Gods Love Dinosaurs

Partager sur :

C’est koa ?

Tu aimes les dinosaures ? Ça tombe bien, les dieux aussi, du moins dans ce jeu Gods love Dinosaurs et ça tombe aussi bien car c’est toi qui va jouer un dieu ici !

Gods Love Dinosaurs est un jeu de pose de tuiles où l’on incarne une divinité qui doit créer son écosystème en équilibrant la chaine alimentaire. Il faut faire naitre des proies, qui se feront manger par des prédateurs, que des dinosaures mangerons à leur tour. Il se joue de 2 à 5 joueurs pour des parties de 45 minutes environ dès 10 ans.

Avis réalisé à partir d’un exemplaire presse.

C’est ki ?

C’est un jeu de Kasper Lapp (auteur de Magic Maze) chez Catch Up Games et Blackrock games pour la VF (Pandasaurus Games pour la VO). Le tout illustré par Gica Tam.

L’auteur s’est d’ailleurs inspiré du grand succès Français de Bruno Cathala : Kingdomino pour imaginer ce jeu Gods Love Dinosaurs, mais avec un domaine qui prend vie, comme il l’indique dans son Journal d’auteur (sur TricTrac). Kingdomino avait d’ailleurs remporté le Spiel, l’année où Magic Maze était aussi nominé !

Comment on joue ?

En partant de notre tuile de départ, nous devrons choisir à chaque tour une des tuiles disponible et la placer sans contrainte dans notre écosystème. Si un symbole animal est présent, on prend le meeple associé qu’on place dessus.

Si une colonne de tuile se vide, l’animal représenté en bas de la colonne s’active. Et si le dinosaure est sur cette colonne, il s’activera ensuite.

Quand un animal s’active :

  • Si c’est une Proie, pour chacune de cette espèce, elle se reproduit si un espace adjacent du même territoire est disponible.
  • Si c’est un Prédateur, il doit se nourrir, sinon il meurt. Les Tigres peuvent se déplacer de deux cases dans n’importe quelle direction, alors que les Aigles ne se déplacent qu’en ligne droite de trois cases maximum. Les prédateurs peuvent terminer leurs déplacements sur une Proie sinon ils mourront de faim. S’ils ont mangé une ou plusieurs autres Proies sur leurs chemins, ils se reproduisent.
  • Si un Dinosaure s’active, on peut en faire naitre un nouveau si la montagne de départ est vide en défaussant un Oeuf. Ensuite, un Dinosaure peut se déplacer jusqu’à 5 cases dans n’importe quelle direction et doit finir son déplacement sur une montagne. Chaque Prédateur mangé rapportera un Oeuf. Chaque Proie mangée ne servira qu’à le nourrir. S’il ne se nourrit pas lors de son activation, il meurt. On décale ensuite le Dinosaure d’une colonne puis on remplit les colonnes vides.

Une fois qu’il n’y a plus assez de tuiles pour remplir les colonnes vides, la partie s’arrête. Le joueur avec le plus de points de victoire (1 par Oeuf + 1 par Dinosaure) remporte la partie.

👍🏻 Qu’est-ce qu’on aime dans Gods Love Dinosaurs ?

✅ Un thème qui va parfaitement avec la mécanique.
✅ Une mécanique de jeux autour de la chaine alimentaire très réussie : Les Proies se font manger par les Prédateurs qui se font manger par les Dinosaures !
✅ Des meeples en bois tout chou !
✅ Très facile à jouer et à expliquer avec pourtant pas mal de choix et d’anticipations à faire sur le placement de nos tuiles et les Proies/Prédateurs à reproduire/manger.
Aucune contrainte de pose de tuiles, rendant les tours ultra rapide et fluide !
✅ Une belle édition avec une règle super limpide !
✅ Un timing d’activation que l’on peut contrôler en fonction de ses choix de tuiles donnant une jolie interaction entre les joueurs sans qu’elle soit agressive et trop directe.
✅ Une bonne dose de planification nécessaire pour structurer et équilibrer son écosystème afin de le détruire via les Dinosaures pour faire des points de victoire !
✅ Un scoring simple et visible à tout moment (le nombre d’œufs + le nombre de dinosaures).

Pourquoi tu pourrais aimer ?

Si tu recherches un jeu familial+ avec un thème original et une mécanique qui le respecte, pour une durée de partie en dessous de l’heure, c’est une sacrée bonne pioche ! Puis qui n’aime pas les dinosaures ?

👎🏻 Pourquoi on aime moins ?

Trier les tuiles en fonction du nombre de joueurs et de la catégorie pour la mise en place, toujours un peu pénible (mais obligatoire pour l’équilibrage sur la répartition des animaux et la durée de jeu), surtout que le thermoformage ne les tient pas bien à la verticale.
On aurait souhaité quelque chose qui aurait permis d’apporter du sang frais et du renouvellement au bout de quelques parties.
Difficile de revenir dans la partie après un mauvais départ.

Pourquoi tu pourrais ne pas aimer ?

Ça n’est pas un jeu expert. Toutefois, il faut bien anticiper les différentes activations ainsi que trouver le bon équilibre de quel animal on laisse, quel animal on fait reproduire, quel animal on mange pour ne pas subir une partie difficile. De quoi faire fumer certains cerveaux en demandant de bien savoir se projeter plusieurs tours/activations à l’avance.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Kylian Sympa
Kylian (11 ans)

J’aime bien parce que c’est compliqué à faire une chaine alimentaire avec des proies qui se font bouffer par des prédateurs et des dinosaures qui bouffe tout le monde. Tu galères pour mettre un tout petit lapin qui va se faire bouffer deux tours après ! On n’avait pas vu ça dans d’autres jeux que tu puisses te faire bouffer tes propres animaux par d’autres à toi et c’est drôle. C’est bien aussi que les tours aillent vite et que lorsque tu choisis une tuile, c’est soit pour la tuile, soit pour activer l’animal en dessous ou même des fois les dinosaures.

En conclusion, notre avis sur Gods Love Dinosaurs

Un jeu sur la chaine alimentaire ! Rien que le concept nous intriguait depuis que nous en avions entendu parler via la version originale de Pandasaurus. Puis comme tout le monde, on adore les dinosaures, et encore plus quand ils sont présents en jolis meeples en bois dans le jeu !

La promesse était donc de créer une mécanique de jeu permettant de gérer une chaine alimentaire allant du bas de la chaine (les proies) en haut (les dinosaures) avec en plus les prédateurs au milieu. Sur cet aspect-là, c’est vraiment réussi ! L’équilibre est précaire et il faudra trouver le bon positionnement des tuiles, profiter des activations voulues ou forcées par d’autres joueurs, pour repeupler notre écosystème de Proies. Il faudra reproduire ces Proies sur des enclos de même type, tout en nourrissant les Prédateurs pour ne pas les laisser mourir et préparer le chemin pour les Dinosaures. Ces mêmes Dinosaures qui feront gagner des œufs (point de victoires) pour chaque Proie mangée lors de leurs activations.

Le jeu est en plus globalement très accessible, en se situant plutôt du côté des jeux qu’on appelle Familial+ avec relativement peu de règles, des tours simples et fluides, un temps de partie inférieur à l’heure de jeu, mais une réflexion très forte demandée. Car les choix sont nombreux pour trouver quelle tuile dans quelle colonne choisir, aussi en fonction de quel type d’animaux notre choix va déclencher ou rapprocher et comment la placer dans notre écosystème ! Pas grand-chose à lui reprocher, si ce n’est qu’on aurait aimé quelque chose pouvant apporter un peu de renouveau aux parties lorsqu’on les enchaine.

2 à 5 joueurs
45 minutes
10 ans et +

A découvrir

Chez Catch Up Games