Fiesta de los muertos

Partager sur :

Fiesta de los muertos, c’est koa ?

C’est un jeu de déduction coopératif autour de la fête des morts (La Fiesta de Los Muertos) pour 4 à 8 joueurs. Il sera ici question d’honorer et d’apaiser nos morts en les conservant dans notre mémoire. Si cela te fait penser au film Coco de Disney, tu as bien raison. C’est aussi le dernier jeu des OldChap Games chez Paille Editions créée par Antonin Boccara déjà auteur de nombreux jeux que l’on adore : Panic Island et Little Panic Island, Abra Kazam ! …

Comment on joue ?

Chaque joueur va prendre un plateau crâne, un plateau déduction puis un feutre et une carte personnage. Sur la carte sera inscrite un nom d’un personnage réel ou imaginaire mort.

On va soulever la partie supérieure de son plateau crane pour écrire ce nom, cacher sa carte, et refermer le crane, puis écrire un mot sur la mâchoire (partie basse du crâne) auquel ce personnage nous fait penser. Mot qui ne doit pas être un nom de personnage. On va colorier une dent en partant de la gauche, puis retourner le crane et le passer à notre voisin de droite.

Nous allons récupérer le plateau du voisin de gauche, effacer le mot, en mettre un autre auquel ce mot nous fait penser, colorier une autre dent, le passer au voisin de droite et faire cela jusqu’à ce que la 4ème dent du plateau crane devant nous soit colorier.

On mélange et on place ensuite les 4 plateaux chacun sous une carte numérotée. On reprend les cartes personnages de chaque joueur, et on rajoute d’autres cartes afin d’obtenir 8 cartes personnages. On les mélange et on les place sous les cranes. L’objectif est maintenant sans se parler de retrouver quel était le personnage mort à l’origine de chaque plateau crane pour l’apaiser et l’écrire sur son plateau déduction.

Un mort sera apaisé si au moins tous les joueurs sauf un le retrouve. Si tous les joueurs trouvent, on va aussi cocher la dernière case jaune, et repartir avec un « os du souvenir », qui nous servira à cocher une case d’un autre personnage au cas où cela soit nécessaire.

L’objectif étant de retrouver le plus de personnages défunts présents lors de la partie.  Plus le nombre de personnages apaisés est important, plus la victoire et la fête sera belle.

Ça, c’est pour « la version de base ».

Le jeu rajoute ensuite trois niveaux de difficultés si nécessaire autour de cartes contraintes, à ne rajouter que pour augmenter la difficulté du jeu.

  • Le niveau 1, demande à piocher une carte contrainte. Comme le nom l’indique, elle ajoutera une contrainte à tous les joueurs pour le premier mot. Comme par exemple, un mot commençant par une lettre, un nom de ville, un mot de 5 lettres au moins.
  • Le niveau 2, deux cartes contraintes. Une pour le premier mot, une pour le deuxième.
  • Et le niveau 3, trois cartes contraintes.

Pour les enfants :

À la base, Fiesta de Los Muertos est un jeu recommandé dès 12 ans, notamment car une grande partie des cartes ne sera pas forcément connue en dehors de cette âge-là. Et le jeu ne marche juste absolument pas si l’un des joueurs ne connait pas son personnage de début, voir même un des personnages des joueurs. Mais les OldChap ont pensé à tout et ont fait l’effort d’avoir adapté aux plus jeunes un bon tiers des cartes personnages. On les distingue via une fleur jaune. On te conseille déjà de faire un tour de ses cartes avec les enfants pour s’assurer que tous les personnages soient connus, et de faire de même avec les autres noms afin d’avoir une pile de personnages « kids friendly ». Et dans ses conditions, ça marche très très bien autour des 8/9 ans avec cette petite vérification au préalable.

Petite anecdote personnelle sur la réalisation de cette liste. Kylian nous dit connaitre « Commandant Cousteau », en disant « C’est quelqu’un qui fait de la cuisine ? » , en riant, je lui ai demandé si ça n’était pas plutôt « Commandant Cuistot » dont il parlait, ce qui nous a valu un joli fou rire 😂

Le jeu devient aussi un bon moyen de faire travailler leur imagination et leur vocabulaire. Il va falloir qu’ils trouvent des synonymes ou des mots « proche » au niveau sens, ou faire des associations plus ou moins logique. Ça rajoute un peu de difficulté pour les adultes tant l’imagination des enfants est sans limite, et souvent étonnante !

C’est en tout cas vraiment drôle, autant pour eux que pour nous d’essayer de comprendre comment on a pu arriver sur ces mots à la fin en essayant de se remémorer tous les mots que nous avons vus passés et ceux que nous avons nous mêmes écrits. Et la révélation finale peut être une grande surprise et occasionner encore de nombreux rires. Un bel exercice de mémoire et d’analyse aussi.

Les contraintes permettent encore d’ajouter un peu de difficulté, et peuvent aussi être modulé en ne les appliquant pas aux enfants. Attention aussi toutefois en tant qu’adulte à bien adapter nos choix de mots à ceux pouvant être compris par nos bambins.

Bien qu’il ne soit pas initialement fait pour des enfants, via les adaptations ci-dessous, ça marche énormément et ca rencontre un succès indéniable à la maison, ce qui fait qu’on te le conseille très fortement si tes enfants ont des âges similaires ou supérieurs aux nôtres.

Les parents, vous en pensez koa ?

La Fiesta De Los Muertos est une très chouette découverte. Nous savions déjà à la lecture du pitch que le jeu nous plairait, et une fois en main, c’est totalement confirmé !

Que c’est drôle d’essayer de retrouver quel personnage était à l’origine d’un mot qui à la fin n’a plus rien à voir. On essaye dans notre tête de se rappeler des mots qu’on a vus passer et de trouver quels enchainements ont bien pu faire les joueurs suivants, mais c’est certaines fois très étonnant et imprévisible.

Et notre personnage dans tout ça ? Ou est-il passé ? Il n’est pas rare en fin de partie d’avoir du mal à retrouver ou a bien pu passer notre personnage, et comment les mots qu’on voit ont pu arriver là !

Le design est chaleureux comme tout, et le matériel est une vraie réussite avec ces plateaux effaçables et ces plateaux crâne très bien pensé ! Cela participe encore à faire de ce jeu, l’un des touts meilleurs party games de cette année. Et pourtant, il y en a eu des très bons ! La Fiesta de Los Muertos réussit aussi là où le film Coco réussissait : c’est-à-dire à parler d’un thème difficile avec une bonne humeur et une ambiance positive et à en faire quelque chose d’agréable, de chaleureux et de drôle. Bravo OldChap !

Les enfants, vous en pensez koa ?

Moi pour commencer, les jeux de mots j’adore ça ! Sauf que cette fois-ci, ce ne sera pas des “mots” en général, mais des noms de personnages morts qu’il faudra deviner. 
Le plus drôle dans ce jeu c’est quand le mot de la fin, donc au bout de 4 tours de passe, est TOTALEMENT différent du mot de départ, et que ce mot n’a rien à voir avec le personnage qui était censé correspondre à ce premier mot.
Le meilleur exemple qu’on a je crois, c’était de passer du perso Mufasa (le père de Simba dans Le roi Lion) au mot Plage. C’était avec une carte contrainte lieu, ou le premier mot que l’on devra marquer sur la tête de mort sera donc un lieu. Je crois qu’on avait dû faire 
Sahara – pour la contrainte du lieu – puis après désert, sable, pour finir par plage…
D’ailleurs en parlant des contraintes du jeu, suivant le niveau de difficulté, je trouve ça cool d’avoir rajouter ces options. Mais avant je te conseille déjà de réussir à apaiser le plus de morts possible voir tous, avant de passer aux contraintes qui compliquent vachement les parties, mais bien sûr c’est le but !
En plus le design du jeu est vraiment super joli et cela donne encore plus envie d’y jouer ! 
Bref une super découverte, je recommande fortement. 😉

Célya (12 ans)

C’est bien parce que ça fait penser à tous les morts qui sont très connus (la plupart). Et aussi c’est dur parce qu’il faut penser aux mots qu’on a vus passer pour apaiser les morts. Si tout le monde trouve le mot, on peut gagner un os qui si jamais on n’a pas apaisée une personne, nous aidera peut-être à pouvoir l’apaiser. C’est pas facile pour moi parce qu’il faut bien être sûr que je connaisse tous les morts de la pile avant de démarrer la partie. C’est drôle car des fois on commence par un mot et ça part en n’importe quoi 😂Sur certaines parties c’est même super dur de retrouver ton mot 😀
De mon côté, quand je joue, je ne fais pas les contraintes parce que c’est déjà pas facile sur le vocabulaire pour trouver des synonymes. C’est en tout cas un jeu que j’aime bien.

Kylian (9 ans)

Au final, on en pense koa ?

Matériel bien pensé et de très bonne facture
Avoir pensé aux enfants, malgré l’age sur la boite.
Le concept du téléphone arabe réinventé.
Super corrélation entre le thème et les mécaniques du jeu.
D’une simplicité et efficacité remarquable.

Il faut être au moins 4 pour y jouer !
Les crânes ne sont pas ultra-pratique à mélanger
Pas vraiment de victoire hormis si tous les morts sont apaisés.

4 à 8 joueurs
15min
12 ans et +
Par
Antonin Boccara
Distributeur
Paille éditions
Editeur
Oldchap Games
Illustrateur
Margo Renard, Michel Verdu

A découvrir