Candy Lab

Partager sur :

Candy Lab, c’est koa ?

Candy Lab est la petite dernière sortie de l’éditeur Funny Fox chez Gigamic. Un jeu qui derrière un aspect très coloré avec son thème autour de la confiserie cache une mécanique bien méchante et taquine où tous les coups seront permis !

C’est un jeu de Thomas Danede, illustré par Alain Boyer qui se joue de 2 à 4 joueurs pour des parties de 15 minutes environ à partir de 8 ans et +.

Nous incarnons des confiseurs qui devront réaliser des commandes en récupérant les bons bâtonnets de sucre d’orge pour remporter le titre tant convoité de Maitre Confiseur. Mais c’est sans compter sur la concurrence qui n’aura cesse de te mettre des bâtons dans les roues !

Comment on joue ?

Avant de démarrer une partie, on placera tous les bâtonnets en ligne dans un ordre aléatoire, chiffres et symboles visibles. Cette ligne représentera le tapis roulant de confiseries.

En fonction du nombre de joueurs, on distribuera entre 5 et 6 cartes commandes à chaque joueur. Les autres cartes formeront une pioche ainsi qu’une rivière de trois commandes visibles.

Chaque tour, les joueurs devront soit : 

  • Jouer une carte commande de sa main en récupérant le bon nombre de bâtons juxtaposé dans la ligne du tapis roulant en fonction de la carte jouée. Resserrer les bâtons restants sur le tapis roulant. Exécuter les pouvoirs des bâtonnets récupérés et placer devant soi dans l’ordre de son choix.
  • Remettre en jeu de 1 à 3 bâtonnets de sa réserve pour piocher le même nombre de cartes commandes, soit de la rivière, soit de la pioche, et remplir ensuite la rivière s’il manque des cartes.
  • Piocher une seule carte si les deux actions précédentes ne sont pas réalisable.

Chaque commande et chaque bâtonnet rapportera un certain nombre de points (de 1 à 3). Les bâtonnets auront en plus un pouvoir dessiné qui permettra par exemple de :

  • Piocher une carte commande
  • Défausser une carte commande de la main d’un autre joueur.
  • Défausser la dernier commande jouée par un autre joueur.
  • Échanger sa main avec celle d’un autre joueur.
  • Remettre sur le tapis un bâtonnet déjà gagné par un autre joueur de la même couleur que celui du pouvoir.

La partie s’arrête lorsqu’un joueur récupère le dernier bâtonnet, ce qui lui fera remporter la carte bonus Sucre D’orge procurant 3 points supplémentaire. Ou lorsqu’un joueur pioche la dernière carte de la pioche face cachée.

On additionne ensuite nos points de commandes réalisées et de bâtonnets encore présent devant nous, celui ayant le plus de points l’emporte.

Pour les enfants :

Le premier élément qui saute aux yeux sur Candy Lab c’est le matériel et les couleurs ! On est plongés immédiatement dans un monde de confiserie tout mignon. Le jeu est très accessible et les règles assimilables en une ou deux minutes à peine. Tout coule de source et les tours s’enchainent avec une très grande fluidité, faisant un jeu familial très abordable.

Mais ne te détrompe pas, l’aspect mignon s’arrête au visuel et au thème. Le reste sera une bataille sans merci sur le tapis roulant entre les différents confiseurs ! L’interaction est très forte et il faudra avoir des enfants pas trop chatouilleur, car les coups bas seront légions ! On va piquer des cartes, défausser des commandes déjà réalisées … Ceux qui n’aiment pas être embêté vont probablement passer des parties compliquées ! Mais c’est aussi là qu’est le fun de Candy Lab. Oui c’est méchant, mais qu’est ce c’est bon quand on est celui qui l’est et pas celui qui subit la méchanceté des adversaires ! Un bon moyen d’apporter un peu de sournoiserie à nos bambins et à leur apprendre à réagir positivement en cas de sort (ou d’adversaires) qui s’acharne un peu !

Ce mélange de fun, coup fourrés et parties courte en fait un bon jeu familial accessible dès 7/8 ans pour des enfants pas trop susceptible.

Les parents, vous en pensez koa ?

Dans la famille Akoa Tujou, nous avons différents types de joueurs, mais nous sommes quand même plutôt du genre à aimer rester tranquille et à ne pas trop être embêté dans nos plans (surtout les filles) ! Candy Lab est un jeu où l’interaction est très forte et où nos plans pourront être mis à mal très régulièrement par les autres joueurs. Ça en rebutera probablement certains qui aiment tout contrôler et ça en éclatera d’autres qui aiment embêter les copains.

L’interaction forte n’est un problème que quand elle empêche toute stratégie. Ici, ça n’est heureusement pas le cas. Il faudra trouver le bon équilibre entre la collection des couleurs permettant de réaliser les commandes de ces cartes et la prise des bâtonnets à pouvoirs pouvant trop nous embêter. C’est aussi valable lorsque l’on remettra en jeu des bâtonnets. Attention à ne pas redonner des possibilités aux adversaires de nous mettre des bâtonnets dans les roues, ou au contraire de valider trop facilement certaines commandes qu’ils auraient pu piocher les tours précédents. C’est plus stratégique à 2 joueurs, là où à 3 et 4 joueurs le chaos serait un peu plus présent.

Le matériel est très chouette, et cette trouvaille avec les bâtonnets une vraie bonne idée qui rend le jeu assez différent des autres sur une table. Jeu plutôt abstrait à la base (Le prototype de départ, RodTrip n’avait pas l’air de fonctionner avec des bonbons), l’apport du thème autour de la confiserie lui va plutôt très bien !

La bonne humeur est en tout cas au rendez-vous. Les tours sont fluides et les parties s’enchainent avec plaisir même lorsque le sort (ou les autres joueurs) s’acharnent un peu trop sur toi ! On rigole quand un joueur va patauger avec peu de bâtonnets et les mains presque vides, ou quand on réalise un échange de main très fructueux !

À noter que le jeu est assez modulaire, et en plus de proposer certaines variantes, il t’invite à adapter le jeu en fonction de tes préférences.

Candy Lab est réellement comme un bonbon acidulé, sous ses airs jolis et sucrée, ça pique un peu et ça colle aux dents bien méchamment :-).

Les enfants, vous en pensez koa ?

Célya Sympa
Célya (13 ans)

Je trouve que ce jeu est assez sympathique, le problème c’est qu’il ne faut pas craindre de se faire déranger dans ce genre de jeu car les autres joueurs auront très vite l’opportunité de vous piquer vos bonbons. Mais c’est justement ce qui rend le jeu très drôle ! Je trouve que les bâtons représentant les bonbons sont assez sympa pour le design, mais pour moi ça aurait été encore mieux s’il y aurait eu une petite touche de personnalité en plus. Parce que là on ne voit pas spécialement que c’est des bonbons mais en soi ce n’est pas si dérangeant. Sinon le jeu est très rapide et super simple quant à la manière de jouer, et ça c’est génial !!


Kylian ➡️Adore
Kylian (10 ans)

J’aime bien Candy Lab parce c’est un jeu ou on embête bien les autres. On peut leur prendre les cartes qu’ils ont en main grâce au bâtonnet de bonbons avec le pouvoir. Il y a aussi des pouvoir pour rajouter des cartes à sa main et enlever des bonbons aux autres. Du coup ça fait râler les autres joueurs et ça fait un petit peu rire. Certaines fois, quand tu n’as plus de commande, c’est un peu énervant car il faut enlever des bâtonnets pour pouvoir repiocher des cartes. L’idée des bâtons de bonbons c’est rigolo et j’aime bien le nom du jeu : le laboratoire de bonbons. Et aussi ceux qui font le plus de points de bonbons c’est ceux qui ont les moins bons pouvoirs donc c’est bien équilibré.

Au final, on en pense koa ?

Coloré, fun et rapide.
Derrière son aspect mignon et enfantin, il cache un jeu très méchant ! Avec des coups bas et retournement de situation à foison.
Le matériel avec les bâtons est une excellente idée !
Une interaction très forte.

Un peu chaotique, même si pas dépourvu de stratégie.
Il ne faut pas être susceptible !
L’échange complet de la main, c’est quand même un peu violent !

2 à 4 joueurs
15mn
8 ans et +
Par
Thomas Danede
Distributeur
Gigamic
Editeur
FunnyFox
Illustrateur
Alain Boyer

A découvrir