Nos coups de cœur de Janvier à Mars 2020

Partager sur :

Premier trimestre de cette nouvelle année 2020. Un trimestre un peu particulier puis qu’après un super festival de Cannes (qui pour le coup a eu chaud aux fesses), nous sommes tous confiné en raison du Coronavirus. Le seul bon point de tout cela, c’est que nous avons un peu plus de temps pour jouer avec nos enfants après les sessions plus ou moins compliquées de télétravail.

C’est environ 210 parties de jeux sur ces 3 mois sur plus de 85 jeux différents pour notre petite famille, pour une durée d’environ 115 heures de jeu ! 🤣

Petit bilan donc de ces 3 mois en jeu avec le coup de cœur de chacun des membres de la famille. C’est parti !


Le coup de cœur de Kylian (9 ans)

Marvel Champions

Fantasy Flight Games / Asmodée
🤔Caleb Grace, Nate Frenc, Michael Boggs
👨‍👩‍👧‍👦1 à 4 joueurs
🎲14 ans et +
⏰60 minutes

Marvel Champions c’est un jeu de cartes coopératif où l’on joue des héros de Marvel. Iron Man, Spiderman, Captain Marvel, Miss Hulk et Black Panther. Dans ce jeu, on doit essayer d’éliminer le méchant de la partie avant qu’il nous tue ou qu’il arrive à faire ses manigances. Les méchants qu’on a dans le jeu sont Ultron, Rhino et Klaw.

On peut jouer tout seul et jusqu’a 4. Chacun va choisir un héros et fabriquer son deck en ajoutant les cartes du Trait qu’il veut : aggressivité, commandement etc … et devra essayer de battre un méchant qui aura aussi des cartes scénario à ajouter dans son deck.

D’abord les joueurs à leur tour vont jouer des cartes Soutiens, Alliés, Événements. Pour jouer une carte il faut payer le cout en haut à gauche en défaussant le bon nombre de cartes. Le but va être de pouvoir se défendre, attaquer ou enlever des manigances du méchant.

On pourra aussi choisir de rester en Alter-ego ou de passer en héros avec notre personnage.

Les méchants eux vont nous attaquer si on est en héros, ou si on est en alter-ego faire avancer la manigance principale. En plus de ça, on va piocher des cartes Rencontre pour chacun des joueurs qui rajouteront des Sbires qui nous attaquent ou des Traitrises ou Manigance Annexes. Ça peut même rajouter le Sbire Nemesis du héros.

C’est mon coup de cœur, parce que c’est un jeu très compliqué. Tu dois penser aux manigances et aux points de vies du méchant en même temps pour le tuer. Les cartes qui sont très fortes coûtent plus cher à jouer, ce qui est bien équitable. Pour l’instant, on n’a pas encore perdu nos parties, mais on n’a pas encore essayé en niveau expert ! Le héros que je préfère c’est Iron Man, parce qu’en héros, avec beaucoup d’amélioration, il devient très fort et a une grande taille de main. Et j’adore la carte qu’a Spiderman, le coup de pied en balancier qui fait 8 dégâts à un ennemi. J’aime bien les dessins, on dirait des dessins de Comics et en jouant on a l’impression de jouer un vrai super-héros.


Le coup de cœur de Célya (12 ans)

Nidavellir

Grrre Games / Blackrock Games
🤔Serge Laget
🎨Jean-Marie Minguez
👨‍👩‍👧‍👦2 à 5 joueurs
🎲10 ans et +
⏰30 minutes

Je ne vais pas vous mentir, c’est vrai que lorsque nous avons essayé et vu le jeu pour la première fois au festival de Cannes, celui-ci ne m’avait pas vraiment tenté… Je ne sais pas, au début le design ne m’a pas accroché et je peux vous dire que j’ai bien regretté car quand on l’a retesté à la maison, j’ai adoré ! Et finalement en y jouant j’ai trouvé le design comme les dessins super alors que ce n’était pas tout à fait ça à la première impression. En fait je trouve même que l’aspect un peu noir et blanc rend le jeu super beau et comme quoi il n’y a pas besoin que le jeu soit super coloré pour que le design soit beau !

C’est mon « coup de cœur car je trouve les mécaniques de jeu hyper agréables et elles me rappellent énormément 7 Wonders (par rapport aux différentes catégories de cartes, les drafts …) voir Splendor, notamment sur la mise en place. Puis je trouve que le jeu est hyper fluide, et il n’y a pas beaucoup de règles, et je trouve que les stratégies sont toutes très variées et équitables entre elles.

Je trouve aussi que le principe de miser telle pièce d’une certaine valeur sur la ligne (3 en tout), de cartes que l’on veut le plus, ou celle qui ne nous intéressent pas, est juste génial. Déjà parce que je crois que je n’avais jamais vue ça dans un jeu, et c’est tellement bien d’essayer de choisir la plus grande pièce possible (la valeur peut aller jusqu’à 25) pour avoir cette carte que tu veux absolument avant que quelqu’un d’autre ne te la prenne ! Puis c’est encore mieux car avec la pièce 0, on a la possibilité de choisir 2 pièces de notre choix, de prendre la pièce qui a la plus grande valeur des 2, et d’échanger cette pièce contre une pièce de la valeur de l’addition des deux pièces que tu avais choisies ; et on peut donc faire évoluer nos pièces tout au long de la partie, sachant qu’elles feront des points à la fin !

Pour revenir aux cartes, je pense que mes stratégies préférées sont le « pouvoir » des cartes vertes et violettes », car plus on en a et plus elles rapportent de points. Cela peut aller de 1 à 225 pour les vertes, et de 3 à 150 pour les violettes, sachant que les violettes rapportent plus de points pour les premières cartes, et que les verts moins sur les premières, mais au final ce seront les vertes qui feront le plus de points par rapport aux violettes, tu peux donc les jouer stratégiquement, mais bien sûr ce n’est pas toujours évident !

Bref j’adore ce jeu je crois qu’il y aurait trop de choses à dire mais c’est toujours une expérience très drôle sachant que je refusai catégoriquement d’y jouer au début et au final j’ai été bête car maintenant on ne réclame que ça !


Le coup de cœur de Papa

Last Bastion

Repos Production / Asmodée
🤔Antoine Bauza
🎨Nastya Lehn, Piero
👨‍👩‍👧‍👦1 à 4 joueurs
🎲14 ans et +
⏰30 minutes à 1 heure

Mon coup de cœur de ce 1er trimestre est pour une fois un jeu coopératif. Pas mon genre de prédilection pourtant. Celui-ci est un peu particulier. Déjà, c’est l’œuvre d’Antoine Bauza (le papa de 7 Wonders, et membre de la Team Kaedama notamment) chez l’éditeur au sombréro Belge Repos Prod : deux gages de qualité importantes. Ensuite, c’est une re-thématisation/revisite de Ghost Stories, un classique de la coopération auquel je n’avais jamais joué réputé pour sa difficulté extrême.

Plusieurs éléments qui me poussaient à voir mettre ce jeu sur notre banc de tests familial. Sauront nous en famille repousses ses hordes de monstres qui nous attaquent sans cesse avant que l’emprise du mal soit trop importante dans notre bastion ?

Le plateau de Ghost Stories comportent neuf tuiles présentées sur un carré de 3×3. Chacune de ses tuiles disposées aléatoirement au début de la partie possède un pouvoir. Sur les 4 coins, on placera un plateau d’une couleur précise pour chaque joueur pouvant accueillir trois monstres, et sous ses plateaux, le plateau du héros choisi parmi les 8 disponibles.

Chaque tour, le joueur actif va effectuer les pouvoirs actifs des monstres présent devant lui, piocher une nouvelle carte monstre et la placer en priorité sur un plateau de la bonne couleur, puis devra réaliser une action ET un déplacement dans l’ordre de son choix. L’action est soit celle de la tuile sur laquelle la figurine du joueur est, soit de combattre un ou deux monstres adjacents à sa figurine.

L’objectif sera de survivre jusqu’à réussir à tuer le seigneur de guerre qui arrivera généralement après une quarantaine de monstres en mode normal.

Pourquoi on aime beaucoup Last Bastion ? Déjà parce que c’est exigeant. Qui dit exigeant, dit très difficile et assez punitif. La moindre erreur d’anticipation ou le moindre oubli pourront être fatal ! Plutôt facile à comprendre et à jouer, le jeu est pourtant difficile à maitriser. Il faudra maximiser l’utilisation des pouvoirs asymétriques de ses héros, avoir un positionnement sur le plateau toujours sans faille, être très malin sur le positionnement des monstres (les garder à portée, utiliser les angles intelligemment pour pouvoir en combattre deux à la fois), gérer une priorisation millimétrée des actions et anticiper ce qui pourrait nous arriver à tout moment. Car le hasard de la pioche peut faire très mal. Mais c’est cette difficulté et ce challenge qui rend Last Bastion aussi excitant, et particulièrement savoureux quand le Seigneur de Guerre entre en jeu et qu’il faut balancer tes dernières énergies pour prendre le dessus et remporter une partie au mérite.

Pour ne rien gâcher, le matériel avec ses 8 figurines est de très bonne facture, et les illustrations particulièrement sublimes. Last Bastion se place donc facilement très haut dans mes jeux coopératifs préférés, et le jeu se joue plutôt très bien en famille en mode :

On retrousse nos manches et on va aller taper du monstre ensemble pour défendre le dernier bastion. Pas question de se laisser envahir. Nous serons plus fort ensemble et nous allons lui montrer à ce Seigneur de Guerre ce que ça fait de se frotter à la famille Akoa Tujou !

Famille Akoa Tujou

Prochaine étape : on monte la difficulté !


Le coup de cœur de Maman

Wild Space

Catch Up Games / Blackrock Games
🤔Joachim Thôme
🎨Amélie Guinet
👨‍👩‍👧‍👦1 à 5 joueurs
🎲10 ans et +
⏰30 minutes

Wild Space est un jeu de carte avec des mécaniques de construction de moteur, de collection et de combos. Chaque joueur sera le Capitaine d’un vaisseau à la tête de 5 Navettes et devra aller explorer une nouvelle galaxie découverte, constituer un équipage, tout en profitant des robots et des émissaires de l’Empire pour mener à bien certaines missions et espérer devenir l’explorateur le plus riche de la Galaxie.

Wild Space est mon coup de cœur de ce trimestre car il est très plaisant à jouer. Les parties sont rapides (- de 30 minutes) et pourtant la réflexion est très présente. Il va falloir bien gérer ses cartes en main pour arriver à enchainer un maximum de combos permettant de jouer plusieurs cartes ou de piocher. Il n’y a pas beaucoup d’interactions avec les autres joueurs (sauf sur la pioche), ce qui laisse du temps pour planifier ses différentes actions, ce qui n’est déjà pas évident ! Il y a plusieurs manières de marquer des points, ce qui donne accès à de nombreuses stratégies : collection d’animaux de la même espèce, collection d’ensemble des espèces, le recrutement de robots ou encore les missions des émissaires !

Tous ces éléments combinés font de Wild Space un petit jeu riche et très efficace que j’apprécie beaucoup.


Pour retrouver nos coups de cœur précédent de l’année 2019 :


Et toa, quel est ton coup de cœur de ce premier trimestre 2020 ? Partage-le avec nous sur nos réseaux sociaux : Facebook, Instagram ou Twitter.