Nos meilleurs jeux coopératifs en famille

Partager sur :

Allons maintenant du côté des jeux coopératifs. Battre quelqu’un c’est bien, mais gagner ou perdre tous ensemble, c’est aussi bien sympathique.

Voici donc une petite sélection du choix (involontairement différent), des membres de notre famille avec une explication personnelle de chacun pour le préciser.
La règle : un seul jeu à choisir parmi tous les jeux coopératifs que l’on connait, sans contrainte d’âge ou de public.

Puisque nous faisons aussi parti de la Oika Family (vente à domicile de jeu), tu retrouveras à côté de chaque jeux, une icône Oika Oika si le jeu fait parti du catalogue en cours.

Le jeu coopératif de Kylian (8 ans)

Harry Potter Hogwarts Battle

USAopoly
🤔Forrest-Pruzan Creative, Kami Mandell et Andrew Wolf
👨‍👩‍👧‍👦2 à 4 joueurs
🎲10 ans et +
⏰1 à 2 heures

Dans Harry Potter Hogwarts Battle, on va chacun jouer un personnage de la saga : Harry Potter, Ron Wisley, Neville Londubat ou Hermione Granger. On devra construire un deck de cartes et combattre tous les méchants. À tous les tours, on pourra gagner des pièces en jouant nos cartes pour en acheter des nouvelles au marché. On peut acheter des alliés par exemple comme Dumbledore que j’adore car il est super fort, mais aussi des objets magiques et des sorts pour gagner des attaques ou des pièces.

Le jeu et les cartes sont en anglais car le jeu n’existe pas en français encore, et c’est bien parce que ça fait apprendre des mots d’anglais aux enfants.

Il y a une boite dans le jeu par film qui rajoute des nouvelles cartes et des nouveaux méchants. La dernière boite elle est super difficile car il y a plein de méchants et trop forts.

J’adore car on utilise nos baguettes de magie qu’on a acheté à Londres au parc Harry Potter pour lancer les sortilèges de nos cartes en faisant les mêmes mouvements.

Le jeu coopératif de Célya (12 ans)

The Mind

Oika Oika
Oika Oika

Oya
🤔Wolfgang Warsch
👨‍👩‍👧‍👦2 à 4 joueurs
🎲8 ans et +
⏰- de 30 minutes

The Mind, qui est d’ailleurs l’As d’Or 2019, est pour moi le meilleur jeu coopératif (pas le meilleur pour tout le monde en tout cas mais pour moi c’est mon favori dans ce domaine) : car le concept et les règles sont toutes bêtes mais on s’y plonge hyper vite et les sensations sont justes exceptionnelles quand on est à plusieurs.

Le principe du jeu est que toa et les autres joueurs arriviez, sans parler, à jouer dans l’ordre croissant toutes les cartes de votre main !

En général on est tellement à fond dans les parties que lorsqu’on parvient à enchainer des nombres relativement proches et finir la partie sans avoir perdue aucune vie, ça peut parfois finir en cris de victoires, goutes de sueur (bah oui), enfin bref… C’est pour cela que les sensations sont si fortes ; il y a des manches où vous serez si concentrés qu’on pourra croire que vos cerveaux sont connectés ! Et d’autres ou ça ne va pas passer du tout. Mais des fois on a vraiment l’impression (lorsqu’on assiste à une partie), que les joueurs lisent dans les pensées des autres tellement ils sont doués…

C’est si puissant en fait… Ce jeu doit être truqué c’est pas possible, comment on peut ressentir de telles émotions en quelques minutes !

Tu peux retrouver le test de The Mind ici.

Le jeu coopératif de Maman

Chronicle Of Crimes (Lucky Duck Games)

Lucky Duck Games
🤔David Cicurel
👨‍👩‍👧‍👦1 à 4 joueurs
🎲12 ans et +
⏰1 à 2 heures

Chronicle of Crimes est un jeu d’enquête coopératif, passé par la case KickStarter et reçu (à l’heure s’il vous plait !) début 2018. Le jeu nous emmène dans sa boite de base à Londres pour des enquêtes policières mêlant jeu de plateau, application mobile et réalité virtuelle ! Une application mobile nous accompagne tout au long des nombreux scénarios disponibles dans le jeu de base où les 2 extensions déjà existantes (la sublime Noir, et Welcome To Redview), et permet de scanner les nombreuses cartes et fiche du jeu via leurs QR Code. Ces cartes représentent des personnages, des lieus, des consultants ou même des objets que l’on retrouvera sur des scènes de crimes en 3D/réalité virtuelle sur votre tablette/téléphone.

Dans Chronicle Of Crimes on se plonge très vite dans notre rôle d’enquêteurs tellement le jeu est immersif. On passe tous au crible chacun notre tour la scène de crime car, même si ça nous fait perdre du temps, c’est fun de revêtir les lunettes 3D pour tourner autour de la scène et chaque détail compte ! Les QR code sont très bien pensés mais le temps nous est compté donc perdre son temps à parler à certains personnages ou visiter des lieux pourra nous faire perdre de précieuses minutes et parfois les conséquences seront désastreuses….

J’ai longtemps hésité entre Detective et Chronicle of crimes. Mon choix s’est porté sur ce dernier car les règles sont plus simples, et nous avons donc pû y jouer avec différents groupes de personnes. Je le trouve également plus fun dans sa mécanique de jeu. Le fait de pouvoir faire appel à des consultants, récupérer des objets sur les scènes de crimes…. Le tout en fait un jeu totalement unique en son genre.

Le jeu coopératif de Papa

The Game

Oika Oika
Oika Oika

Oya
🤔Steffen Benndorf
👨‍👩‍👧‍👦1 à 5 joueurs
🎲8 ans et +
⏰- de 30 minutes

C’est le jeu auquel je pense immédiatement, dès que l’on me demande un jeu coopératif. Pourtant, The Game ne paie pas de mine. La version classique (une nouvelle édition plus sympa existe) est même plutôt moche…

The Game est un jeu de cartes, composée de 98 cartes (numérotées de 2 à 99) et de 4 cartes qui vont servir à délimiter 4 colonnes. Deux colonnes qui vont monter de 1 à 100, et deux colonnes qui vont descendre de 100 à 1.
L’objectif ? Battre le jeu (qui n’est pas votre ami rappel la boite de jeu) en posant toutes ses cartes et en épuisant la pioche.

On démarre avec un nombre de cartes dépendant du nombre de joueurs (de 1 à 4), et on doit poser au moins deux cartes par tour tant qu’il reste des cartes dans la pioche. Puis on refait notre main en piochant.

Il faut donc poser nos cartes dans l’une des quatre colonnes. On ne pourra que descendre dans la colonne qui descend ou remonter de 10 exactement. Dans la colonne qui monte on devra monter ou descendre de 10 exactement. Et tout ça, avec une communication limitée à des phrases tels que « Ne monte pas trop ici », « Ne touche plus à cette colonne », etc.

Quand la pioche est enfin vide (si vous n’avez pas perdu avant), on pourra poser une carte uniquement si souhaitée afin d’entamer le sprint final pour vider ses mains.

C’est tout simple, ça s’explique en 2 minutes et c’est ultra addictif ! Le jeu est en plus livré avec une extension qui complique encore la donne en remplaçant les chiffres doublets (22, 33, 44 etc) par des cartes bleus avec les mêmes chiffres qui forceront le joueur suivant à jouer une carte dans la colonne où celle-ci à été posée ! Diabolique et indispensable !

Sont passé tout près de la sélection :