Meeple Land

Partager sur :

Meeple Land, c’est koa ?

C’est un jeu de pose de tuiles, de pose d’ouvriers et de collection avec des tonnes de meeples qu’on pourrait situer comme un croisement improbable entre le jeu vidéo Thème Park et le grand classique du jeu de société Carcassonne ! Ça sort très bientôt (16 octobre 2020) chez Blue Orange, et c’est un jeu de Frédéric Guérard (It’s a Wonderful World ou Grandbois récemment) et Cyrille Allard illustré par Tomek Larek.

Dans Meeple Land, tu ouvriras ton propre parc d’attraction avec la volonté d’attirer un maximum de visiteurs (Meeple) en diversifiant aux maximum les attractions mais en construisant un parc avec des allées proprement organisées et des services bien en place (restauration, toilettes, boutiques …). Attention toutefois aux insatisfaits qui ruineront ta belle image et aux concurrents qui tenteront de faire un meilleur parc que le tien.

Comment on joue ?

À partir d’un plateau personnel quadrillé sur lequel nous positionnerons l’entrée du parc, le jeu se jouera en 4 manches au début desquelles nous recevrons des subventions (15$ pour la 1ère manche, puis 10$, puis 5$, puis plus rien).

Chaque tour, nous pourrons choisir une action parmi les suivantes :

  • Acheter une attraction : le prix étant indiqué sur la tuile, il faudra ensuite la placer à partir d’une allée existante de notre parc (ou d’une entrée). Les attractions sont de deux types, soit un manège, soit un service. Les manèges permettront en fin de manche d’attirer quelques meeples visiteurs d’une certaine couleur. Les services pourront être reliés à des allées d’une attraction et pourront libérer certaines autres positions permettant d’attirer encore plus de Meeple sur les attractions nécessitant le bon service.
  • Acheter une publicité : Les tuiles de petites tailles possèdent en leur dos une publicité qui achetée (au prix indiqué) permet d’attirer les Meeples concernés dans ton parc ou de les placer à l’entrée.
  • Passer : Quand plus aucune action n’est possible, faute de place ou d’argent, il est temps de passer cette manche en l’indiquant aux autres joueurs puis en prenant une carte Bus parmi celle encore disponible sur le parking commun. Les cartes bus posséderont sur elles la liste des Meeples (de deux couleurs parmi les 4 du jeu) qui vont venir rejoindre l’une des entrées de votre parc.

Nous pourrons aussi pendant la partie, une fois, soit :

  • Acheter une entrée pour 3$ afin d’avoir une nouvelle entrée pour y rattacher des attractions.
  • Acheter une extension de parc pour 6$ afin de gagner de la place pour de futurs services et attractions.

À chaque fin de manche, on accueillera ensuite tous les visiteurs afin de les placer sur les attractions de nos parcs si les couleurs correspondent et que les cases sont activées car reliées aux bons services. Ceux n’ayant plus ou pas de place resteront à l’entrée du parc pour les manches suivantes. On récupérera ensuite les revenus du parc en fonction du nombre de visiteurs dans nos attractions (on compte ceux dans le parc uniquement). 1$ par visiteur, sachant que certaines cases pourront apporter un bonus d’1$ supplémentaire. Un jeton 1er Ticket de Parc définira aussi le premier joueur en fonction du plus pauvre.

Pour comptabiliser les points, chaque joueur aura pendant la partie une fiche de score à remplir (pas un Roll & Write non plus 😀 ) où il faudra pendant la partie cocher les différentes attractions de notre parc.

  • Car l’un des premiers postes à point, c’est la variété de nos attractions.
  • Le deuxième poste concerne les visiteurs dans notre parc, car suivant leurs couleurs, vert et bleu rapporteront 1 point chacun, jaune et rose 2 points. Mais s’ils sont encore à l’entrée à la fin de la partie et pas dans votre parc, ils vous feront chacun perdre autant de points.
  • Le dernier poste de point est celui des allées en impasse. Chacune faisant perdre 2 points.

Les parents, vous en pensez koa ?

Meeple Land est donc un jeu Familial / Familial +. Assez accessible avec des règles plutôt rapides à assimiler et un gameplay plutôt limpide, il possède toutefois des contraintes de placement qui rendent les choix assez peu évident mais passionnant.

Entre le repère dans l’espace nécessaire pour anticiper la position des allées si on tourne l’attraction, la taille de l’attraction, les différentes possibilités de placement, les services à associer, les différentes rivières de choix d’attractions, et la gestion de ton argent dans tout ça, chaque tour aura de quoi faire fumer ton cerveau ! Sans compter que nous allons aussi choisir une tuile par rapport aux couleurs de Meeples qu’elle supporte, en fonction des Bus présent ou des Meeples déjà à l’entrée de notre parc. Et en plus, les attractions n’ont pas la même présence dans le jeu et certaines sont plus rares que d’autres (voir le dos de la règle). Plutôt simple dans les règles mais pas si facile à jouer. Attention du coup à l’Analysis Paralysis si les joueurs n’essayent pas d’anticiper leur tour.

C’est un joli petit casse-tête pas désagréable du tout qui comporte assez peu d’interactions entre joueur si ce n’est celle liée aux choix des attractions via les rivières et au choix des bus en fin de manche. Les manches s’enchaineront afin d’anticiper comment placer les Meeples présent devant notre entrée et ceux du bus que nous allons essayer de prendre (si on ne nous le pique pas devant le nez). Le jeu est plus plaisant à 3 et 4 joueurs car la rivière se renouvelle un peu plus, ce qui évitera ou diminuera les petites frustrations d’être bloqué sur des attractions et services ne correspondant pas à nos couleurs de Meeples ou ne nous permettant pas de progresser sur la diversité des attractions.

Le thème est très sympathique et c’est un vrai plaisir de placer ses attractions et services sur notre parc avec les contraintes très fortes afin de relier un maximum d’allée tout en évitant le plus possible de générer des impasses. Les bus de visiteurs ainsi que le matériel sont bien adaptés avec notamment ces petites entrées que l’on place devant notre parc. Nous n’avons juste pas compris le thermoformage qui parait totalement inadapté … Mais quel plaisir sinon d’avoir autant de Meeple dans le jeu !!! On regrette aussi que les couleurs de Meeple soient un peu abstraites, ils auraient pu représenter un type de visiteurs par exemple, pour expliquer pourquoi les jaunes et roses rapportent ou font perdre plus de points. De même les attractions, hormis la diversité sont juste là pour la thématique. Il faut compter entre 45 et 60 minutes suivant la configuration de joueurs pour une partie.

Niveau visuel, c’est propre et très coloré avec le joli travail de Tomek Larek et nous prendrons plaisir à observer notre parc se construire en essayant de diversifier services et attractions pour le plus grand plaisir des Meeples visiteurs.

Meeple Land est une belle sortie de cette fin d’année avec un thème sympathique et un mélange de mécaniques qui se marient bien, entre les drafts de tuiles, le positionnement de ces mêmes tuiles sur notre plateau, la pose d’ouvrier pour marquer des points, la collection des différentes attractions, la course pour choisir avant les autres son bus, et la construction de moteur pour récolter un maximum de pièces à chaque fin de manche. Un mélange réussi entre pleins de jeux où l’on pense forcément à Carcassonne et Thème Park côté inspiration. Plutôt opportuniste avec peu de place pour la programmation long terme et un hasard lié à la pioche qui force à s’adapter constamment, c’est un chouette jeu familial accessible dès 8 ans avec une petite expérience de jeu.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Kylian ➡️Sympa
Kylian (10 ans)

J’aime bien Meeple Land parce que c’est sur les Parcs d’attractions et j’adore les parcs d’attractions. Pour ma stratégie, j’essaie de me baser sur un bus avec des jaunes et des roses ou sur des attractions où je pourrais placer mes meeples que j’ai à l’entrée du parc. C’est un peu énervant de perdre des points avec les Meeples qui sont coincés à l’entrée ou avec les chemins en impasse. C’est dur aussi de placer les tuiles pour faire rejoindre les chemins et trouver dans quel sens les mettre. Et çà me fait rire Maman et Célya qui prennent presque toutes les tuiles pour essayer de les mettre dans tous les sens sur leur plateau voir si ça rentre 😂


Célya ➡️❤️
Célya (13 ans)

Personnellement j’aime vraiment beaucoup ce jeu, car déjà je trouve que le thème avec les attractions et les manèges, etc… est super original et on ne voit pas ça souvent dans les jeux de société ! En plus ça me fait penser à un ancien jeu vidéo où l’on devait aussi faire ce genre d’attractions, y faire venir des visiteurs, et j’adore vraiment ce thème-là. Pis le fait que pour gagner plus d’argent sur certaines tuiles, et que nous ayons à coller des restaurants ou des toilettes, selon le genre d’attractions que l’on aura construites est vraiment bien pensé et que pour la plupart ça colle vraiment aux manèges. Puis il y a aussi certaines extensions qui permettent de rajouter de la place à notre parc si besoin, et on peut même faire une entrée supérieure si jamais on est bloqué. Et je trouve que les dessins du jeu sont super bien réalisés, et j’aime beaucoup le fait que telle couleur de meeple rapporte plus de points qu’une autre, ça rajoute des stratagèmes.

Au final, on en pense koa ?

Un chouette jeu autour des parcs d’attractions.
Des mécaniques diverses (poses d’ouvriers, draft, collection, construction, course, construction de moteur…) bien imbriquées entre elles.
Des contraintes et choix à gogo : la bonne tuile, les bons chemins, la bonne attraction, les bons meeples, qui va bien dans notre parc avec les bons services etc.
Visuel réussi et très coloré.

Une boite un peu grande avec un thermoformage peu adapté.
Attention à l’Analysis Paralysis.
Un hasard assez lié aux 12 tuiles présentes. On peut attendre longtemps les toilettes que l’on nécessite, où l’attraction manquante par exemple.
Pas de moyen de renouveler la rivière.

2 à 4 joueurs
45mn à 1h
10 ans et +

A découvrir

Chez Blue Orange