images.

Pour les enfants :

Guardians Of Legends est un jeu très familial. Les règles du premier niveau sont simple et rendent le jeu très accessible (6/8 ans). C’est toujours intéressant après coup d’entendre les enfants expliquer pourquoi ils ont choisis tel ou tel indice. Les déductions nécessaires pour trouver les bonnes îles obligent une observation minutieuse du plateau de jeu. En positionnant tous les joueurs simultanément en Gardien et Explorateur, on s’assure aussi une attention de tous les instants ainsi qu’un petit stress bienvenu. Si en plus tu arrives à les embarquer sur la chasse au trésor, cela peut donner des moments très sympathique.
Les niveaux supérieurs vont aussi permettre aux enfants d’apprendre progressivement les bases de jeu et de le complexifier parties après parties. C’est toujours un bon point.

Les parents, vous en pensez koa ?

Le moins que l’on puisse dire c’est que le concept était intriguant. Mélanger chasse au trésor et jeu de société, personne n’avait encore fait ça à ma connaissance. Le risque était que cette chasse ne soit finalement qu’un argument marketing et que le jeu ne soit pas à la hauteur. La présence de Blackrock Games à la distribution était déjà rassurante.
Ce que l’on peut désormais dire c’est que c’est un vrai jeu de société, avec beaucoup de qualité. Dans la lignée des quelques jeux de communication / déduction par images (on pense à Mysterium, Shadows Amsterdam, voir même Dixit), Guardians Of Legends à de chouettes arguments pour lui. Les visuels, que ce soit ceux des tuiles iles, ou des cartes postales, fourmillent de détails en tout genre, et le jeu s’avère très plaisant à jouer.
On aime beaucoup l’univers de la chasse au trésor et de ces gardiens qu’on retrouve vraiment bien dans le jeu, on regrette simplement qu’il n’y ait pas plus de background présentés autour des différentes îles, mais c’est peut être à toi de chercher cela pour te rapprocher du fameux trésor ? 🙂

Guardians Of Legends est donc un bon jeu familial et l’aspect chasse devrait occuper de longues journées les plus aventuriers d’entre vous.

Les enfants, vous en pensez koa ?

J’aime beaucoup ce jeu et le fait de relier certains points à d’autres, si tu vois ce que je veux dire…

Par exemple imaginons qu’il y ait une balançoire (oui je sais) sur la carte ile qui t’a été donné, et bien peut-être qu’il y aura une carte postale où se trouvera une balançoire. Tu feras alors le lien entre ces deux détails et c’est ainsi que les autres joueurs essaieront de trouver la tuile correspondante.

Ça me rappelle un peu le jeu Mysterium, quand le fantôme nous donne sa carte indice et que l’on doit essayer de trouver un petit détail ou une « coïncidence » qui correspondrait à l’une des cartes présentes sur la table. Et bien ici c’est exactement pareil mais avec des îles et pas des pièces, personnages ou autre…

Ensuite c’est super car tous les joueurs peuvent remporter des points dans n’importe quelle situation, si untel a trouvé la bonne tuile qui correspondait à ma carte alors il gagnera les ressources indiquées sur mon trésor et moi de même, donc on aura tous deux gagnés des points.

Et en plus de toutes ces règles il y a aussi un aspect rapidité lorsqu’on doit voter pour les îles des autres joueurs, bah oui autant être le premier à trouver la bonne ile pour avoir tous les points !

Célya (12 ans)

J’adoooooore ! J’aime bien avec les pouvoirs des légendes, parce que ça peut un petit peu désavantager les autres, par exemple, j’en ai eu un où ça empêchait un joueur d’avoir ses pièces au prochain trésor qu’il trouvait, et grâce à ça j’ai mis Papa dernier. J’aime beaucoup les dessins des îles, car il y a beaucoup de détail dessus, et ça fait bien réfléchir pour trouver des indices sur les cartes postales. En plus elles sont belles. J’aime bien aussi le fait qu’il y ait une vraie chasse au trésor, mais c’est très dur !

Kylian (8 ans)

Au final, on en pense koa ?

Les visuels (cartes postales et îles) sont magnifique
Univers et Background intriguant
Une vraie chasse au trésor pour les motivés
Les niveaux qui permettent d’adapter le jeu au public

Frustrant de ne pas en savoir plus sur les îles (mais j’imagine que ca fait partie de la chasse ?) et le background des gardiens
❌Peut être un peu long a 5 joueurs

3 à 5 joueurs
30 min
8 ans et +
Par
Vincenzo Bianca, Edward Preston
Distributeur
Blackrock Games
Editeur
Lubee

A découvrir