Similo

Partager sur :

Similo, c’est koa ?

C’est un jeu coopératif de déduction de Martino Chiacchiera, Pierluca Zizzi, Hjalmar Hach et illustré par Naïade chez Gigamic. C’est à partir de 7 ans pour des parties de 10 à 20 minutes environ et de 2 à 8 joueurs.

Dans Similo, un groupe de joueur devra deviner le personnage du narrateur caché parmi 12 personnages en moins de 5 tours.

Il existe à date trois boites de Similo thématisées : une sur les contes, une sur l’histoire et une sur les mythes. Chaque boite contient 35 cartes représentant un personnage du thème.

Pour les Contes, nous retrouverons certains personnages bien connus comme Blanche Neige, la Fée clochette ou encore le Génie, Alice… Pour la boite Histoire des personnages comme Van Gogh, Cléopatre, William Shakespeare … et pour la boite Mythes, Hermés, Argos

Comment on joue ?

Dans Similo, un joueur, le narrateur, devra regarder la 1ère carte de la pioche, et la faire deviner à un autre groupe de joueur une fois mélangée parmi 12 cartes.

Pour ce faire, il aura 5 manches, et démarrera la partie avec 5 autres cartes en main qui permettront de donner des indices aux autres joueurs.

Une fois les 12 cartes en place et visible sur la table, il devra pour chaque manche donner un indice en dévoilant une carte à partir de celle qu’il a en main. Aucune autre communication ne sera possible entre le narrateur et les joueurs. L’indice devra indiquer soit qu’il y a des ressemblances ou points commun entre la carte de son indice et celle à retrouver parmi les 12, soit au contraire qu’il n’y a pas de ressemblance. Pour indiquer une ressemblance, il placera la carte en position verticale (normale). Pour indiquer qu’il n’y en a pas, il placera la carte en position horizontale. À chaque indice joué, on pourra piocher une nouvelle carte en vue de la manche suivante.

Pour la 1ère manche, les autres joueurs devront éliminer une carte. Si ça n’est pas le personnage à trouver, la partie continue et on passe à la manche suivante.

Un indice différent sera donné à chaque manche, et le nombre de cartes à éliminer augmentera aussi. 2 en deuxième manche, 3 en troisième, 4 en quatrième, jusqu’à arriver à la 5ème manche si le personnage n’a pas encore été retiré par erreur.

La 5ᵉ manche demandera de choisir l’un des deux personnages restant à l’aide du dernier indice dans l’espoir de retrouver le personnage d’origine.

Pour les enfants :

Similo est un tout petit format de jeu. Des cartes uniquement et une règle très courte (en cartes aussi d’ailleurs). Le jeu est très simple à comprendre et les enfants n’auront aucun mal à jouer le narrateur ou au contraire le groupe de joueurs tentant de deviner le personnage.

Chaque boite (Contes, Mythes, Histoire) aura un feeling très différent. Contes est a priori celle la plus adaptée aux plus jeunes, car les personnages sont quasi tous connus grâce aux succès de certains dessins animés. Mais les deux autres sont probablement les plus intéressantes à jouer. Une petite ligne explicative sur chaque carte donnera en plus un contexte pouvant aider pour les indices (date de naissance, dessin animé ou mini biographie, …). Cette ligne possède donc en plus un aspect éducatif que l’on va retrouver plutôt sur les boites Mythes et Histoire.

Comme dans la plupart des jeux de communication à base d’image, il faudra se mettre dans la tête du narrateur. Pourquoi lui pense que son personnage ressemble à son indice ? C’est toujours drôle à faire, que ce soit avec un adulte, ou encore plus avec un enfant.

Quelle boite conseiller du coup pour jouer avec des enfants ou en famille ? De notre côté, Contes nous parait la plus accessible et passe-partout, et Histoire ou Mythes les plus intéressantes pour l’aspect éducatif des personnages qu’on peut expliquer partie après partie. Et vu qu’on peut en plus mélanger de plusieurs manière les boites pour jouer, avoir deux boites est une bonne recommandation 🙂

Les parents, vous en pensez koa ?

Similo nous rappelle un autre jeu bon jeu coopératif sorti l’année dernière chez Libellud : One Key. Mais ici, tout est ramené à l’essentiel. Et c’est plutôt l’un des tours de force de Similo : Pas de superflu, tout est évident et d’une fluidité absolue. Des règles qui s’expliquent en une minute et des parties courtes qu’on enchaine avec grand plaisir.

Similo est jouable de 2 à 8. Il est bien entendu plus plaisant à jouer plus le nombre de joueurs est grand, tant le dialogue des joueurs est savoureux à écouter pour le narrateur et représente même le cœur du jeu, puisque le narrateur devra tenir compte de ses échanges pour ses prochains choix d’indices.

Le concept des différentes boites se prête à merveille au jeu, puisqu’en gardant la mécanique principale, les parties et le ressenti de jeu seront très différent d’une boite à l’autre. Plus intellectuel sur les boites Mythes et Histoires et peut être plus familiale sur la boite Contes. On peut en plus mélanger les boites pour plus d’originalité et de renouvellement. On peut jouer avec la boite Contes, mais donner les indices à partir des cartes Histoires par exemple !

Le matériel est réduit à son strict minimum avec uniquement des cartes au point où même la règle est écrite sous forme de carte. Pas un format qu’on apprécie beaucoup malheureusement pour la règle. Mais pour le reste, c’est un sans faute. Le visuel des cartes par Naïade est très réussi, et le jeu a aussi le mérite d’être compatible à un usage de vidéo conférence avec une seule boite. Appréciable en cette fin de période de Covid. Il se met en place super rapidement pour de belles sensations.

Ce qu’on apprécie donc dans Similo c’est cette simplicité et efficacité qui en fait une valeur sûre dans les coopératifs familiaux rapides et plaisants à jouer. Idéal pour offrir, d’autant qu’on peut facilement monter jusqu’à 8 joueurs.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Célya Sympa
Célya (13 ans)

Le jeu est super original et le thème des personnages de contes est de plus super attractif ! Les illustrations sont tops et on peut aussi voir les dates de création ou de naissance des personnages qui peuvent être des indices supplémentaires. Parfois c’est assez dur d’être le narrateur car il faut bien se mettre à la place des autres joueurs, et ce qu’ils se passent dans leur tête… Sinon je trouve que les différentes boîtes de jeux (par exemple Conte et Histoire) sont toutes les 2 aussi bien et variées, et c’est super. Bref une très belle découverte !


Kylian ➡️Adore
Kylian (9 ans)

J’aime bien Similo parce qu’il faut bien regarder tous les détails sur la carte d’indice, les années, les films d’origine pour les Contes, l’explication du personnage pour Histoire ou son métier si on veut trouver les bonnes cartes à éliminer. Je trouve chouette les dessins des deux boites. Je préfère être le narrateur pour essayer de faire devenir la carte que j’ai vu en secret aux autres joueurs devant moi. Je trouve que ça a été bien pensé d’avoir les différentes boites, et même dans les contes, y’en a que je ne connaissais pas, et sur l’histoire aussi, ça apprend les personnages historiques important et c’est chouette. C’est pas facile quand tu dois faire deviner un personnage que tu ne connais pas, mais c’est aussi ça qui est rigolo.

Au final, on en pense koa ?

Un modèle de simplicité et d’efficacité.
Court, fun, super rapide à mettre en place et addictif.
3 boites, 3 sensations différentes, et la possibilité de les mélanger.
L’aspect éducatif sur les boites Mythes et Histoire.
Les jolies illustrations de Naïade.

❌ Le genre de jeu dont on finit par se lasser tellement nos enfants veulent enchainer les parties.

2 à 8 joueurs
20min
7 ans et +
Par
Martino Chiacchiera, Pierluca Zizzi, Hjalmar Hach
Distributeur
Gigamic
Editeur
Horrible Guild
Illustrateur
Naïade

A découvrir