Break the code

Partager sur :

Break the code, c’est koa ?

C’est un jeu de déduction de 2 à 4 joueurs. Une sorte de Mastermind revisité où il faudra en posant une question par tour, être le plus rapide à deviner un code (couleur et nombre) à 4 ou 5 chiffres.

Les chiffres disponibles sont représenté sous forme de tuiles et sont au nombre de 20 :

  • de 0 à 9 blanc, sauf le 5 en vert
  • de 0 à 9 noirs, sauf le 5 en vert

Comment on joue ?

Chaque joueur va prendre un paravent, et suivant la configuration du nombre de joueurs le bon nombre de tuiles chiffres qu’il va placer face visible dans son paravent, sans les montrer aux adversaires. Les numéros doivent être placés dans l’ordre du plus petit au plus grand. Si deux chiffres sont identiques, on place d’abord le noir.

Il va ensuite prendre une fiche joueur qu’il va glisser et cacher à l’intérieur de son paravent.

La pioche des cartes questions va être positionnée sur la table, et 6 cartes vont être révélées.

Les parties sont très différentes suivant la configuration du nombre de joueur :

  • A 2 joueurs, le but est de deviner le code à 5 chiffres adverse, en posant les questions à l’adversaire uniquement
  • A 3 joueurs, le but est de deviner le code à 5 chiffres au centre de la table, en posant les questions aux adversaires uniquement
  • A 4 joueurs, le but est de deviner le code à 4 chiffres au centre de la table, en répondant aussi aux questions !

Les questions sur la table vont donc permettre de prendre des hypothèses ou d’éliminer certains chiffres. En voici quelques exemples :

  • Quelle est la somme de tes trois chiffres de droites ?
  • Combien as tu de chiffres blanc ?
  • Combien as tu de chiffres impairs ?

Chaque tour, un joueur à deux possibilités :

  • Soit choisir une carte Question et la poser à voix haute. Et suivant la réponse du ou des joueurs, va noter les informations de la manière de son choix sur sa fiche perso, dans l’objectif d’éliminer des possibilités, et de trouver le code soit du centre de la table, soit du joueur adverse dépendamment de la configuration.
  • Soit tenter d’intercepter le code, une fois qu’il pense connaitre les 4 ou 5 bons chiffres ainsi que leurs couleurs.

En cas d’interception à 3 et 4 joueurs, il compare sans l’annoncer, le code inscrit sur sa fiche perso avec celui au centre de la table. Si c’est juste, il gagne la partie, mais ne dit rien car il pourra partager la victoire si d’autres joueurs dans le même tour trouvent aussi. Si c’est faux, il sort de la partie et ne pourra plus gagner mais répondra quand même aux prochaines questions.

À 2 joueurs, il annonce le code qu’il pense avoir trouvé. Le joueur adverse en fin d’annonce dira si c’est entièrement juste ou si c’est faux.

Une fois que tous les joueurs ont fait le même nombre de tours, la partie s’arrête et ceux ayant trouvé le code se partage la victoire.

Pour les enfants :

Break The code est un pur jeu de déduction qui ne s’embarrasse pas d’un thème. Ce qui n’est pas forcément un problème vu le type de jeu. C’est très mathématique par contre, puisqu’il va falloir noter sur sa fiche personnelle toutes les informations récoltées afin de faire des recoupements, potentiellement du calcul (addition ou soustraction), ou de l’élimination… À chaque question, il va falloir noter de manière précise l’indice récoltés pour chaque joueur, tout en tentant à chaque fois d’éliminer des chiffres parmi les 20 disponibles en trouvant ceux qu’ont nos adversaires par exemple. Le jeu est de par son concept assez punitif : la moindre info mal notée ou déduction ratée, plante la partie en cours.

Ceci dit, les esprits un peu plus logique et cérébrale risque de s’en donner à cœur joie, car c’est assez grisant y compris pour des plus jeunes, d’essayer de participer à cette course en tentant de trouver avant les autres joueurs ce code à 4 ou 5 chiffres. C’est un super exercice de calcul mental, d’organisation, de prise de notes et de déduction.

Rien que le choix de la question est super stratégique (à 2 et 3 joueurs), puisqu’il faudra tenter d’avoir un maximum d’indices, tout en en profitant pour essayer d’utiliser une question qui aurait pu en donner trop sur notre code si l’adversaire nous la posait. Ce sont donc les configurations les plus complexes. Notamment celles ou le niveau de logique et de déduction entre parents / enfants pourrait être pénalisant et rendre la victoire assez difficile pour les plus jeunes. La configuration à 4 joueurs rend en tout cas les parties un peu plus simple quant au choix des questions et aux prises d’informations et est probablement la meilleure configuration pour jouer avec des plus jeunes.

Les règles sont quant à elles plutôt simple, et le jeu assez rapide. Il faut compter entre 15 et 25 minutes maximum la partie.

C’est un jeu très plaisant, et qui plait beaucoup à nos enfants, mais qui est toutefois assez complexe. Il est donc difficile de le recommander en dessous de 9/10 ans.

Les parents, vous en pensez koa ?

Break The Code nous rappel un autre jeu de déduction, Sherlock 13, mais en bien plus retors. Les sensations de jeu sont excellentes et en plus très différentes suivant la configuration. Un bon exercice de déduction, mais aussi de prise de note et de collecte d’informations, pour être le premier qui réussira à casser le code avec tous les indices recueillis.
Étonnamment, nos enfants adorent, ne refusent jamais une partie et prennent un malin plaisir à se triturer le cerveau. C’est un chouette moyen de travailler les maths, la logique et l’esprit de déduction 😄

Le concept des questions à poser est super malin, et suivant la configuration du nombre de joueurs encore plus stratégique. Le bon choix de question reste l’un des éléments majeurs pour gagner une partie dans les configurations à 2 et 3 joueurs, puisque seuls les adversaires devront y répondre. Cela permet en plus d’éliminer une question qui aurait pu être gênante pour nous. À 4 joueurs, le jeu est un plus simple, mais pas dénué d’intérêt pour autant. Tous les joueurs devront répondre, toi y compris, à chaque question. Cette configuration prend plus la forme d’une course ou tout le monde à les mêmes indices mais des codes différents, et fait un peu plus appel à la chance pour être celui trouvant le code en premier.

Aucune thématique dans le jeu, mais le visuel reste plutôt agréable et le matériel très adapté. On aurait peut-être aimé pour chipoter avoir des plateaux personnels un peu plus grand.

Break The Code est donc une excellente découverte, et pour nous l’un des tout meilleur jeu de déduction que nous connaissons. Ce genre de jeu duquel nous n’attendons rien au départ et qui une fois joué se révèle être une évidence.

Les enfants, vous en pensez koa ?

J’aime beaucoup Break the code, il me fait un petit peu penser à Sherlock 13 ou même Decrypto, par rapport à toute cette déduction, les codes qu’il faudra trouver… Dans ce cas-là tu vas me dire “comme tous les jeux de déduction ?”. Bon oui, je suis d’accord, mais c’est l’un des premiers jeux qui m’est venu à l’esprit quand j’ai joué à Break the code.
J’aime beaucoup aussi comment est fait le paravent pour que les autres joueurs ne voient pas ton jeu, il fait beaucoup agent secret, espion, et tout ce qui va avec … 🙂
Je trouve ça cool aussi, d’avoir mis en disposition plusieurs cartes questions afin de pouvoir choisir entre ces questions celle qu’on posera, notre tour venu. Les cartes que je préfère sont celles qui demandent la somme de certains chiffres : par exemple, Quel est la somme des chiffres de tes trois tuiles de gauche ?
Si je préfère ces questions à d’autres c’est que je trouve que c’est l’un des meilleurs moyen pour bien décortiquer le code de quelqu’un, et après lorsqu’on a tous les indices “nécessaires” il te suffit juste de tout assembler ! Mais bien sûr il faut comprendre que ce jeu est avant tout un exercice de prise de note et surtout d’organisation. Comme tu le sais, tu disposeras d’une fiche personnelle par joueurs pour pouvoir noter toutes les informations nécessaires qui te seront primordiales pour trouver LE bon code. Donc il te faudra vraiment bien t’organiser dans tes notes tout en n’écrivant pas trop, sinon tu n’auras plus de place ! Je te conseille d’écrire le plus petit possible (il faut quand même que tu puisses te relire), et de “coder” tes notes, par exemple : Imagines que tu demandes à tous les joueurs : « Combien de tuiles avec un chiffre noir as-tu ? » Et que l’un d’eux te réponds « 2 », tu pourras donc écrire « 2N » – et pas « 2 noir » – Après ça dépendra de l’indice que tu souhaites noter mais voilà, c’est pour ça que ce n’est pas toujours évident !
Pour conclure c’est une super découverte !

Célya (12 ans)

Je trouve ce jeu difficile, parce qu’il faut penser à tout. À penser combien on a de chiffres blanc, noir, enlever tous les chiffres qu’on peut éliminer. Il faut bien éliminer tes chiffres à toi. Pour l’instant je n’ai pas trouvé vraiment de stratégie à ce jeu. J’essaie de bien noter tous les indices qu’on a avec les questions, à bien choisir les questions en fonction de ce que tu sais déjà, ou à prendre les questions qu’auraient pu avantager l’adversaire (à 2 joueurs ou à 3 joueurs). À 4 joueurs, si t’as un 8, tu vas plutôt choisir sur la carte le chiffre 7 par exemple pour demander qui l’a, afin de ne pas donner des indices de ce que tu as aux autres joueurs. À deux joueurs, ça devient plus difficile, parce qu’il ne faut trouver que le code de l’adversaire. Alors qu’à 3 et 4 c’est le code du milieu qu’il faut trouver.
C’est un jeu que j’aime bien, parce que c’est un gros jeu casse têtes et c’est rapide à jouer. Par contre c’est dur quand tu te trompes dans tes notes et que t’es perdu, ou quand tu tombes sur des joueurs bien plus fort que toi.

Kylian (9 ans)

Au final, on en pense koa ?

Trois jeux en un. Des sensations très différentes suivant le nombre de joueurs.
Très addictif.
Beaucoup de paramètres à prendre en compte
L’idée des cartes questions !

Configuration à 4 joueurs un peu en dessous.
La fiche personnelle aurait mérité d’être un peu plus grande.
Potentiel déséquilibre enfants/parents

2 à 4
- de 30mn
10 ans et +
Par
Ryohei Kurahashi
Editeur
IELLO
Illustrateur
Mélanie Walryck

A découvrir