Nos coups de cœur de Juillet à Septembre 2019

Partager sur :

Ce troisième trimestre 2019 qui correspond à l’été et à la rentrée scolaire arrive à sa fin. C’est environ 170 parties de jeux sur ces 3 mois sur plus d’une soixantaines de jeux différents pour notre petite famille, pour une durée d’environ 4 jours et demi complet de temps de jeu ! 🤣

Nous avons d’ailleurs failli avoir un jeu unique comme coup de cœur tellement l’un d’entre eux à fait l’unanimité.

Petit bilan donc de ces 3 mois en jeu avec le coup de cœur de chacun des membres de la famille. C’est parti !

Puisque nous faisons aussi parti de la Oika Family (vente à domicile de jeu), tu retrouveras à côté de chaque jeux, une icône Oika Oika si le jeu fait parti du catalogue en cours.


Le coup de cœur de Kylian (9 ans)

Super Cats

Oika Oika
Oika Oika

Grrre Games / BlackRock Games
🤔Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Théo Rivière, Ludovic Maublanc, Nicolas Oury
🎨Naïade
👨‍👩‍👧‍👦3 à 6 joueurs
🎲8 ans et +
⏰15 minutes

J’aime bien ce jeu parce que c’est un jeu un peu comme le shi-fu-mi où il faut bien réfléchir pour choisir un nombre de 0 à 5. Il faut trouver un nombre que les autres ne vont pas faire mais assez grand pour gagner. Si tu gagnes tu peux transformer un de tes 5 chats en « super cats« . Au départ il faut réussir à transformer tous tes chats en super cats et si tu arrives à le faire en premier, tu vas devoir combattre les autres joueurs qui feront RoboDog. C’est difficile quand c’est toi qui doit le combattre, parce que quand il y a plein de joueurs côté RoboDog, il y a beaucoup de chiffres différents et c’est compliqué de trouver le bon chiffre à faire. Je trouve aussi que les dessins sont beau. En tout cas, je trouve le jeu bien rigolo quand tu gagnes avec un tout petit chiffre ou quand tu fais un zéro pendant que tu combats RoboDog pour retransformer tous tes chats.

C’est donc mon coup de cœur de ce troisième trimestre, même si j’ai aussi un autre coup de cœur pour le même jeu que Papa.


Le coup de cœur de Célya (12 ans)

Detective Club

Oika Oika
Oika Oika

IGames / BlackRock Games
🤔Oleksandr Nevskiy
🎨M81 Studio
👨‍👩‍👧‍👦4 à 8 joueurs
🎲8 ans et +
⏰45 minutes

Mon coup de cœur de ce 3ème trimestre est Detective Club.
Étant une grande fan de jeu de mots, de bluff, ou de déduction par images – (notamment grâce au jeu Dixit) – je peux te dire que Detective Club est LE jeu qu’il me fallait.
Si tu aimes Dixit et les jeux de bluff, alors tu devrais probablement aimer Detective Club.
Devoir trouver des détails et des indices correspondants au mot donné (si tu le connais), c’est ce que je préfère dans le jeu.
Les règles aussi sont très simples à expliquer comme à apprendre, et c’est déjà un gros point positif : dans un jeu avec beaucoup de règles, il faudra tout d’abord être motivé, et s’adapter au fur et à mesure. Alors que là, en 5 minutes, c’est fait.
Et c’est super stressant quand on s’apprête à regarder notre carnet, car on ne sait pas si on va avoir le mot ou pas…
Le plus dur quand on est le voleur de rêves, c’est de se fondre dans la masse pour ne pas se faire démasquer, et c’est encore pire lorsqu’il s’agit de trouver une carte qui correspond ou pourrait avoir un lien avec celles des autres. Soit tu as de la chance et tu auras, d’après toi, suffisamment d’indices avec une carte qui pourrait passer, ou alors l’informateur ne t’auras pas forcément aider et ce sera donc un peu compliqué et tu devras faire avec ce que tu as ! Il arrive même parfois (et souvent) que ton tour soit juste après celui de l’informateur. Et si tu ne connais pas le mot, il faudra faire en sorte de passer le plus inaperçu possible !
Un petit conseil : si c’est ton cas et que tu n’as pas le mot sur ton carnet, essayes de jouer le plus vite possible en disant que tu n’as aucunes cartes qui correspondent, la plupart des joueurs n’y prêteront pas forcément attention. (;
Autre conseil : encore une fois si c’est toi le voleur de rêves et que c’est à ton tour de te justifier, évite de trop parler, en général c’est ce qu’on fait quand on ment, donc ça sera vite bizarre ! En gros essaye de rester le plus naturel possible…
Puis quand on joue à Detective Club, on passe vraiment de bons moments. (Bon comme n’importe quel jeu finalement, mais c’est ce que j’ai le plus retenu dans celui-ci, même des fous rires…)

Voir notre test de Detective Club.


Le coup de cœur Papa

Res Arcana

Sandcastle Games / Asmodée
🤔Thomas Lehmann
🎨Julien Delval
👨‍👩‍👧‍👦2 à 4 joueurs
🎲14 ans et +
⏰60 minutes

Res Arcana est un jeu de Thomas Lehmann (Race for the galaxy) qui me faisait de l’œil depuis sa sortie, mais je pensais qu’il ne plairait pas au reste de la famille car cela ressemble de loin au fameux JCC (jeu de carte à collectionner) Magic The Gathering, et qu’il paraissait un poil trop expert. J’ai fini par craqué, et je suis bien content de l’avoir fait ! C’est un jeu de cartes assez minimaliste où nous allons devoir construire un deck avec un mage et 8 cartes Artefacts seulement, afin de créer un moteur de jeu pour faire le plus de points possible. Il va falloir trouver des synergies entre nos cartes et un objet magique chaque manche afin d’accumuler différents types de ressources (appelées essences) pour acheter des monuments ou lieux de puissances qui continueront d’ajouter différents pouvoirs à notre jeu. Tout ceci dans l’optique de dépasser ou d’atteindre 10 points de victoire pour mettre fin à la partie.

Disons le de suite, la richesse de gameplay qu’on obtient avec seulement 8 cartes dans notre deck est bluffante ! Il y a tellement de possibilité entre les 10 mages, les 10 objets magiques et les 40 cartes Artefacts de la boite qu’on se surprend à chaque partie à découvrir de nouvelles combos et synergies.

Le jeu est en plus assez simple dans ses règles. Chaque manche démarre par une collecte de ressources simultanées en fonction de nos cartes, puis chaque joueur va ensuite jouer une action par tour parmi cinq jusqu’à ce que tous les joueurs décident de passer. Une fois que tous les joueurs ont passés, on fait un contrôle de point de victoire. Si un joueur à atteint 10 PV, on arrête la partie et celui avec le plus de PV gagne.

Le jeu regorge entre autres de plein d’idées excellentes côté Game Design ainsi que dans le travail d’édition :

  • L’équilibre entre les mages, les cartes, les objets, les monuments et lieux de puissance est incroyable. Toutes les parties que nous avons faites ont été très différentes.
  • Les visuels de Julien Delval sont superbes, et si on ajoute une vraie corrélation entre les noms des cartes, le dessin et leurs pouvoirs, ainsi que les essences qu’elles impliquent, c’est du grand art.
  • On apprécie aussi une iconographie d’une précision et lisibilité sans faille. Après un ou deux tours de jeu, tout roule et tout est logique. L’éditeur a quand même pensé à une aide de jeu sous forme d’une carte recto/verso qui a été inutile à tous les joueurs chez nous tellement tout coule de sens après les 10 premières minutes de jeu.
  • Le jeton pour passer fait gagner un PV au joueur qui est le premier à passer pendant une manche. Ceci ajoute une tension et un aspect stratégique sur l’action « Passer » en fin de partie. Car ce point pourrait faire la différence. Très malin !
  • Une des actions permet de défausser une carte pour prendre 2 essences de la couleur de notre choix ou une essence Or. Ou comment rendre toutes les cartes utiles, et introduire une rotation de notre deck où les cartes défaussées redeviennent disponible quand notre pioche est vide.
  • Un thermoformage avec couvercle est présent dans la boite et sert pendant le jeu à stocker toutes les essences. C’est tellement évident qu’on se demande pourquoi on ne retrouve pas cela sur les autres jeux.
  • Les objets magiques : au début de la partie, dans le sens inverse en partant du dernier joueur, chacun choisi un des 10 objets magiques qui donnera un pouvoir pendant la manche. Lorsqu’on passe, on change notre objet par un des autres disponible. Cela change donc chacune de nos manches, mais aussi le tempo du jeu puisqu’il est possible qu’un adversaire possède déjà l’objet qui nous intéresse, ou au contraire que cela nous force à passer « plus tôt » que prévu pour ne pas laisser l’objet désiré à un autre.

Bref, autant vous dire qu’avec déjà une dizaine de parties alors que nous ne possédons le jeu que depuis deux semaines, c’est un vrai coup de cœur ! Tout est tellement équilibré, millimétré et bien pensé dans ses moindres détails, qu’il en ressort un énorme plaisir à jouer et à construire notre moteur chaque partie. Et en plus, contre toute attente, ça plait beaucoup à Madame et aux enfants ! Que demander de mieux ? Et c’est tellement drôle de voir notre fils Kylian (9 ans), quand j’explique les règles à d’autres adultes, se mettre derrière eux pour leur donner des conseils stratégiques ou leur expliquer quelques synergies possibles 🤣


Le coup de cœur de Maman

Res Arcana

Sandcastle Games / Asmodée
🤔Thomas Lehmann
🎨Julien Delval
👨‍👩‍👧‍👦2 à 4 joueurs
🎲14 ans et +
⏰60 minutes

Res Arcana mon coup de coeur de ce 3eme trimestre. Les jeux de création de moteur sont mes préférés avec les jeux de pose d’ouvriers, il y avait donc peu de chance qu’il ne me plaise pas. Ce que j’apprécie le plus dans Res Arcana c’est que les parties ne se ressemblent pas et dès le choix des cartes pour la création de son deck, la stratégie doit être posée. Même si je me suis déjà retrouvée avec Monsieur qui tue complétement ma stratégie en choisissant MES lieux de puissance ! Ce qui énerve un peu… voire beaucoup… Petit bémol je dirais justement dans le manque de choix des lieux de puissance seulement 5 recto/verso mais le plaisir est là !


Pour retrouver nos coups de cœur précédent de cette année 2019 :