Les aventuriers du rail Londres

Partager sur :

Les aventuriers du rail Londres, c’est koa ?

C’est une nouvelle version stand-alone compacte et rapide de la célèbre saga des Aventuriers du Rail qui se situe dans le Londres des années 1970.

Si tu ne connais pas la série « Les Aventuriers du rail », c’est l’une des plus célèbres du jeu de société avec pas moins de 6 millions d’exemplaires vendus et une douzaine de distinctions à l’international. La première version par Alan R. Moon a été sortie en 2004 déjà chez Days Of Wonder.

Les versions les plus connues sont celles de base :

  • « Les aventuriers du rail » avec la carte des États-Unis
  • « Les aventuriers du rail – Europe » avec la carte de l’Europe

Cette version Londres reprend les éléments du jeu de base mais transposée en Angleterre, en remplaçant les fameux trains par les bus à impériale anglais. L’idée sera de prendre possession d’un maximum de lignes de bus Londoniennes, tout en essayant de relier les villes de nos objectifs privés pour faire un maximum de points.

Comment on joue ?

Elle reprend également les règles de la version de base États-Unis. Si tu connais, il te faudra à peine 30 secondes pour savoir jouer à celle-ci.

Chaque joueur choisi une couleur et prend tous les bus correspondants, puis son marqueur de couleur qu’il place sur la piste de score sur le 0.

Chaque joueur va recevoir deux cartes « Destination » privées, et devra en garder au moins une. Ces objectifs vont représenter deux coins/quartiers de la petite carte de Londres qu’ils vont devoir essayer de relier en prenant le contrôle de lignes de bus afin d’aller de l’un à l’autre. Les points de victoire indiqués sur la carte seront gagnés en fin de partie si le joueur à relié les deux quartiers, et perdu en pénalité si ça n’est pas le cas.

À noter que spécifiquement sur cette version, les points correspondant aux quartiers sont aussi associés à une pastille numéroté de couleur correspondant aux districts, qui permettront aux joueurs ayant réussi à relier tous les points d’un district d’empocher en fin de partie quelques points bonus (ceux inscrit dans la pastille) bien utile.

On distribue ensuite deux cartes « Transport » à chaque joueur, et on place la pile restante à côté du plateau de jeu en révélant les cinq premières cartes transports qu’on dispose face visible. Ces cartes transports vont représenter un véhicule d’une couleur, correspondant aux couleurs des lignes du plateau. Certains véhicules seront des bus multi couleur qui servirons de « joker ».

On choisit un premier joueur via notre méthode préférée et le jeu peut démarrer.

Chaque tour, dans le sens des aiguilles d’une montre, un joueur va pouvoir faire l’une des 2 actions suivantes :

  • Prendre deux cartes « Transport » : en choisissant une à une parmi les cinq visibles ou celle du dessus de la pioche, sachant que si un « bus » multi couleur est choisi parmi les cartes visibles, on ne peut prendre qu’une carte au lieu de deux.
  • Prendre possession d’une route : pour cela, il faudra défausser le bon nombre de cartes transports de la couleur concernée (avec l’aide des cartes bus si nécessaire) nécessaire à relié les deux points en un seul tour. Si la route fait trois cases bleues, il faut jouer trois cartes transports bleu (ou deux cartes transports bleues et un bus par exemple). Les routes grises n’ont pas de contrainte de couleur mais doivent tout de même être prises avec une couleur unique et un même joueur ne peut pas prendre les deux routes d’une route double.

Lorsqu’un joueur prend possession d’une route, il va immédiatement avancer son jeton de score en fonction de la taille de la route prise comme indiqué sur le plateau de jeu :

  • 1 wagon : 1 point
  • 2 wagons : 2 points
  • 3 wagons : 4 points
  • 4 wagons : 7 points

Et c’est tout !

Lorsqu’il reste deux bus ou moins chez un joueur à la fin de son tour, tous les joueurs lui y compris rejouent un tour et la partie s’arrête pour calculer le score final.

On peut refaire un décompte de vérification pour s’assurer qu’aucune erreur n’a été faite par les joueurs. Puis, ils vont révéler leur cartes destinations et gagneront les points de celles qu’ils ont reliés mais perdront les points de celles qu’ils n’ont pas réussi à faire. Ensuite, les joueurs ajouteront les points des districts de même couleur complété en bonus.

Le joueur qui à le plus de points remporte la partie.

Pour les enfants :

Les Aventuriers du Rail est un grand classique du jeu de société. Malheureusement, que ce soit la version États-Unis ou la version Europe, les deux souffrent d’un défaut un peu gênant pour nos enfants : la longueur de partie. Il faut compter entre 1h et 1h30 suivant la version … Et c’est exactement sur ce point que cette version Londres réussi le tour de force de conserver les sensations du jeu de base sur un format de jeu entre 20 et 30 minutes, bien plus adapté à la capacité de concentration des enfants. C’est en tout cas, l’une des meilleures versions pour découvrir ce grand classique du jeu en famille.

Les enfants vont apprendre à planifier le choix des bonnes cartes « Transport » pour relier les routes de leurs cartes « Destination », avec quelques prises de risques en décidant de prendre sur la pioche plutôt que dans les cartes visibles, ou aussi en décidant de piocher moins pour prendre une carte bus. Ils vont devoir observer les adversaires, pour ne pas se faire piquer une route nécessaire à leurs objectifs. Mais aussi prendre plus ou moins de risques à chaque pioche de carte « Destination » pour décider lesquelles garder au risque d’en perdre les points.

Attention toutefois, le jeu étant court, il parait assez punitif au niveau des mauvais choix. On peut sur les premières parties, jouer avec les cartes « Destination » révélées afin d’aider les plus jeunes.

Les parents, vous en pensez koa ?

Il faut déjà savoir qu’on adore particulièrement « Les aventuriers du rail », notamment dans sa version Europe qui avec l’ajout des gares, tunnel et ferries nous parait être la meilleure version. Maintenant, à cause de sa durée (1h30 environ), il peut être assez difficile à sortir, notamment sur nos parties de jeu en famille du soir.

Nous étions donc assez curieux autour de cette version Londonienne, car la volonté de conserver les mêmes sensations sur un tiers du temps nous paraissaient compliquée. Et pourtant, c’est sans aucun souci que cette version Londres conserve tout ce qui fait le sel du jeu de base, et rajoute même en plus une tension supplémentaire. Le jeu étant court, chaque choix aura beaucoup plus d’impact sur le classement final et chaque erreur coutera chère.

C’est donc toujours aussi plaisant à jouer, avec cette petite dose d’interactivité sur la pioche et sur les routes qu’on espère ne pas se faire piquer avant d’arriver à en prendre possession. On croise toujours les doigts pour avoir cette petite dose de chance lors de la pioche des cartes destinations et avoir des objectifs déjà réalisés ! On apprécie aussi toujours autant le graphisme typique de la série et son matériel avec ici ses jolis bus à impériale.

On est donc ravis d’avoir un petit format d’un grand jeu, et c’est un complément parfait lorsque l’on possède déjà l’une des deux versions de base.
Si tu ne connais pas encore Les Aventuriers du Rail et que tu veux le découvrir sur un format court et énergique, cette version est juste parfaite, et semble assez similaire à la version New York. Nous te la conseillons donc fortement.

Les enfants, vous en pensez koa ?

J’aime bien ce jeu car premièrement le principe de passer un peu tous les quartiers de la ville avec nos wagons est déjà sympa. Ensuite le jeu est beaucoup plus court par rapport aux autres versions, et du coup c’est bien car on a plus l’envie d’y jouer. Cette version me plaît bien aussi car comme je disais, les parties sont plus courtes, et les districts sont super car ils te permettront d’adopter des stratégies en plus sur cette extension.

Puis c’est cool d’avoir chacun des objectifs privés et pas des objectifs principaux comme dans d’autres jeux, car du coup ça nous permet vraiment de nous concentrer sur nos objectifs et pas la peine de faire attention à ceux des autres joueurs et grâce à ça tu pourras adopter tes propres stratégies !

Célya (12 ans)

C’est un jeu que j’aime bien, déjà parce que ça se passe à Londres et qu’on y est allé en vacances. Les stratégies sont différentes des autres versions car ici il n’y a pas de points pour celui qui à la route la plus longue, et que le plateau est plus petit. Il y a les districts en plus qui font des points bonus si on arrive à relier leurs routes. Je l’aime bien aussi car il dure beaucoup moins longtemps que les autres versions, et que tu peux même y jouer si t’es un peu fatigué.

Kylian (9 ans)

Au final, on en pense koa ?

Efficacité à toute épreuve
Les sensations du grand frère en 25 minutes
Des parties tendues au possible
Le dépliant de règle façon dépliant de touriste à Londres.
Une excellente passerelle vers la version Europe ou U.S.

Les erreurs se paient cache !

2 à 4
- de 30mn
8 ans et +

A découvrir