Zéro

Partager sur :

Zéro, c’est koa ?

C’est un petit jeu de cartes du prolifique et célèbre Reiner Knizia pour 2 à 5 joueurs dès 8 ans et des parties de 20 minutes environ.

Les cartes sont de 7 couleurs dans Zéro, et chaque couleur possède une carte de 1 à 8.

Nous réaliserons une manche par joueur, et l’objectif sera d’être le joueur avec le moins de points à la fin des manches.

Comment on joue ?

Nous allons tout d’abord distribuer aléatoirement 9 cartes à chaque joueur puis placer 9 cartes au centre de la table face visible de 3 à 5 joueurs (5 cartes à 2 joueurs).

Les joueurs joueront chacun leurs tours et devront :

  • soit échanger une carte de leur main avec une du centre de la table,
  • soit passer en tapant sur la table (un peu comme un “check” au poker).

Si un joueur passe une deuxième fois pendant une manche, les autres jouent un dernier tour et la manche s’arrête.

On compte ensuite les points en fonction des 9 cartes présentes dans chaque main en tenant compte des règles suivantes :

  • Si 5 cartes ou plus sont de la même couleur, elles comptent pour zéro.
  • Si 5 cartes ou plus sont de la même valeur, elles comptent pour zéro.
  • Le reste des cartes compte une fois par valeur (comme dans Lama du même auteur).

Le petit twist c’est que si à son tour, un joueur possède 5 cartes de même valeur ET 5 cartes de même couleur (dont une donc qui doit être dans les deux séries), il stoppe immédiatement la manche en annonçant un “zéro” qui rendra fou les autres joueurs !

Tant que le nombre de manches jouées ne correspond pas au nombre de joueurs, on en redémarre une nouvelle.

Celui ayant le moins de point à la fin des manches, l’emporte.

Pour les enfants :

Zéro se place dans la gamme de ces petits jeux de cartes, sans prétention, mais malin comme tout. Un jeu d’enfant à expliquer, un jeu d’enfant à jouer. 9 cartes en main, 5 ou 9 au milieu de la table. On échange ou on passe. Et c’est tout, dans le but de faire le moins de point possible.

La fluidité du jeu et la rapidité des parties poussent à les enchainer. Moins de 20 minutes pour enchainer le nombre de manches correcte. Peu de réflexion à avoir, juste choisir une des cartes disponible pour aller tenter une combinaison de couleur, ou une combinaison de valeur, et si possible aller chercher le graal en essayant de faire une main à zéro !

La mécanique est donc simple et efficace. Idéale pour apprendre aux plus jeunes les aspects de collection, et surtout pour leur apprendre à observer les jeux adverses. Car il faudra ici surveiller les autres joueurs afin de ne pas se retrouver piéger si l’un d’eux annoncent zéro ! Si l’un des joueurs à l’air de collectionner un certain chiffre, lâcher celui de ta main n’est peut-être pas une bonne idée, du moins tôt dans la partie.

Le hasard est très présent, et il faudra jouer avec sa main de départ et les cartes présentes au centre pour trouver la meilleure manière de réduire le nombre de points. Chaque joueur change à son tour l’une des cartes au centre rendant le jeu assez opportuniste. Il ne sera pas rare de changer plusieurs fois de stratégie pendant la partie en fonction des cartes disponible et des numéros/couleurs qu’on voit passer. Un bon exercice d’équilibriste, et un hasard rendant le jeu très accessible à tout âge.

Zéro fait donc partie de ces petits jeux de carte, idéals à jouer en famille, plaisant, rapide et fun à jouer dès l’age de 6/7 ans.

Les parents, vous en pensez koa ?

Zéro est un petit jeu de cartes, plutôt simpliste de premier abord, mais pas du tout dénué d’intérêt. On reconnait bien la patte de l’auteur avec cette simplicité et efficacité. 8 chiffres et 7 couleurs pour obtenir le moins de points possible avec ses 9 cartes en main.

L’observation du jeu adverse est impérative, car (un peu comme dans Lama du même auteur), il faudra comprendre et anticiper le flow et rythme de chaque manche et comprendre ce que tentent les adversaires et là où ils en sont. Le premier joueur qui “check” pour indiquer qu’il passe son tour, pourra mettre une pression importante à tes plans, car un deuxième “check” de sa part annoncera une fin de partie quasi immédiate. Il faudra aussi essayer de ne pas se lancer sur les mêmes couleurs et valeur que les adversaires sous peine d’attendre indéfiniment des cartes qui ne viendront jamais ou trop tard.

Le hasard est omniprésent, et on ne pourra pas forcément faire ce que l’on souhaite. déjà parce qu’il faudra jongler uniquement avec les cartes disponibles à notre tour au centre de la table (9 à 3 et 5 joueurs, 5 à 2 joueurs), mais aussi avec les mains que l’on récupère après la distribution. Il peut arriver qu’on reçoive une main quasi parfaite (presque un zéro), et si les cartes au centre s’accordent bien avec notre jeu, la partie pourra être très violente (et drôle) contre les autres joueurs. Étant donné que toutes les cartes ne sont pas distribuées, il est aussi possible que la couleur où le chiffre que tu collectionnes ne soient pas disponible puisque la partie va tourner sur un pot de carte fixer dès le départ correspondant aux cartes du centre et aux cartes distribuées aux joueurs. Cela rend le jeu super accessible, très familial, mais aussi difficilement contrôlable pour les adeptes qui aiment préparer un plan et s’y tenir.

Zéro est jouable de 2 à 5 joueurs. Nous lui préférons les configurations à 4 et 5 joueurs car le pool de cartes présent dans chaque manche est plus important. Il sera un peu plus dur de réussir ses stratégies, les cartes au centre changeant beaucoup, mais il y aura aussi plus de possibilité. Rien de bloquant pour autant à 2 et 3 joueurs, cela se joue bien, mais sur nos différents essais, cela nous a paru un poil moins fun.

Dans Zéro, on doit soit échanger une de nos cartes, soit passer. Pour passer, on va “check” en tapant du poing sur la table pour indiquer cela aux autres joueurs. Un joueur qui passe une deuxième fois arrêtera la manche en ne laissant qu’un ultime tour aux autres joueurs pour réduire les points en main. C’est fun à faire. On peut le faire volontairement pour indiquer qu’on a peu de points en main et que l’on veut finir la partie, ou pour bluffer et forcer les autres joueurs à changer de plan pour prendre ensuite à notre tour, une carte que l’on espérait et que l’un des adversaires ne lâchait pas par exemple. Diabolique et drôle.

Le jeu est plutôt joli, bien coloré et agréable, même si cela reste un jeu abstrait avec des cartes et des numéros uniquement et compatible gaucher pour faire plaisir à Maman ;-).

Zéro est donc un jeu de cartes original, plaisant à jouer et accessible à tous, idéal pour des parties endiablées en famille.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Célya (13 ans)

Je trouve ce petit jeu de carte vraiment sympa ! Le problème, c’est surtout de bien faire attention à la vitesse des autres joueurs. Car je vous dis pas le nombre de fois où j’étais à une carte de faire un zéro, et qu’une personne fini la manche juste avant. Une fois, ça m’est même arriver d’avoir ce genre de problème 3 fois de suite dans une partie, et je peux vous dire que c’est très embarrassant… La preuve depuis toutes les parties que nous avons pu faire je n’ai jamais réussi à faire de zéro, mais bon peut-être un jour ! Puis quand on commence à jouer, on comprend vite certaines choses, du genre : si tu veux ne pas avoir de points et donc faire ce qui s’appelle un “zéro”, tu ne peux pas faire 2 paires de 5 cartes de la même couleur, et 2 paires de 5 cartes du même chiffre. Si tu veux arriver à avoir un zéro, tu devras avoir 5 cartes du même chiffre, donc un qui aura la couleur de tes 4 autres cartes de la couleur que tu auras choisi, car tu ne possèderas que 9 cartes en main, et non 10.

C’est vrai que ça paraît difficile comme ça, mais en réalité ça ne l’est pas et on s’habitue très vites à tous ces petits trucs ! J’aime beaucoup aussi le sorte de “check” qui a été rajouté au jeu, où l’on doit taper du poing sur la table pour indiquer qu’on passe notre tour. Sachant que si tu fais cela 2 fois tu arrêtes complètement la manche ! Et j’aime bien ce concept car ça rajoute un petit stress en plus aux autres joueurs, et du coup on se dépêche vite de finir nos combos de chiffres ou de couleurs, ou alors on essaye d’avoir le moins de points possible, et c’est vraiment sympa !


Kylian ➡️❤️
Kylian (9 ans)

J’aime bien Zéro car c’est compliqué de faire “Zéro” justement, surtout si tu as une mauvaise main au départ ! Au bout d’un moment, quand tu vois que t’as de mauvaises cartes et que quelqu’un tape de la main, tu te dis “oh il va bientôt finir” et en fait c’était juste pour passer son tour car il n’y avait rien qui lui plaisait. Du coup, tu stresses pour rien 🙂 J’adore quand tu arrives à faire un “zéro” car les autres prennent beaucoup de points et sont dégoutés ! C’est un coup de cœur car on passe de bonnes parties à rigoler quand il y a des zéros ou des gens avec beaucoup de points et qu’on peut y jouer tout le temps !

Au final, on en pense koa ?

Rapide et efficace !
Faire un zéro dans les premiers tours et voir la tête des adversaires !
Un mélange subtil de tactique, de bluff, et d’observation.
Taper du poing pour passer son tour et pousser les autres à déjouer.

Pas mal de hasard.
Un peu moins trépidant à deux joueurs.
Un pool de cartes défini en début de manche qui ne changera jamais.

2 à 5 joueurs
20 minutes
8 ans et +
Par
Reiner Knizia
Editeur
Pixie Games

A découvrir