Bilan en famille du Festival du jeu de Cannes 2019

Partager sur :

Le Festival est désormais terminé, nous rentrons bien lessivé mais heureux d’avoir pu découvrir de nombreux jeux, anciens ou nouveaux.

Après un peu plus de 3h de train et quelques parties de The Mind, nous sommes arrivés jeudi en début d’après-midi. Nous avons profité d’une petite balade sur les bords de mer de la croisette, puis avons regardé la cérémonie des As d’Or en direct sur Tric Trac.

Les As d’Or sont donc désormais connus avec :

Nous avons ensuite amorti au maximum nos 3 jours avec pas loin de 30 parties de jeux réalisées ! Voici une sélection de ce qui a vraiment retenu notre attention côté parents, mais aussi côté enfants 🙂

Le FIJ, côté parent

Démarrage en douceur du côté d’Atalia / Sit Down! avec Gravity SuperStar. Après Magic Maze, on retrouve ici un jeu encore très familial, qui joue sur les notions de gravité. On va retrouver un plateau de jeu dans l’espace avec des superbes étoiles translucides positionnées un peu partout sur le plateau. Le but étant d’en récupérer le plus possible pour gagner.
Tous les joueurs ont des cartes leur permettant de bouger un meeple (gauche, droite, un saut, traverser la plateforme sous ses pieds, changer de sens pour modifier la gravité…) et le moindre mouvement subira la gravité : si le meeple se déplace à droite et n’a plus de plateforme sous les pieds, il tombe du plateau jusqu’a atterrir sur une plateforme. Il reviendra d’ailleurs par le haut du plateau, si aucune plateforme n’est présente sur le chemin de la descente. Une belle petite découverte familiale, peu de règle, matériel coloré très chouette, et casse-tête juste ce qu’il faut.

On passe ensuite chez Repos Production, avec un stand toujours aussi sympa, entre le lit de When I Dream, l’espace Concept Kids, le bateau de 7 Wonders Armada et le jeu d’ambiance Just One qui va être notre premier gros coup de cœur ♥️ du festival !
Un jeu coopératif qui se joue de 3 à 7 joueurs. Le joueur actif va choisir un chiffre de 1 à 5 qui définira le mot à deviner sur une carte puis fermer les yeux. Les autres joueurs vont devoir inscrire sur leur « chevalet » un mot. Les mots identiques entre chaque joueur seront ensuite annulés, et tu devras ensuite ouvrir les yeux et deviner le mot avec les « chevalets » restants. C’est tellement simple et génial, qu’on se demande comment personne n’y avait pensé avant ! Achat compulsif instantané !

A ton avis, quel mot devais-je deviner ?

Je profite du tout nouveau Little Panic Island chez OldChap, pour laisser Madame et les enfants, pendant que je me rends, à quelques pas, sur le stand de Chouic pour découvrir le jeu Les Gens qui actuellement en financement participatif sur Ulule, dans la lignée des jeux de soirées comme Blanc Manger Coco et autres Taggle.
Un jeu où tu vas devoir juger 3 groupes de gens qui font « quelque chose » avec 4 cartes de vote. Par exemple, « les gens qui te spoilent les séries » ou encore « les gens qui ne referment pas le bouchon du dentifrice » …
Les 4 cartes de vote donnent dans l’ordre du plus gentil au plus méchant :
Cœur sur vous, Juste un doigt, Un an de goulag et Peine de mort !
Les autres joueurs vont devoir deviner avec les mêmes cartes, comment tu as jugé les 3 propositions de gens.
Celui qui trouve le plus grand nombre de réponses identiques au juge gagne des points équivalent au nombre de bonnes réponses.
Petite partie d’essai avec la super équipe de Chouic, qui me montre au passage l’extension Trash. On craque, et on back le jeu + extension pendant le salon, ce qui nous vaudra un petit cadeau offert par l’équipe.

Pendant ce temps, la découverte de Little Panic Island chez OldChap est un grand succès. Nous sommes déjà fans du grand frère Panic Island, et étions curieux de découvrir cette relecture pour enfants.
Sur l’île Gouga, une fête d’anniversaire se prépare mais tous les invités ne sont pas là. Tu auras 2 minutes pour retrouver un maximum d’invités (cro-magnons et dodos) avant que les singes farceurs dévorent le magnifique gâteau d’anniversaire. chacun leur tour, les enfants vont retourner 2 tuiles pour obtenir des paires de cro-magnons ou dodo. Mais attention aux pièges cachés par les singes farceurs qui rendent la partie très drôle :

  • Le totem de Gouga : crier Gouga ! Gouga ! en faisant les mouvements du totem avec leur bras.
  • La bouse de mammouth : se boucher le nez et dire « pouahhhhh ».
  • Le tigre endormi : dire « chuuuuuut ! » avec le doigt devant la bouche.

A la fin des 2 minutes (une nouvelle musique a été créée pour ce Little panic Island) tu comptes le nombre de cro-magnon et de dodo sauvés et ça te donne un niveau de score. 3 niveaux de difficultés pourront être ajouté dès que les enfants arrivent à tout retourné dans les 2 minutes imparties. Jeu avec peu de règles et qui plaira à coup sûr aux plus petits car même entre grands nous avons bien rigolé.

Après un repas (oubliable) pour lequel on aurait préféré dépenser l’argent dans des jeux 😆, nous décidons de parcourir l’espace Enfant à l’étage et de tester les deux nominés enfants que nous ne connaissions pas encore, Mr Wolf et Le monstre des couleurs.
Mr Wolf, l’As d’Or enfant de 2019, est un jeu coopératif chez Blue Orange, où tu devras aider les 8 animaux de la ferme à rejoindre leurs maisonnettes avant que le loup n’arrive dans le pré par le chemin de pierre. C’est un jeu de mémory que nous avons trouvé très sympa et assez malin. Des tuiles sont disposées face cachée dans le jardin, et il faudra en retourner une à chaque tour, et la placer dans une des maisonnettes. Sur chacune des cabanes est indiqué la combinaison des animaux qu’on doit positionner à l’intérieur. Nous devront mémoriser quel animal a déjà été mis dans quelle maison. Si un animal n’a pas de maison, ou a déjà été mis dans sa maison, il faudra le placer derrière la barrière pour ainsi le protéger du loup. Belle découverte, pour un As d’Or plutôt mérité (bien que les autres jeux enfants ne déméritaient pas non plus).

Le Monstre des couleurs, chez Purple Brain, est lui aussi un jeu coopératif, adapté d’un livre, où tu devras collaborer avec les autres joueurs pour que le monstre comprenne ses émotions. Pour ramasser des jetons émotions, les joueurs devront partager un souvenir ou une situation correspondant à cette émotion (Bonheur, Tristesse, Peur, Colère ou Calme). Bel outil pédagogique pour aider les enfants à comprendre et partager leurs émotions.

On enchaine ensuite d’un passage chez Libellud, pour essayer de tester l’extension de Dice Forge : Rebellion, mais les tables sont pleines. On observe le matériel de l’extension et les gens jouer et on décide de l’acheter directement. Elle sera en rupture sur le salon peu de temps après !
Puis on finit la journée avec beaucoup d’attente chez Days Of Wonder pour tester le tout nouveau Corinth. Dans ce Roll & Write, tu vas incarner un marchand à Corinthe, au IVe siècle avant Jésus-Christ qui va devoir vendre ses marchandises, faire construire des bâtiments pour devenir plus célèbre, ou envoyer ton intendant au marché. Basé sur une mécanique de Draft de dés assez chouette, c’est le deuxième coup de cœur ♥️de la journée. Fluide et suffisamment riche pour rejoindre Welcome dans nos Roll & Write riche préféré.

La deuxième journée démarre avec beaucoup d’attente du côté de chez Blam! pour tester leur nouveauté avec le magnifique Chakra. Jeu de Pick & Delivery dans lequel tu vas devoir gérer et harmoniser tes chakras. Pour ce faire, il faudra récupérer des gemmes, et les faire circuler dans ton corps, tout en évitant les énergies négatives. Thème original et visuel à tomber. On l’attendait de pied ferme, et nous n’avons pas été déçus : C’est beau (koa ? on l’a déjà dit ?), c’est bien plus complexe et riche que ça en à l’air au départ, et c’est super agréable à jouer. Troisième coup de cœur ♥️, on achète.

On galère ensuite fortement pour trouver des tables dispo où des jeux avec peu d’attente. Les enfants ont un coup de barre, et on teste quelques jeux avec plus ou moins de succès. On décide donc d’aller du côté des « nouveaux talents », espace un peu moins encombré de monde, et d’aller voir les amis de Hubvious Game qui prépare deux nouveaux jeux après le succès d’Huby Woky.
On commence par Une nounou en ferjeu de tuiles hexagonales, où chaque joueur jouera un bébé qui devra être le premier à trouver un bonbon en se frayant un chemin à travers les jouets et couches sales et surtout en évitant de se faire attraper par la nounou. Du hasard avec les tuiles à retourner, du placement pour positionner la tuile dans une direction qui t’arranges puis un dé pour définir l’action de la nounou.
Une application mobile peut être utilisé pour jouer la nounou, et certaines de ses actions. La partie c’est transformé en une foire d’empoigne familiale monumentale, avec coups fourrés, envoie de couche sales et de nounou dans la tronche, pour que l’application nous demande de retourner aux berceaux avec un compte à rebours bien stressant alors que nous étions proches des bonbons ! Au final, nous avons tous perdu, mais nous nous sommes bien marrés avec cette chouette découverte familiale.
On tente ensuite le jeu d’ambiance de Théo Rivière Tappage Nocture avec son application mobile indispensable. Des cartes représentant des personnes déguisées sont disposées sur la table, l’application joue une petite musique de quelques secondes avant de laisser entendre un cri que pourrait émettre une personne déguisée. Il faut être le premier à taper sur la carte correspondante pour la remporter, et un peu comme dans le récent Abra Kazam, tu trouveras au verso de la carte gagnée un gage à appliquer immédiatement. Sans compter les événements ou gages qui arriveront pendant la partie via l’application. Nous avons bien aimé le gage très drôle qui permet d’enregistrer un nouveau son pour un personnage ! C’est bête, mais rigolo si tu aimes les jeux de rapidité et l’appli permet une évolutivité bienvenue.

On passe ensuite sur le stand TTMC, pour découvrir ce jeu, digne successeur du Trivial Pursuit : TTMC : Tu Te Mets Combien ?
On va jouer par équipe, et l’on devra chaque tour répondre à une question dont le thème est défini par la case sur laquelle est notre pion. On devra s’auto-estimer de 1 à 10, et dire combien l’on se met sur ce thème pour définir la difficulté de la question : 1 étant « je n’y connais rien », 10 étant « je suis totalement incollable sur le sujet ». Les questions pouvant porter sur des thèmes de culture général classique ou aussi sur des thèmes un peu « nawak » suivant la couleur de votre case. Si ta réponse est bonne, tu avanceras du nombre de cases définies par le niveau, sinon, tu resteras sur la même case. Ca nous rappel plein de souvenirs de soirée jeu de notre enfance, et c’est juste super fun (avec des cases challenges ou malus pour diversifier le tout).
On continue côté jeu de quizz avec le super fun Stay Cool du Scorpion masqué. Ici point de plateau, mais tu devras répondre à deux cartes en même temps bourrées de question. L’une avec des questions plutôt simples dont tu devras former la réponse à l’aide de deux 6 faces contenant les lettres de l’alphabet, tout en répondant aux questions drôles ou sérieuse de l’autre carte. C’est super déstabilisant et vraiment très marrant, et contrairement à la vraie vie, j’ai plutôt bien réussi à faire deux choses en même temps ici ! Bref, une belle découverte aussi !

On se donne ensuite rendez-vous le soir pour une soirée Oika Oika, où nous aurons l’occasion de tester le jeu Cooputatif Cerbère de La Boite de Jeu.
On démarre une grosse partie à 7 joueurs, avec l’espoir de s’entraider au départ pour échapper au Cerbère et traverser le Styx. Mais très vite, les coups bas commencent à pleuvoir, et Cerbère fini par avaler un premier joueur, qui prend le rôle de Cerbère, et tente de rattraper les autres joueurs avant qu’ils puissent s’enfuir en barque. Ambiance de folie, avec une tension qui monte crescendo tout au long de la partie pour aboutir a une victoire sur le fil de Cerbère, qui aura mangé le dernier joueur, Kylian et son meeple Chien, à quelques petites cases de la barque. Et un 4ème coup de cœur ♥️ (oui ça commence à faire beaucoup, et ce n’est pas fini !).

Petite nuit pour terminer avec préparation des valises, puis on enchaine dimanche matin avec l’espoir de tester les gros jeux comme L’île au trésor ou Histoire de peluches, mais sans succès … Beaucoup trop de monde, et des gens attendent déjà alors que les parties risquent de dépasser l’heure …

On passe chez Blue Cocker récupérer la première extension de Welcome sur le thème de Paques et de la guerre Atomique (dont on te parlera plus en détail bientôt)!
On retourne sur le stand de Repos Production pour tester l’extension de 7 Wonders : Armada.
7 Wonders, c’est déjà le jeu préféré de Célya à la maison. Nous possédons déjà l’extension Leaders, mais les enfants préfèrent jouer sans. On s’installe pour une grosse partie à 4 afin de découvrir les nouvelles mécaniques apportées par Armada. L’extension ajoute un nouveau plateau de jeu que l’on positionne à côté de notre merveille. Ce nouveau plateau possède 4 colonnes, représentant chacune une piste maritime par couleur de bâtiment que tu peux construire (jaune, bleu, vert et rouge).
A chaque fois que tu construis un bâtiment d’une couleur, tu peux payer le coup indiqué en ressources en haut de la case de la colonne de la même couleur si tu le souhaites afin de faire progresser ton bateau d’une case en hauteur, et par la même occasion, gagner le bonus indiqué.
On retrouve aussi des nouvelles cartes îles, qu’on peut gagner grâce à d’autres cartes, où grâce à la piste verte maritime, ainsi qu’un nouveau scoring militaire maritime très important. Avec Armada, 7 Wonders gagne encore en complexité et en richesse, au prix de tour un peu plus long, mais aussi d’un peu plus d’interactions. Coup de cœur chez Maman et Célya. Papa fera tout de même un joli 88 points !
Avant de partir, nous passons sur le stand des Space Cowboys et profitons d’une table libre pour découvrir Orbis. C’est le successeur de Splendor où tu joueras un dieu devant créer le meilleur des mondes, en sélectionnant inteligement des tuiles, pour les assembler en forme de pyramide devant toi. C’est fluide et on retrouve ce que l’on adore dans Splendor, avec un poil plus de complexité, pour un excellent jeu Familial ++ comme on les aime. Ce sera notre dernier coup de cœur ♥️ de Cannes !

Le Festival du jeu de Cannes 2k19 vu par Célya (11 ans)

Hey ! Bon c’est encore moi et j’avais super envie de faire un p’ti compte-rendu (à ma façon) de ces 3 jours au Festival de Cannes, donc c’est parti !

Alors tout d’abord c’est vrai que parfois c’est très long de faire la queue pour rentrer dans le Festival, après bien sûr ça en vaut le coup. Mais je vous conseille vraiment de venir le plus tôt possible pour être dans les premiers à entrer, et c’est vraiment un petit + car on a plus de chances de pouvoir essayer un gros jeu avant tout le monde. Pour notre part, on voulait vraiment essayer L’île au trésor qui avait l’air d’un excellent jeu, mais on était pas du tout les seuls à vouloir le tester du coup c’était assez compliqué, pis il y avait toujours des gens qui attendaient qu’une partie se termine pour en commencer une autre à leur tour, donc quasi impossible de tester ce jeu, pourtant on a essayé, mais il a décidément l’air de cartonner vu les avis (positifs bien sûr) des gens, enfin bref un peu déçus mais c’était un peu évident !

Ensuite si il y a vraiment un jeu que tu veux essayer, attend devant la table (si la partie n’est pas encore trop longue) pour pouvoir jouer, car c’est souvent ce genre de gros jeux que les gens ont à tout pris envie d’essayer … On a fait ça pour Corinth et Chakra qui sont de super jeux !

Après le mieux à faire c’est encore de se lancer direct, c’est à dire que dès que tu vois un jeu qui à l’air de te tenter, ou qui reçoit de bonnes critiques, et qu’il n’y a personne sur la table, franchement essaye-le ça coûte rien ! Moi je te le dis tu vas perdre ton temps à attendre de trouver un bon jeu que tu as vraiment envie d’essayer, pis tout de façon, on ne peut pas juger le jeu avant même de l’avoir essayé, alors pourkoa pas ?

À part ça, il y aura bien sûr quelques points négatifs, comme le fait qu’il y ait énormément de personnes, et ça devient donc assez durs de tester des jeux, même de marcher deux mètres sans se retrouver dans un « troupeau ». Mais de toute façon il y aura toujours des points négatifs partout où tu iras donc autant profiter des points positifs car il y en a largement plus que ces quelques détails qui cassent un peu tout ! Mais c’est aussi évident après un Festival comme celui-là 😉

Pour rester dans la base des jeux, les animateurs sont vraiment tous sympa, et malgré la fatigue, car oui trois jours à expliquer les jeux ça a vraiment l’air fatiguant, ils prennent vraiment le temps de nous expliquer toutes les règles du jeu le mieux possible, et même parfois nous donnent des petits conseils et c’est vraiment génial ! ^^ Donc on peut vraiment les remercier car ils ont fait un énorme travail et ça doit pas être facile pour eux, (ainsi que les autorités et les éditeurs), alors bravo !!

Célya (11 ans)

Les « coups de coeurs » ♥️ de Célya (11 ans)

Comme tu auras pu le voir dans les articles précédent (les jeux que nous avons le plus retenus), on à quand même parler de pas mal de jeux dont nous avons eu un coup de cœur, et bien sûr le contexte étant « familial », (ça reste un compte-rendu en famille 😄) on a aussi chacun ses préférences alors ce sera surtout mon avis à moi 🙂

L’un des jeux que j’ai le plus retenu c’est Just One je dirais, car j’aime beaucoup les jeux de déduction, (de mots) et c’est super simple à expliquer comme à comprendre et c’est ça qui rends le jeu unique. Car il existe énormément de jeux de mots assez connus, et je pense que Just One sera l’un des meilleurs car comme je disais, c’est super simple et ça crée aussi une bonne ambiance autour de la table, ça se joue vite, puis c’est absolument le genre de jeu qui peut facilement plaire à des « petits joueurs » ou simplement des gens qui ne jouent pas beaucoup.

Ensuite il y a Corinth et je ne crois pas qu’il fasse parti des coups de cœur familiaux (Note de papa : « Et si ! »), mais peu importe moi j’ai adoré ! Vraiment c’est super on se retrouve à la fois dans un jeu de Roll & Write et de lançage de dés, ce qui te serviras à choisir tes actions en plaçant les dés que tu auras lancés sur les différents personnages.

On a également beaucoup de possibilités, grâce aux différentes actions que tu pourras faire grâce aux placements (aléatoires bien sûr) des dés.

Perso, si je peux te donner une petite « astuce » sur le jeu, je te conseille vraiment de bien jouer avec l’intendant, en général on oublie un peu lors de la première partie, mais ça peut facilement avantager ta réussite pour le comptage des points, car on ne dirait pas mais il rapporte beaucoup de points.

J’ai aussi beaucoup aimé Orbis (bah oui Célya on l’a acheté)…

Il faut savoir que c’est un autre jeu de l’éditeur de Splendor, et c’est surtout pour ça qu’on voulait l’essayer car on apprécie beaucoup Splendor et Orbis fait ressortir ces mêmes sensations de jeu.

Moi j’ai beaucoup aimé et la disposition des tuiles fait également pensé au « plateau » si on peut appeler ça comme ça, de Splendor

Également un même concept, (nombre de tours limités, donc jusqu’à ce que nous ayons vider les tuiles du jeu, le nombres des adorateurs également limité – 10 adorateurs max. – donc comme Splendor où nous avons aussi un nombre de jetons limité, etc…)

Bref super jeu, concept vraiment idéal, assez rapide, pas mal de règles mais qui sont très simples lorsque l’on joue, au top quoi. ^^

Il y a aussi Chakra, que j’ai vraiment aimé, tout d’abord par son visuel magnifique, ainsi que les différentes manières de jouer qui sont très agréables.

Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un « coup de cœur ♥️» mais c’est tout de même un excellent jeu ! Comme je disais super agréable à jouer, en revanche, c’est vrai qu’à la première partie, c’est assez compliqué de trouver la ou les bonnes stratégies, car pour ma part, je m’étais carrément compliqué toute la partie à cause de jetons que j’avais placé sans aucune raisons, ce qui m’a pris au final beaucoup de temps à les descendre, et ça m’a vraiment bloqué tout au long du jeu. Mais après ce n’était que la première partie donc on ne peut pas leur en vouloir !

Sinon c’est vraiment agréable à jouer (oui je le redis car c’est quand même super important), et on a aussi pas mal de possibilité pour se rattraper, comme par exemple placer un jeton noir à droite ou à gauche du « rond » pour pouvoir placer les jetons que l’on veut, sans avoir à les descendre.

Donc ouais, vraiment un jeu super qu’on a là !

Voilà, je pense avoir fait le tour des jeux que j’ai le plus retenus tout au long de ce « séjour » au Festival du jeu de société à Cannes, en tout cas j’espère avoir fait passer le message, si tu viens de découvrir le « monde du jeu de société », que tu sois un gros joueur, que tu as simplement envie de découvrir de nouveaux jeux, que tu ai l’habitude de jouer, que tu veuilles passer un super moment en famille pour faire découvrir à tes enfants les jeux de société, que tu sois passionné, ou que tu ai simplement envi de t’amuser, alors bienvenue dans la team, et dans ce cas-là tu seras obliger d’aller au Festival du jeu de Cannes !

Non franchement faut absolument y aller si tu kiffes les jeux de société, c’est gratuit, on passe de super moments, les gens là-bas sont tous hyper sociables, c’est gigantesque, la ville est magnifique (rien à voir) et encore une fois C’EST GRATUIT !!!!!!

Bon maintenant tu vas finir de lire cet article et tu vas vites réserver tes billets (nan en vrai il y a pas de billets), pour le festival du jeu de Cannes 2020, et même pour les autres années tant qu’à faire ! x)

Nan je rigole tu fais ce que tu veux.. mais fais-le quand même c’est une fois par an et à chaque fois on s’éclate !

Allez salut les gens et on se dit à l’année prochaine pour l’article « Bilan en famille du Festival du jeu de Cannes 2020 »

Et toi, akoa tujou ?

Célya (11 ans)

Les « coups de coeurs » ♥️ de Kylian (8 ans)

J’ai trop bien aimé parce que y’avais beaucoup de jeux, et aussi, il y avait beaucoup de jeux qu’on ne connaissais pas, et des nominés aux As d’Or.

J’ai trop aimé JetPack Joyride (Note de papa : chez LuckyDuck Games), parce que c’est un jeu de rapidité, et qu’on a des pouvoirs après le premier niveau. Et ça ressemble au jeu vidéo JetPack Joyride que je joue sur le téléphone de Papa.

J’ai adoré Just One aussi, parce qu’il faut réfléchir, et que c’est rigolo quand il y’en a qui mette le même mot, mais ca va être dur pour celui qui doit deviner.

J’ai beaucoup aimé Draftosaurus (Note de papa : chez Ankama), déjà parce que j’ai gagné 😆. C’est un jeu de dinosaures, ou il faut faire des points en choisissant un dinosaure et en le mettant dans un parc. Les parcs ont différents pouvoirs, comme la case du dinosaure solitaire ou il faut que le dinosaure soit le seule de son espèce dans le parc. Et le dès, quand tu le lances, ca fait différent pouvoir qui force les autres joueurs à placer les dinosaures d’une certaine façon.

Je suis déçu de pas avoir pu essayer Histoires de peluches, parce que ca à l’air trop bien, et que le jeu est trop beau.

Kylian (8 ans)

Pour conclure

Encore une année riche en découverte pour ce cru du FIJ 2019 avec un excellent moment passé en famille. On regrette forcément de ne pas avoir pu tester pas mal de jeux à cause du monde et de l’attente : on pense à L’ile au trésor, Wingspan et Captain Sonar family chez Matagot, Histoire de Peluches chez Edge, Ganymède chez Sorry We Are French … Heureusement pour nos finances. Nous aurions aussi voulu tester quelques jeux « adultes » Farben et Feelinks revelation chez Act In Games, Dany chez Grrre Games, Greenville 1989 chez Sorry We Are French, mais ce sera pour une autre fois.
On repart quand même les valises pleine avec notamment 5 coups de cœur pour les parents : Just One, Chakra, Corinth, Cerbère et Orbis. 3 coups de cœur pour Kylian : Just One, Draftosaurus et Jetpack Joyride et 4 coups de cœur pour Célya : Just One, Chakra, Corinth et Orbis !

Merci à tous les éditeurs et animateurs, merci à l’organisation du festival de Cannes, et à tous les gens sympa rencontrés sur place, et à l’année prochaine !
Et n’hesitez pas à nous suivre sur Facebook ou Twitter.