7 Wonders (Second Edition)

Partager sur :

On ne présente plus 7 Wonders, l’un des jeux les plus primés au monde. Un jeu sorti en 2010 d’Antoine Bauza chez Repos Production dont nous t’avons déjà parlé ici dans sa version de base pour 2 à 7 joueurs ainsi que dans sa version duel pour 2 joueurs ici.

Pour fêter les 10 ans de ce jeu, Repos Production a lancé une seconde édition dont nous allons détailler les changements tout en finesse mais finalement plutôt nombreux. Du look à l’iconographie, de l’équilibrage subtil à l’ergonomie, passons tout cela en détail.

Tout d’abord, la boite change de format et adopte un nouveau look plus moderne. Fini le mode 2 joueurs un peu bancal de la première version, la boite indique désormais 3 à 7 joueurs. On laissera donc désormais cette configuration pour deux joueurs à l’excellent 7 Wonders Duel.

En ouvrant la boite, on découvre ensuite un relooking bienvenu des règles ainsi qu’une réécriture complète pour plus de clarté. L’écriture est plus aérée, le tout plus limpide aussi et plus imagé, correspondant plus à la norme d’aujourd’hui. On ajoute aussi quelques aides de jeu bien pratique qui rappellerons la nouvelle iconographie et les différents pouvoirs de merveille. Plutôt simple et efficace pour un jeu qui n’étais pas si simple à aborder pour des joueurs peu habitué, en partie à cause de cette règle. La feuille présentant les chainages est revue, les carnets de score aussi, et les jetons militaires optent aussi pour un petit relooking intéressant permettant de mieux différencier les jetons négatifs (fond rouge), des jetons positifs (fond noir).

L’évolution majeure est plutôt du côté des cartes avec ce nouveau look correspondant à celui que nous apprécions dans 7 Wonders Duel. Fini ce bord noir intuile. Ce nouveau look permet plus de places pour les sublimes illustrations de Miguel Coimbra et améliore grandement la lisibilité. Le titre se retrouve sur le haut dans un sens de lecture plus conventionnel et dans un cartouche au fond plus opaque. L’autre impact de ce changement est la manière dont nous allons désormais superposer les cartes de même type. On pourra maintenant les placées les unes sous les autres ce qui est tout de même bien plus simple et logique que cette superposition en biais de la version originale.

Les dos de cartes changent aussi et deviennent un peu plus minimal avec ce fond noir uni et cet aspect métallisé bronze, argent et or suivant l’âge. C’est d’ailleurs le changement qui prête le plus à débat, car c’est à cause de celui-ci principalement que la compatibilité avec les anciennes extensions n’est plus possible (hormis avec des sleeves à dos opaques de couleurs différentes par age …).

Les merveilles adoptent aussi un format tout nouveau, plus grand que les précédentes avec une iconographique revue dans le même sens que celle des cartes et le nom de la merveille dans un cartouche pour améliorer la lisibilité. On trouve aussi un rééquilibrage des ressources et valeurs des étapes de merveilles et surtout le remplacement de la face B par une version “nuit” avec une superbe nouvelle illustration par merveille ! Pas de surprise côté contenu avec les 7 mêmes merveilles d’origine : Babylone, Olympia, Gizah, Rhódos, Halikarnassós, Ephesos et Alexandria.

L’élément majeur (pour nous) de cette refonte est celui lié aux nouvelles iconographies. Elle est revue pour coller à celle de 7 Wonders Duel, pour les coûts et chainage. Les coûts de chainage sont désormais indiqués sous le cartouche de couleur par une icône, et le chainage apparait à deux endroits différents suivant le sens de chainage. En haut, dans le cartouche de couleur, une ou plusieurs icônes peuvent indiquer que cette carte, une fois construite permettra de construire gratuitement les cartes dont cette icône est représentée dans la deuxième colonne de cout. C’était très pratique dans la version Duel, et nous sommes très satisfaits de retrouver ce changement ici. Cela rend le jeu plus fluide et aussi plus logique sur l’explication. On perd par contre la connaissance du type de carte et de la carte que cela permettra de construire. Dans la première édition, nous savions si c’était une carte verte ou rouge ou bleu par exemple et même laquelle précisément. Ici, il faudra un peu plus mémoriser les différents symboles (ce qui se fera naturellement au bout de quelques parties) pour mieux anticiper les cartes gratuites que l’on pourra récupérer plus tard. Les icônes sont tout de même assez claires et représentent assez bien visuellement à quelle carte elles vont se rattacher. (Livre pour la bibliothèque, Balance pour le tribunal, …).

Certaines cartes ont aussi eu le droit à un équilibrage, le Théatre et l’Autel gagnent un point de victoire par exemple. Le temple gagne un point mais perds ses capacités de chainage. La statue ne permet plus de chainer les jardins… On retrouve aussi des changements sur des cartes commerces qui sont remplacées ou en plus grand nombre et des cartes militaires qui changent aussi … Difficile sans faire 100 parties de voir l’impact de ces quelques changements, mais nous sommes certains qu’ils sont le résultat de statistique en grande quantité autour de parties réalisées ces 10 dernières années (que ce soit sur BGA ou BGG).

Voici quelques-uns des changements en image.

Pas mal de changement aussi autour des cartes guildes avec certaines guildes qui disparaissent et une nouvelle qui fait son apparition. Fini les guildes des stratèges, des architectes et des joueurs, mais place à la guilde des décorateurs. Des changements qu’on imagine toujours dans un souci de parfaire l’équilibrage du jeu.

Autre changement bienvenu, le jeu est désormais Daltonien friendly, grâce aux symboles à gauche des cartes (dans le cartouche du titre) qui permettent à tout joueur distinguant mal les couleurs de les repérer visuellement. 

Nous te l’avons dit, cette édition rend les extensions et autres packs de merveilles incompatibles. Les extensions sont toutes prévues pour ressortir très rapidement sauf la mal aimée Babel. Leaders contiendra notamment les cartes de l’Anniversary pack Leaders et les merveilles Abu Simbel et Rome (avec un changement sur les coûts de la merveille Rome). Cities quant à elle contiendra les cartes de l’Anniversary Pack Cities et la dernière extension Armada aura la merveille Siracusa.

Que pensons nous de cette nouvelle édition ?

Si tu nous suis régulièrement, tu sais que 7 Wonders fait parti de nos jeux préférés en famille. Pour le draft, ce jeu en simultanée, ces multiples stratégies et ces superbes Merveilles. Lors du test en famille, il était passé à un cheveu d’obtenir nos 4 coups de cœur (Kylian résiste toujours à lui mettre un coup de cœur). C’est surement l’un des jeux que l’on possède depuis le plus longtemps auquel on joue toujours autant.

Du coup, nous attendions cette nouvelle édition avec impatience. Pour renouveler un peu le plaisir de jeu et profitez de l’ergonomie apportée par le rapprochement avec les choix fait pour 7 Wonders Duel et les quelques améliorations cosmétiques. Ces nouveautés permettent selon nous une présentation plus aisée et de baisser un peu la barrière d’entrée pour ce jeu notamment pour les plus jeunes. C’est un jeu que nous avons souvent présenté à des joueurs débutant et l’ergonomie combinée aux multiples possibilités ainsi qu’à l’ajout du draft apparaissaient souvent très complexe. Nous sommes persuadés qu’avec cette nouvelle iconographie et ergonomie concernant le chainage, le jeu gagne en accessibilité, et c’est tant mieux. Les cartes sont plus lisibles, les visuels mieux mis en avant et les merveilles encore plus … merveilleuses avec ces faces jour/nuit plus thématisées que A et B. La superposition des cartes est aussi tellement plus logique désormais avec ces colonnes par couleur de cartes au lieu de cet empilement en diagonal.

Concernant le matériel, pas grand-chose à dire, les cartes sont toujours de bonnes qualités, même si 7 Wonders fait parti des jeux que nous sleevons immédiatement tant nous frottons et mélangeons les cartes. La boite à un peu réduit de qualité par contre et nous parait un poil légère. Les merveilles gagnent en taille imposant encore plus leurs présences en table. La règle est bien meilleure, les aides de jeu pratique pour les débutants. Rien à dire sur le reste (pièces, jetons, thermo) de bonne facture. On regrette juste la disparition des cartes merveilles qui permettent d’attribuer au hasard plus facilement les merveilles en début de partie.

La modification qui prête le plus à débat est le changement des dos de carte. Celui qui impose aux joueurs possédant les extensions de les racheter s’ils souhaitent aller sur cette nouvelle version. C’est discutable. Un peu compréhensible quand on voit les changements apportés sur l’équilibrage en coût et en chainage mais discutable quand même. Quoi qu’il en soit, nous ne comprenons pas la grogne de certains. Rien n’oblige les joueurs à acheter cette nouvelle version. Ceux qui possèdent l’ancienne édition pourront tout de même décider de passer sur cette seconde édition et profiter des améliorations visuels et d’équilibrage mais en sachant qu’ils devront aussi faire de même pour les extensions. Nous conseillons par contre fortement à ceux n’ayant pas encore connu 7 Wonders où ne le possédant pas de passer directement sur cette version tant elle continue d’améliorer un chef-d’œuvre du jeu de société moderne. Et nous trouvons ça réellement positif de pouvoir remettre au gout du jour, tout en améliorant sensiblement l’expérience et l’équilibrage du jeu, un jeu de cet ampleur et le travail réalisé ici est vraiment excellent. Tellement de gens ne connaissent pas encore 7 Wonders et cette seconde édition va permettre de lui redonner une seconde vie bien méritée.

Pour nous c’est donc un grand oui, et nous ne sommes plus près de ressortir l’ancienne édition. Nous attendons désormais avec impatience l’arrivée des extensions pour renouveler celle que l’on possédait (Leader), et découvrir celles que nous n’avions pas encore.

À noter que pour les amoureux du jeu en ligne, cette nouvelle version est jouable sur Board Game Arena et le site officiel du jeu a aussi fait peau neuve : https://www.7wonders.net/fr/games/7-wonders.

Les enfants, que pensez-vous de cette nouvelle version ?

Moi j’aime beaucoup cette nouvelle version du jeu, elle est vraiment simplifiée et en tant que “fan” de 7 Wonders je trouve qu’elle vaut vraiment le coup. Déjà le fait qu’on puisse voir les symboles qui nous permettent de fabriquer des cartes gratuitement, est beaucoup mieux. Car dans la version originale, c’était écrit en tout petit, il n’y avait pas de symboles et au final ou oubliait facilement qu’on pouvait construire une carte sans avoir à payer les ressources. Alors que dans cette version c’est la première chose qu’on voit et c’est beaucoup plus simple. Ensuite, je trouve que le nouveau design des cartes est beaucoup mieux visuellement, et les cartes sont mêmes plus agréables à regarder. Mais pour moi, le gros point positif c’est qu’on peut directement superposer les cartes ressources en colonne, et pas diagonalement. En soit c’est bête mais c’est beaucoup plus simple comme ça et on met moins de temps à poser les cartes. 🙂


Je trouve que cette version de 7 Wonders est mieux que la première car on voit un petit peu mieux les cartes. Les merveilles sont plus grandes et j’aime bien le côté jour et nuit. Il y a aussi certaines cartes qui rapportent plus de points maintenant et d’autres qui ne sont plus là. Je suis content qu’ils n’aient pas changé la face de Gizeh avec les 4 étapes de merveilles.

3 à 7 joueurs
30 minutes
10 ans et +
Par
Antoine Bauza
Distributeur
Asmodée France
Editeur
Repos Production
Illustrateur
Miguel Coimbra

A découvrir