Boomerang Australia

Partager sur :

Boomerang : Australia, c’est koa ?

C’est un jeu de Draft & Write de Scott Halmes (la série des Tiny Epic notamment) chez Grail Games localisé en France chez Matagot et illustré Kerri Aitken qui t’emmène pour un petit voyage en Australie.

Boomerang mélange donc deux mécaniques : 

  • Le Draft, c’est le concept de piocher une carte parmi une main de cartes, et de passer les cartes restantes à ton voisin tout en récupérant le tas de cartes restantes de ton autre voisin, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de cartes. Une mécanique que l’on retrouve dans certains jeux de cartes comme Magic The Gathering, ou des jeux de sociétés comme 7 Wonders ou Sushi Go.
  • Une partie du Roll & Write, consistant, en fonction des cartes choisies en draft (d’où le Draft au lieu du Roll), de cocher des cartes et cases sur sa fiche personnelle. Comme Qwixx ou Welcome To.

Le but de Boomerang sera d’être le joueur étant le touriste Australien le plus assidu, car pendant ce voyage, il faudra réaliser des activités (randonnée, plongée, …), découvrir la faune ainsi que les animaux du pays.

Comment on joue ?

On distribue une fiche personnel à chaque joueur qui représentera sur la gauche une carte de l’Australie, et sur la droite sa fiche de score qui évoluera d’une manche à l’autre.

Le jeu se déroulera en 4 manches.

Nous commençons par distribuer 7 cartes à chaque joueur.

Chaque manche sera constituée de deux phases.

La première phase du jeu consiste à drafter des cartes. La première carte draftée sera posée devant chaque joueur face visible et représentera le lancé de Boomerang. Toutes les cartes suivantes draftées seront elles positionnées face cachées à droite de la carte Boomerang afin de former une ligne horizontale de cartes.

La deuxième phase de jeu consistera à retourner les cartes draftées et à reporter les points et actions sur sa fiche personnelle.

Les moyens de remporter des points seront les suivants : 

  • Le Boomerang : On comparera le chiffre en haut à droite entre la première carte de la ligne (le lancée) et la dernière carte (l’arrivée) qu’on notera dans la case de la première manche du symbole Boomerang.
  • Les objets à collectionner : On additionnera les nombres présents dans chaque rond vert de nos cartes draftées afin de connaitre la valeur des objets collectionnés pendant notre visite. Si le nombre est inférieur ou égal à 7, on le double. Sinon, on le note tel quel.
  • Les animaux : Chaque paire d’animaux du même type rapportera le nombre de points indiqués. On additionne donc les nombres de points pour chaque paire d’animaux obtenues.
  • Les activités : On choisi un symbole d’activité parmi les 4 du jeu, et on utilise le tableau de correspondance sous les activités de sa fiche personnelle pour reporter les points correspondant au nombre de cartes de cette activité draftée.
  • Les lieux visités : On coche ensuite chaque lettre de lieu visité sur la carte à gauche de sa fiche personnel. Dès qu’une région est entièrement visitée, on l’annonce aux autres joueurs, et on entoure le bonus des +3 de la région. Les autres joueurs devront barrer ce bonus qui ne sera plus disponible pour eux

Et on fait cela 4 fois pour chacune des manches. À la fin de la 4ᵉ manche, on compte le nombre de lieux visitée auquel on additionne les bonus de région afin de le reporter dans la case correspondante à droite. On cumule ensuite les points de chaque sections et le gagnant est celui avec le total de points le plus important.

Pour les enfants :

Boomerang est un roll & write plutôt simple d’accès. Les règles sont accessibles, assez facile à comprendre et le thème du voyage en Australie sympathique. On aurait préféré ici une version Europe ou France pour rendre le voyage encore plus culturel, mais c’est déjà super intéressant de découvrir la géographie Australienne ainsi que les monuments du pays tout en jouant.

Le draft, mécanique principale du jeu reste une mécanique peu évidente à appréhender, et il faudra déjà une certaine expérience de jeu avant de pouvoir en profiter pleinement, puisqu’elle implique une interaction froide mais importante sur le choix de ses cartes, ou observer le jeu adverse sera aussi rapidement primordial pour faire de gros scores.

L’aspect collection sera plus facile à appréhender. On essaiera de collectionner une activité par manche, des paires d’animaux, de remplir certaines régions en choisissant des cartes aux lettres que nous n’avons pas encore cochés tout en essayant de ne pas dépasser 7 points d’objets pour espérer doubler ce total en fin de manche.

Boomerang sera grandement axé autour du choix lié à la mécanique de Draft justement. Beaucoup de stratégies sont possibles mais être en même temps bon dans toutes ne le sera pas.

Les plus jeunes pourront tout de même jouer à Boomerang en mode soliste, dans leur coin. On perd un poil de l’intérêt, mais le jeu est suffisamment équilibré pour rendre cela possible. Cet aspect non punitif des choix peut aussi le rendre intéressant en initiation au draft.

Malheureusement, chez nous, Kylian n’aime pas trop sans facilement expliquer pourquoi. Un peu dommage car le reste de la famille aime beaucoup !

Un jeu qu’on recommande dès 8 ans pour les futurs globes trotteurs et ceux qui veulent initier leurs enfants à cette mécanique de draft (dans la même lignée qu’un Draftosaurus sur le sujet).

Les parents, vous en pensez koa ?

Nous pensions avoir fait un peu le tour côté Roll & Write, et pourtant les éditeurs/auteurs continuent de nous surprendre. L’aspect géographique de celui-ci ou chaque carte représente un lieu/monument du pays combiné à 4/5 éléments de scoring différent combiné au draft apporte un équilibre original et intéressant.

Nous sommes donc dans un dérivé du Roll & Write classique. Welcome To amenait le Flip & Write, Boomerang apporte désormais le Draft & Write.

Les tours de jeux simultanés sont très fluides puisqu’un tour consiste simplement à choisir une carte dans la main reçue, la poser devant soit (face visible pour la 1ère, cachée pour les autres) et de faire passer les cartes suivantes au voisin suivant le sens du tour de la manche. Cela donne des parties assez tendues entre 20 et 30 minutes dans lesquelles observer le jeu adverse sera impératif pour l’emporter. Faire en sorte que le joueur suivant n’ait pas les paires attendues, ou trop de cartes de la même activité, ou ce petit point d’objet en trop qui va lui faire 8 points au lieu de 14 points par exemple, permettra d’influer sur son score de fin de partie.

Tout sera donc question de choix et de prise de risque. Prendre la meilleure carte pour vous tout en ne laissant pas trop d’opportunité qui l’arrange au joueur suivant. Un peu d’opportunisme afin de s’adapter aux cartes qui passent devant nous.

Le jeu tourne très bien dans toutes les configurations, mais les aspects stratégies varient un peu. Le draft à deux joueurs est bien plus tactique puisque les cartes reviennent plus vite. À deux et trois joueurs, toutes les cartes du jeu (28) ne seront pas disponible sur une seule manche puisque seulement 7 par joueurs sont distribuées. Certaines paires d’animaux seront par exemple impossible à compléter suivant le hasard de la distribution. À 4, on joue systématiquement les manches avec l’intégralité des cartes.

Boomerang est donc un excellent Roll & Write, clairement dans le haut du panier de cette catégorie-là. On attend de notre côté impatiemment les versions Europe et U.S.A. déjà annoncées !

Les enfants, vous en pensez koa ?

J’aime bien les jeux avec du draft mais celui-là, je ne suis pas fan. Je n’aime pas vraiment le thème du voyage ni les illustrations. Et sur les jeux en roll & write, je préfère plutôt King Domino Duel ou Qwixx parce qu’il y a des dés et un peu plus d’aléatoire. Les cartes sont quand même bien faites avec plein de manière de faire des points : les paires d’animaux, le boomerang, les activités et les régions de la carte.

Kylian (9 ans)

Ben moi j’aime beaucoup ce jeu. Je trouve qu’il est hyper fluide à sa manière de jouer, et les stratégies à adopter sont très sympa ! Je trouve ça chouette le concept où chaque boîte de jeu correspond à un pays ou un continent, un peu comme Les aventuriers du rail. Puis c’est hyper simple car la seule chose que l’on doit faire pour gagner des points c’est de drafter, et donc on peut vraiment jouer à ce jeu à tout moment puis il est accessible à tout le monde donc c’est super.

Célya (13 ans)

Au final, on en pense koa ?

Un chouette Draft & Write sur le thème du Voyage.
Le mélange entre le Draft, la Collection et le Roll & Write.
Aspect culturel des lieux représentés sur les cartes.
Un concept renouvelable à l’infini sur d’autres destinations (Europe et U.S.A. à venir).

Nous aurions aimé un texte de présentation du monument ou lieu de chaque carte
Kylian n’aime pas 😥
Indications des cartes pour les droitiers (avec une Maman gauchère à la maison, ça râle)

2 à 4 joueurs
30mn
8 ans et +
Par
Scott Halmes
Distributeur
Matagot
Editeur
Grail Games
Illustrateur
Kerri Aitken

A découvrir