Zombie Kidz Evolution

Partager sur :

Zombie Kidz Evolution, c’est koa ?

Pour éviter tout drame, et ne pas gâcher l’effet de surprise, ce test est garanti sans spoiler !

L’une des tendances des années précédentes dans l’univers du jeu de société, a été l’arrivée des jeux dits Legacy.
Les jeux Legacy sont des jeux qui vont évoluer avec le temps. Cela peut se représenter de différentes manières : une partie peut par exemple impacter les suivantes, le matériel peut être modifié/altéré, etc. On a donc retrouvé quelques chouettes jeux dans le domaine des jeux plutôt adultes avec Pandemic Legacy notamment, ou CharterStone.

Zombie Kidz Evolution est l’un des premiers représentant de cette tendance dans le jeu « pour enfants ». C’est l’évolution (oh oh oh) du jeu Zombie Kidz sorti quelques années plus tôt déjà chez le Scorpion Masqué.

Le plateau de jeu

C’est donc un jeu évolutif, coopératif de 2 à 4 joueurs (on peut même très facilement jouer seul), qui va te mettre dans la peau d’un élève d’une école envahie par des zombies !

Le plateau de jeu est recto verso, avec une face pour 2 joueurs et une face pour 3-4 joueurs. Sur ce plateau est représenté l’école, constituée d’une pièce centrale (la salle des professeurs de couleur rouge), ainsi que de 4 pièces autour (la salle de classe, le gymnase, la cantine et la bibliothèque), chacune donnant accès à l’extérieur et à l’un des 4 portails permettant de sortir de l’école.

Dans la boite tu remarqueras très vite la présence de 13 enveloppes de différentes tailles, et d’un livret de survie. Pour avoir le droit d’ouvrir une enveloppe, il faudra enchainer les parties et essayer de gagner des trophées.
Une partie jouée ajoute un sticker « cerveau » sur ton livret, et un trophée gagné (parmi une liste définie au départ qui évoluera lors de la partie) te permettra aussi d’ajouter un sticker trophée. Une fois un numéro d’enveloppe recouvert d’un sticker, tu pourras ouvrir celle du numéro correspondant et découvrir de nouveaux éléments de jeu ! Ne compte pas sur nous pour te dire ce qu’elles contiennent, ce serait gâcher l’un des éléments les plus sympas du jeu. Sache juste qu’ici, nous ne sommes pas dans du légacy destructif, mais plutôt dans de l’amélioration.

Au départ du jeu, tu auras un dé, avec une face vide et les autres correspondant aux couleurs des différentes pièces, 4 personnages pour joueurs, et 8 zombies. Place le nombre de personnages correspondant au nombre de joueurs dans la salle des professeurs, puis les 8 zombies sous forme de rivière ordonnée à côté du plateau, et prend les 4 premiers de la rivière afin d’en positionner un sur chaque case portail.

Pour gagner le jeu, il faudra arriver à fermer les 4 portails de l’école afin d’empêcher les zombies de rentrer à nouveau. Et comment ça se joue ? C’est simple comme tout (du moins au début ;-)).
À chaque tour, le joueur actif lance le dé, si c’est la face vide il ne se passe rien, sinon tu places un zombie dans la pièce de la couleur du dé, ensuite tu peux bouger ton personnage d’une case uniquement. Tu ne peux aller dans une case que si elle comporte moins de 3 zombies. Tu peux ensuite tuer un ou deux zombies dans la case où ton joueur s’arrête.
Et comment fermer un portail ? Simple, il suffit d’avoir deux joueurs présents au même moment sur une case portail.

Mais attention, si après un lancé de dés, il n’y a plus de zombie en réserve dans la rivière pour en prendre un et le placer sur le plateau, la partie est perdue !

Pour les enfants :

Zombie Kidz Evolution s’adresse à une cible d’enfants entre 5 et 10 ans. Le matériel et le design à la Splatoon est superbe, le thème des zombies assez accrocheur. Les règles sont au départ très simple (voir trop pour les enfants vers la tranche haute de l’age ou déjà bien gamer, mais aussi pour les parents), mais s’enrichiront assez rapidement après quelques parties. Les parties sont très courtes (entre 5 et 10 minutes) et les enfants vont prendre le jeu comme une véritable drogue avec l’envie d’enchainer les parties pour ouvrir des enveloppes ! C’est très chouette de voir l’excitation qu’ils peuvent avoir en ouvrant et découvrant de nouveaux éléments d’une enveloppe à l’autre.
Le jeu étant coopératif, laisses la place aux enfants afin qu’ils puissent participer voire même leader un peu la partie, en définissant quelles actions faire pour éviter de se retrouver sans zombies et perdre la partie.
On t’invite d’ailleurs à lire le super article Zombie Kidz contre Fortnite.
La difficulté est assez modulable, dans le sens où si l’ajout d’une règle rend d’après toi le jeu trop complexe pour tes enfants, tu es libre de ne pas utiliser cette nouvelle règle.

Les parents, vous en pensez koa ?

On explique les règles en moins d’une minute, les parties s’enchainent, et les défaites permettront quand même d’avancer en collant un sticker sur le guide de survie afin de ne pas être punitif, et de donner l’envie d’y revenir pour se rapprocher de l’ouverture d’une prochaine enveloppe. Ici, nous avons déjà dépassé la vingtaine de parties en moins d’un mois.
Notre cas familial est assez intéressant sur Zombie Kidz car il partage un peu en famille. Célya le trouve trop simple alors que Kylian est complétement fan.
C’est donc bien un jeu pour enfant auquel nous avons à faire, et qui se situe vraiment dans le haut du panier de cette gamme. L’édition, le design, le thème, l’accessibilité, le gameplay, et l’évolutivité en font l’une des meilleures portes d’entrées dans le jeu pour des familles avec enfants entre 5 et 10 ans. Une valeur sûre si vous souhaitez offrir un jeu à un enfant de cet age-là.
Côté rejouabilité, rien à craindre. Les enveloppes vont pousser tes enfants à aller au bout du jeu, et il te faudra pas moins d’une bonne trentaine/quarantaine de parties pour arriver à la dernière enveloppe. Et même une fois cela fait, le jeu reste encore très intéressant avec les challenges à remplir !

Nous sommes aussi persuadés que ce n’est qu’un début et que le Scorpion Masqué doit réfléchir à une suite, n’est-ce pas ? 🙂

Les enfants, vous en pensez koa ?

Je vais être franche, ce n’est pas forcément un jeu auquel j’aime particulièrement jouer.

Déjà je trouve que même si on évolue énormément au niveau de la façon de jouer, du déroulement des parties, les personnages et pleins d’autres petites choses, les parties sont toujours aussi simplistes.

Pour moi c’est dommage, mais pour les enfants c’est un gros point positif, et j’en parlerai après !

En plus de la simplicité des parties, je trouve que celles-ci sont très rapides, comme le dira mon frère dans son avis ci-dessous, d’un côté c’est bien car on peut en faire plusieurs à la suite, mais pour moi, je n’en vois pas forcément l’utilité. Je préfère jouer à un jeu, ou on s’implique vraiment, on réfléchit à la façon dont on y joue, on essaye de trouver des tactiques, etc.

Bien qu’il y ait déjà complètement différents des points que je viens de citer, cela ne veut pas dire qu’ils ne seront pas tout aussi bien, pas du tout ! (Note des parents : si tu comprends cette phrase, dis nous, car de notre côté, on a rien compris ! 😀 ) Mais ce qui me gêne dans ce jeu, c’est que l’on avance sans forcément de but précis dans les parties. Si, juste fermer les 4 portails, mais dans ce cas-là encore faudrait-il rajouter plus de variantes ou d’objectifs afin de gagner, tout en devant fermer les 4 portails bien sûr.

Célya (12 ans)

J’adore déjà parce que j’aime bien les jeux coopératifs. J’ai toujours envie d’y jouer et d’essayer de gagner des défis pour coller des autocollants sur le guide de survie, pour augmenter notre niveau et pour pouvoir ouvrir une enveloppe. Dans les enveloppes, t’as des nouveaux pouvoirs et des nouvelles règles qui rendent le jeu plus difficile. J’aime bien les zombies parce que ça fait penser à Zombicide. Les dessins sont bien faits car la fille avec son sabre laser ça fait penser à Star Wars et les autres à des jeux vidéos comme Splatoon. Puis aussi les parties sont super rapide, donc on peut en faire plein à la suite.

Kylian (8 ans)

Au final, on en pense koa ?

Complètement addictif
L’aspect évolutif
De plus en plus riche et intéressant
Progression non punitive

Un peu simpliste au départ

2 à 4 joueurs
15 minutes
7 ans et plus

A découvrir