7 Wonders

Partager sur :

7 Wonders, c’est koa ?

Difficile de parler de jeu de société moderne / familial, sans évoquer 7 Wonders d’Antoine Bauza chez Repos Production. C’est probablement le jeu de société le plus titré au monde, et c’est pourtant un jeu qu’on fait encore découvrir régulièrement et avec toujours autant de plaisir.

7 Wonders est un jeu de ressources/construction qui se joue de 2 à 7 joueurs et qui te met à la tête d’une des 7 grandes cités du monde antique afin de la faire prospérer autour de cette merveille.

Au début du jeu, tu vas choisir une merveille parmi les sept du monde antique présent dans la boite comme Les pyramides de Gizeh, Les jardins suspendus de Babylone, Le phare d’Alexandrie … Cette merveille te produira une ressource d’un certain type, et comportera trois étapes de merveilles que tu pourras construire lors d’un tour de jeu dès que tu sauras produire les ressources nécessaires. Chacune de ces étapes te fera gagner des ressources, points de victoire ou pouvoirs.

Le jeu va ensuite se dérouler en trois âges, chacun correspondant à un tas de cartes (de 7 cartes par joueur) : âge I, âge II, âge III.

Tous les âges se dérouleront de la même manière. On partage le tas de carte de l’âge suivant le nombre de joueurs et on en distribue un à chacun.
On va ensuite choisir une carte du paquet et la jouer en même temps que les autres joueurs, puis passer le paquet restant à son voisin (de droite ou gauche suivant l’age en cours), jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une carte dans ce tas qu’on défaussera. C’est ce qu’on appelle un Draft.

Il y a 7 types de cartes correspondant aux types de bâtiments que nous pouvons construire :

  • Les matières premières (marron) et les produits manufacturés (gris) seront les ressources qui te permettront de construire les autres bâtiments.
  • Les commerces (jaune) te permettront de mieux marchander avec tes voisins ou de gagner monnaies et ressources.
  • Les bâtiments civils (bleu) et scientifiques (vert) te rapporteront de précieux points de victoire, soit directement (bleu), soit en combinant plusieurs cartes du même symbole ou/et en construisant des ensembles de 3 symboles différents (vert).
  • Les bâtiments militaires (rouge) te permettront d’attaquer les cités voisines en fin d’âge et de gagner aussi des points de victoire si ta force militaire leur est supérieure.
  • Les guildes (violets) qui seront introduit seulement sur l’âge III, et feront gagner des points de victoires suivant différentes stratégies.

À chaque tour, tu ne peux réaliser que l’une des trois actions suivantes :

  • Jouer une carte de ta main.
  • Défausser une carte de ta main pour récolter 3 pièces d’or.
  • Utiliser une carte de ta main pour construire une étape de merveille en la positionnant sous l’étape correspondante face cachée et en payant les ressources nécessaires à la construction de cette étape.

Pour pouvoir jouer une carte de ta main, il suffit de pouvoir :

  • Payer les ressources nécessaires avec ta cité uniquement si les matières premières et produits manufacturés qu’elle contient suffit à les produire.
  • Compléter les ressources manquantes en les achetant pour deux pièces d’or chacune à tes voisins directs de gauche et droite.
  • Utilisez le chainage. Certaines cartes possèdent en haut à droite, à côté du coût classique en ressources, un nom de carte te permettant de la jouer gratuitement si cette carte est déjà en jeu de ton côté.

À chaque fin d’âge, on comparera les forces militaires de chaque joueur avec ces 2 voisins de droites et gauche, en donnant les jetons militaires correspondant.
Si tu es moins fort qu’une cité voisine, 1 jeton -1.
Si tu es plus fort qu’une cité voisine, 1 jeton 1 en âge I, 1 jeton 3 en âge II, 1 jeton 5 en âge III. Et on enchainera l’âge suivant si possible.

À la fin de l’âge III, la partie est terminée, et le gagnant sera le joueur avec le plus de points en cumulant :

  • 1 PV par lot de 3 ors
  • Les PV des jetons militaires
  • Les PV des bâtiments civils
  • Les PV des commerces
  • Les PV des étapes de merveilles
  • Les PV des bâtiments scientifiques (1, 4, 9 ou 16 points suivant le nombre de cartes du même symbole auquel on ajoute 7 points par ensemble de cartes des trois symboles).

Pour les enfants ?

D’apparence touffue et très sérieuse, 7 Wonders est néanmoins très accessible. La première explication de règle peut être un peu dense et on te conseille d’avoir déjà fait une ou deux parties avant de l’expliquer à des enfants.
On peut facilement le faire jouer dès 7-8 ans, en réalisant un draft ouvert (carte visible de tous), et en choisissant une merveille plus simple que d’autres (sans pouvoir), par exemple la face A de Gizeh (la préférée de Kylian). Comme tu le verras dans les avis de nos enfants ci-dessous, c’est LE jeu préféré de Célya, et un jeu que Kylian adore énormément. Il plait donc très facilement aux enfants. L’énorme avantage de 7 Wonders dans un cadre familial comme celui-là, c’est sa fluidité : Les tours de jeu étant simultanés, les parties sont très rapides (entre 20 et 30 minutes, peu importe le nombre de joueurs !).
C’est un jeu très stratégique qui va les forcer à anticiper leurs coups plusieurs tours à l’avance, notamment les ressources s’ils souhaitent construire les étapes de leur merveilles. Mais aussi observer beaucoup de choses : les chainages, les nombreuses possibilités des cartes qu’ils ont en mains pour faire le meilleur choix, le développement adverse…
Bref, un très bon moyen de les faire bien gamberger, tout en leur apportant un poil de culture bienvenue sur ces nombreuses merveilles malheureusement presque toutes disparues à ce jour.

Les parents, vous en pensez koa ?

Que dire qui n’a pas déjà été dit sur 7 Wonders ? Absolument rien. Ce jeu est une pure merveille (ohoh). Il est beau, ultra addictif, d’une fluidité exemplaire, et d’une richesse assez impressionnante. La mécanique de Draft est bien utilisée ici et malgré le peu d’interactivité, il devient vite obligatoire de regarder le développement des cités des autres joueurs afin d’essayer de les bloquer (en contre-draftant par exemple), ou aussi pour choisir intelligemment les ressources que l’on va produire de celles que l’on va acheter chez nos voisins.
La rejouabilité est déjà très grande grâce aux nombreuses merveilles présentes dans le jeu de base, mais aussi les différentes guildes qui modifieront l’âge III. Et c’est sans compter les 4 extensions existantes à ce jour (Cities, Leader, Babel et Armada) ainsi que les packs de merveilles (Wonder Pack, Anniversary Pack) disponibles et la version Duel pour 2 joueurs (on parlera peut-être de tout ça prochainement).
Le jeu possède aussi le pion de platine ayant dépassé le million de ventes dans le monde !
Bref, si tu ne connais pas encore, ne cherches plus, et achètes ce jeu pour l’ajouter à ta Ludothèque, c’est un must-have absolu.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Je pense que vous l’avez compris 7Wonders est mon jeu préféré alors il y aura beaucoup de choses à dire sur celui-ci. (:

Pour commencer, l’un des gros points fort du jeu est que l’on joue tous en même temps, donc pas besoin d’attendre son tour et rien que ça c’est super.
On pourrait même croire dès la première partie, que le jeu est super long (genre 1h30), alors qu’une fois qu’on a l’habitude d’y jouer, compter 25 à 30 minutes la partie. Et je pense que tu le sais mais en général quand on joue, on ne voit pas passer le temps, alors pour un tel jeu, le chrono est juste parfait.

Un autre petit détail mais qui change vraiment tout, est qu’avant de jouer, on choisit en quelque sorte son personnage, sauf qu’ici c’est une merveille. Tu auras donc cette merveille durant toute la partie. Celle-ci comme tu le sais grâce aux explications données au début de l’article, t’apportera plusieurs pouvoirs et atouts en plus. Mais il ne faut surtout pas oublier que ces « opportunités » ne s’activent que lorsque que tu auras construit les étapes de la merveille concernée. D’ailleurs les actions de cette étape pourront être actives au moment de la construction comme au comptage des points, mais ça dépend lesquelles.

Ensuite comme tu le sais, la partie se déroulera en 3 manches (nommées âges dans ce jeu). Ce qui te donnera vraiment le temps de préparer ta petite stratégie selon la merveille que tu auras choisie, et démarrer à collecter tes ressources (ce que je te conseille vivement de faire si tu ne veux pas être bloqué au niveau de la construction de bâtiments.

Moi perso, j’ai toujours joué les verts en premier, c’est peut-être une mauvaise technique, mais dans la majorité des cas, c’est grâce à ça que mon score peut paraître plus élevé…

Sans vouloir me vanter bien sûr lol !

Bon je crois que je vais m’arrêter là, sinon il y aurait trop de choses à dire et tu y passerais l’heure….

Mais c’est quand même mon jeu préféré, point.

Célya (12 ans)

J’aime bien parce que ça fait apprendre aux enfants les merveilles du monde. 
J’aime bien aussi le draft, car tu dois choisir une carte et donner le reste au joueur suivant, mais tu ne sais pas ce que t’auras après. C’est dur aussi car on ne peut en choisir qu’une à chaque fois, et des fois il y en a deux qui te plaisent ! 
Ma merveille préférée c’est la pyramide de Gizeh, qui fait 20 points de victoires en face B. Mais c’est dur à finir car il y a 4 étapes de merveilles à construire. Je trouve les cartes violettes (guilde) dures car on ne peut plus faire de ressources au troisième âge. Et j’aime bien faire des stratégies avec les militaires, mais je ne joue pas beaucoup le scientifique car c’est plus compliqué pour les points.


Kylian (8 ans)

Au final, on en pense koa ?

L’un des meilleurs jeux modernes de tous les temps
Tous les joueurs jouent en même temps
Excellente utilisation de la mécanique de Draft
Équilibrage global

Peu d’interactions entre joueurs (notamment avec ceux éloignés)

2 à 7 joueurs
30 minutes
10 ans et +

A découvrir