Harry Potter Hogwarts Battle

Partager sur :

Harry Potter Hogwarts Battle, c’est koa ?

C’est un jeu de deckbuilding (construction de deck de cartes) coopératif pour 2 à 4 joueurs dans l’univers des livres (et films) Harry Potter.

Actuellement uniquement disponible en anglais chez UsaOpoly, le jeu sera localisé et sortira dans nos contrées en version française courant octobre chez Asmodée. C’est donc pour cette raison que nous avons décidé de t’en parler.

L’imposante boite annonce la couleur : le jeu regorge d’un matériel complet et de jolie qualité. En plus du très grand plateau de jeu, le premier élément notoire est la présence de 7 boites, correspondantes chacune au numéro du film afin de revivre en forme de jeu la saga d’Harry Potter. Un peu à la manière d’une campagne, il faudra démarrer sur la première boite correspondant au premier film, et gagner une partie afin d’enchainer sur la boite suivante et ce jusqu’à la septième et ultime boite. Pour ce test, nous ne parlerons que de la boite n°1 afin de te laisser le plaisir de la découverte.

Chaque boite ajoutera des cartes (objets, sorts et personnages) adaptée au film, des « forces du mal » (dark events en anglais) et des nouveaux « Ennemis » (vilains en anglais), mais changera aussi les lieux que les héros visitent pendant cette partie et plein d’autres surprises. Avec bien entendu, une difficulté, et des règles et conditions de victoire qui évolueront en fonction de l’avancée dans le jeu.

La très grosse boite de jeu

Comment on joue ?

Le jeu se joue de 2 à 4 joueurs. Chaque joueur va prendre un plateau de jeu et va choisir une carte personnage parmi les 4 disponibles dans la boite de base : Harry Potter, Ron Weasley, Neville Londubat, et Hermione Granger. Ce plateau servira à stocker, la carte du personnage, la carte de l’ordre du tour, mais aussi son énergie (un cœur allant de 10 à 0) et ses points d’influence. Sur la gauche du plateau personnel sera stockée la pile de cartes, et sur la droite, la défausse des cartes jouées ou achetées.

Le plateau personnel d’Harry Potter

Chaque joueur va aussi prendre le deck de 10 cartes correspondant à son personnage. Deck qui aura des sorts, des objets, et des personnages alliés.

On va ouvrir la boite correspondant à la première partie, récupérer les « lieux » et les placer sur le plateau de jeu dans l’ordre avec les marqueurs lieux à côté. On va aussi placer les vilains et les cartes de forces du mal face cachées. Puis dévoiler le premier Ennemi.

Pour gagner, il faudra battre tous les Ennemis, avant que tous les lieux n’aient été remplis de marqueurs.

On placera toutes les cartes de jeu sur leurs positions et on révélera les 6 premières de la pile pour les placer sur le marché.

Le marché

Les tours vont ensuite se jouer en quatres phases.

La première phase consiste à révéler, la première carte de la pile Force du mal et d’appliquer son effet. C’est généralement quelque chose de négatif qui arrivera au joueur actif ou à l’équipe au complet.

La deuxième phase est celle de l’activation du pouvoir de l’ennemi révélé. Sans en dévoiler trop, cela ajoutera des contraintes ou pénalités aux joueurs.

Ensuite arrive la troisième phase, celle où le joueur actif joue ses cartes. Il possède cinq cartes en main et les jouera toutes dans l’ordre de son choix, afin de récupérer des jetons d’influence ou d’attaque. Ces jetons d’attaques seront dépensés en fin de tour sur l’ennemi disponible pour le tuer. Les points d’influence eux serviront à acheter une ou plusieurs cartes au marché. Les cartes achetées rejoindront la défausse. La défausse ne sera d’ailleurs remise dans les cartes disponibles (à gauche du plateau) que lorsqu’il n’y aura pas assez de cartes pour refaire la main du joueur.

Si la santé d’un joueur arrive à zéro, il devient « étourdi » (stunned). Doit défausser la moitié (arrondie au chiffre supérieur) de ses cartes et défausser tous les jetons de son plateau. Mais il reprendra tout de même ses 10 points de vie à la fin du tour.

Arrive enfin la dernière phase du tour, où l’on défausse tous les jetons non utilisés de son plateau. On regarde si un ennemi à suffisamment de jeton attaque pour le tuer. Si c’est le cas, on le défausse et on révèle immédiatement le prochain. On regarde si le lieu a tous les marqueurs, si oui, on le défausse et on passe au lieu suivant. Et on refourni sa main de 5 cartes.

Et on passe la main au joueur suivant, en recommençant toutes les phases, jusqu’à ce qu’une condition de fin soit atteinte (tous les lieux remplis pour une défaite collective ou tous les ennemis vaincus pour une victoire collective).

Le plateau de jeu

Pour les enfants :

Il est certain que sans son thème et cette licence très forte adoré par nos enfants, le jeu serait beaucoup moins accessible. Car nous sommes ici en face d’un jeu de Deckbuilding assez exigeant. L’aspect coopératif, et la possibilité de jouer cartes visible, permet aux adultes d’aider beaucoup les enfants (attention à l’effet leader, et à ne pas trop jouer « à la place de »).

Les règles sont assez évolutives, et se complexifieront en fonction de l’avancée du jeu, ce qui permet un apprentissage tout en douceur, et rend le jeu facilement accessible dès 7/8 ans sans problème.

Si tes enfants sont des fans de l’univers d’Harry Potter, n’hésites pas à ajouter un peu de rôle play : nos enfants jouaient notamment déguisés en leurs personnages, mais aussi avec leurs baguettes magiques, de manière à lancer chaque sort en réalisant l’effet dessiné sur la carte et en disant à voix haute le nom du sort. Cela rajoute du fun et de l’immersion, et l’impression de combattre les sorts du mal comme le ferais les héros dans les livres et films de la saga.

La version Anglaise de UsaOpoly n’a pas posé le moindre souci à nos enfants (loin d’être bilingue pourtant), et l’iconographie du jeu est assez claire, et les textes pas trop nombreux, ou bien calqués sur un ensemble de mot clé facile à expliquer (Draw, Discard, Spell, Items, Ally …). On en sort même avec l’impression que nos enfants ont progressé en anglais 🙂
Quoi qu’il en soit, avec l’arrivée de la VF tout prochainement (fin novembre 2019) chez Asmodée, ça n’est plus un problème !

Attention par contre à la difficulté du jeu. Suivant le nombre de joueurs, la difficulté augmente au point d’être très importante sur les 2-3 dernières boites du jeu. Perdre une partie après 2/3 heures de jeu est relativement punitif avec une part de hasard à la pioche et au marché assez importante, ainsi que des combos de vilains pouvant être très difficile à gérer, rendant certaines parties très frustrantes, avec l’impression de ne pas pouvoir s’en sortir quoi que l’on fasse. La longueur des parties dès que l’on avance pourrait aussi être un frein a l’adoption du jeu par des enfants un peu jeune. Les parties vont durer environ 30 minutes au début sur les premières boites pour vite atteindre les 2-3 heures sur les boites 5-6-7.

Les parents, vous en pensez koa ?

Pour commencer, on peut déjà dire simplement que nous avons adoré. Ce jeu nous à permis de passer de grand moment et de très nombreuses heures à 4 en famille. L’aspect deckbuilding est assez simple. On démarre avec les 5 cartes de notre personnage et on peut acheter une ou plusieurs cartes à chaque fin de nos tours en fonction des jetons influence récupérés. Chaque tour consistera à jouer l’intégralité de nos cartes dans le bon ordre et à penser aux différents effets de nos personnages ou d’ennemis sur le plateau. Cette simplicité est un vrai point fort de l’aventure.

Bien sur, le thème est ici un élément central, et même si le jeu est très bon, il n’aurait surement pas le même impact pour nous s’il n’était pas ancré dans l’univers d’Harry Potter. Et soyons clair, le thème n’est absolument pas plaqué ici. Chaque carte, chaque objet, chaque mécanique a un vrai sens avec l’univers et c’est un réel plaisir de s’immerger dans le monde d’Harry. L’approche avec les 7 boites de jeu qui ajoute du contenu renforce encore cette sensation de naviguer au sein des films et de grandir en même temps que nos héros. Les lieux, les ennemis sont adaptés à la chronologie des films et c’est une réussite absolue de ce point de vue. C’est très agréable de voir une licence si bien porté en jeu de société. On regrette simplement que chaque partie, même en évoluant d’un film à l’autre, doivent se faire en repartant du deck de base, sans jamais conserver le moindre élément des parties précédentes.

Il existe une extension « The Monster Box of Monster » sur la version anglaise qui ajoute de nouvelles parties, cartes et le personnage de Luna Lovegood, mais cette extension n’est pas prévue à date en VF.

Harry Potter Hogwart Battle est beau, riche et passionnant mais aussi exigeant car très difficile dans les dernières parties Notamment à cause d’un vrai souci d’équilibre dans des configurations à 4 joueurs : Beaucoup de cartes impactent négativement tous les joueurs, alors que peu profitent à l’ensemble des joueurs, et il ne sera pas rare d’enchainer les tours étourdis (stunned) sans pouvoir agir à cause d’ennemis très synergiques ou de mauvais tirages sur les cartes des forces du mal.

Si toi ou tes enfants êtes fan de l’univers, nul doute qu’Harry Potter Hogwarts Battle sera une belle expérience de jeu à faire absolument. Et même si tu n’es pas accroc à cette saga, c’est un très bon deckBuilding familial vraiment agréable à jouer.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Étant une GRANDE fan de la saga Harry Potter et des ouvrages de J.K Rowling, (#potterhead) je peux te dire que lorsque j’ai su qu’on allait sortir un gros jeu de plateau sur ça, j’étais refaite !! Sur les 3 personnages principaux de la saga, il est évident qu’on allait retrouver Harry, Ron et Hermione, le trio parfait quoi. Et ils ont aussi ajouté Neville et pour les grands fans vous saurez que Neville est un personnage indispensable pour que la saga évolue. C’est donc pour ça que je trouve ça très judicieux de l’avoir choisi comme 4ème personnage.

Ensuite le deck (de base), correspond bien à chaque personnage :

Par exemple pour Hermione, tu sais si tu as regardé les films ou lu les livres, que celle-ci est très intelligente et surtout la plus douée du trio en matière de sortilèges. Et comme tu auras pu le deviner, on retrouvera principalement des sortilèges, plus que les autres comme le fameux « wingardium leviosa » ou « alohomora » dans le deck d’Hermione. Donc ce que je te conseille c’est de favoriser les sorts pour les cartes que tu achèteras si tu joues Hermione Granger.

Puis en jouant et rejouant vous allez évoluer à chaque partie, que ce soit votre personnage, les cartes, et même les parties vont évoluer. Ce qui fait qu’on s’attache vraiment à ce jeu et que l’on a à tout prix hâte d’enchaîner les parties, de battre tous les ennemis…

Certes, il faut compter environ 2h par partie (surtout sur la fin), sachant qu’il y a 7 parties, logique 😉

Mais attention c’est fort possible, même quasiment sûr, que tu vas devoir refaire plusieurs fois la même tellement celle-ci sera compliquée, puis ce n’est pas un jeu forcément facile, je peux te dire qu’on en a bavé de ce jeu, mais tout en y prenant du plaisir bien évidemment.

Puis le design, la façon dont sont faites les cartes et le plateau de jeu, correspond exactement au thème donc c’est encore plus accrochant !
Pour conclure j’ai vraiment adoré ce jeu et ces quelques dizaines de parties ou la fumée te sort des oreilles, et les vrais joueurs connaissent tous ce « sentiment » ! Mais je ne vais pas en dire trop et je te laisse découvrir ce jeu plein de surprises…

Et je compte sur toi pour battre une bonne fois pour toute vous-savez-qui !!

Entre potterhead…

Célya (12 ans)

Dans Harry Potter Hogwarts Battle, on va chacun jouer un personnage de la saga : Harry Potter, Ron Wisley, Neville Londubat ou Hermione Granger. On devra construire un deck de cartes et combattre tous les méchants. À tous les tours, on pourra gagner des pièces en jouant nos cartes pour en acheter des nouvelles au marché. On peut acheter des alliés par exemple comme Dumbledore que j’adore car il est super fort, mais aussi des objets magiques et des sorts pour gagner des attaques ou des pièces.

Le jeu et les cartes sont en anglais car le jeu n’existe pas encore en français (note de papa : c’est prévu pour cette fin d’année), et c’est bien parce que ça fait apprendre des mots d’anglais aux enfants.

Il y a une boite dans le jeu par film qui rajoute des nouvelles cartes et des nouveaux méchants. La dernière boite elle est super difficile car il y a plein de méchants et trop forts.

J’adore car on utilise nos baguettes de magie qu’on a acheté à Londres au parc Harry Potter pour lancer les sortilèges de nos cartes en faisant les mêmes mouvements.

Kylian (9 ans)

Au final, on en pense koa ?

L’univers superbement respecté.
Un excellent deck building.
L’aspect évolutif avec la découverte de chaque nouvelle boite.
Les illustrations du film.

Une difficulté très mal dosée en fonction du nombre de joueurs
Part de hasard très importante (ennemis, marché) rendant certaines parties très complexes ou trop facile.
Durée des parties qui grandit exponentiellement pour atteindre 2/3 heures à 4 joueurs sur les dernières boites.
Toujours redémarrer avec le même deck de base.

2 à 4
30mn à 1h
10 et +
Par
Forrest-Pruzan Creative, Kami Mandell, Andrew Wolf
Distributeur
Asmodée
Editeur
UsaOpoly
Illustrateur
Joe Van Wetering

A découvrir