Kitara

Partager sur :

Kitara est un jeu de contrôle de territoires et de gestion de mains dans une Afrique légendaire d’Eric B. Vogel, illustré par Miguel Coimbra sorti en 2020 chez Iello. Le tout pour des parties de 2 à 4 joueurs dès 10 ans et 45 minutes environ.

Chaque joueur incarnera un Royaume indépendant dont le but sera d’obtenir le plus de prospérité possible en contrôlant un maximum de territoires du royaume.

Nous démarrerons la partie avec 3 Guerriers et une carte de niveau 0 à côté de notre plateau personnel. Cette carte (et les suivantes qui la rejoindront) définira nos capacités d’actions pour chacune des 4 premières phases de jeu du tour en fonction du nombre d’icônes sur la ligne correspondante :

  • La pioche qui en fonction du nombre de symboles “cartes” parmi les cartes à côté de notre plateau permettra de choisir une carte de la rivière en partant de la gauche. 2 symboles cartes nous permettront de choisir soit la première carte (la plus éloignée de la pioche), soit la deuxième.
  • Le recrutement qui définira si nous pouvons recruter de nouveaux Guerriers, Centaures ou Héros en fonction des icônes présentes.
  • Les déplacements qui permettront de conquérir de nouveaux territoires vides ou d’aller affronter d’autres tribus du moment que nous arrivons plus nombreux dans leurs zones.
  • Le scoring où chaque Ruine possédant au moins un de nos Centaures rapportera 2 points en fin de tour, qu’on cumulera avec le nombre de symboles de prospérité présent sur la ligne de nos cartes.

La dernière chose à faire à chaque tour est la gestion et demandera de nourrir nos cartes en fonction du nombre de Savanes occupées par au moins un de nos Guerriers. Les cartes ne pouvant être nourries devront être défaussées ainsi que les troupes présentes dessus.

Les Guerriers en jeu servirons donc à définir le nombre de cartes que l’on peut garder en main en fonction du nombre de Savanes différentes du plateau sur lequel un de nos Guerriers est placé. Les Centaures à remporter des points de victoire par leurs présences dans les Ruines. Les Héros à piocher un Jeton prospérité (de valeur 1 à 5) lors de chaque affrontement, pour n’en garder qu’un par tour.

La partie s’arrête lorsqu’une carte de niveau 5 est révélée sur la rivière et que tous les joueurs ont fait le même nombre de tours.

Et alors, on en pense koa ?

Kitara est donc un jeu d’affrontement un peu particulier. Nous aurions pu nous attendre à de l’affrontement très direct, un peu à la Small World et il n’en est rien ! Kitara est finalement un jeu de placement et de contrôle de territoire avec de l’interaction, mais une interaction “douce”. Chaque affrontement ne fera que reculer les troupes adverses sur d’autres de leurs territoires sans cet aspect punitif / destructif que l’on pouvait retrouver dans un Small World ou d’autres jeux du genre.

C’est finalement la gestion des cartes en main qui sera primordiale et qui devra être gérée via un équilibre au niveau des ouvriers (entre Guerriers, Héros et Centaures) à trouver en fonction de notre stratégie combinée à un bon placement de nos Guerriers pour “nourrir” nos cartes en fin de tour en occupant suffisamment de Savanes.

Kitara possède un visuel vraiment superbe, avec ces tons de jaunes pour représenter cette Afrique légendaire, le tout agrémenté d’un excellent matériel. Les Meeples en bois de chaque joueur sont un vrai plaisir à manipuler avec des types d’ouvriers bien détaillés et facilement reconnaissable. Les illustrations, que ce soit la cover, le plateau central ou les plateaux joueurs sont magnifique ! Cela reste un jeu plutôt abstrait mais dont le thème et le visuel colle parfaitement à l’ambiance pour que l’on ait vraiment la sensation d’utiliser des héros, des centaures, des guerriers et d’occuper des ruines en Afrique.

Le jeu a aussi le mérite de très bien fonctionner dans toutes les configurations de 2 à 4 joueurs grâce à un plateau adapté à chaque configuration (un pour 2 joueurs, et un recto-verso pour 3 et 4 joueurs), afin que les parties soient toutes aussi tendues avec une taille de territoire réduite ou élargie. Il reste toutefois assez opportuniste avec peu de possibilité d’anticiper ces tours et possède donc un temps d’attente à 4 joueurs qui peut être important avec des joueurs lents.

Difficile de lui reprocher autre chose, si ce n’est peut-être un tout petit manque de folie. C’est très propre, très efficace, plaisant à jouer et bien équilibré et en fait un excellent jeu familial de contrôle de territoires avec des durées de parties en dessous de l’heure de jeu.

Un jeu d’affrontement pas punitif condensé dans des durées de parties de moins d’une heure avec une simplicité qui fait plaisir : pas de superflu, rien à jeter.
Des meeples en bois de superbe qualité, très facilement différenciables.
Fonctionne parfaitement dans toutes les configurations de joueurs grâce aux 3 plateaux adaptés.
Un thème original et que l’on retient malgré le jeu très abstrait.
Un visuel absolument superbe.

Manque d’un poil de folie.
Temps d’attente à 4 joueurs qui peut être important avec des joueurs lents.

30mn à 1h
10 ans et +

A découvrir

Chez Iello