Solénia

Partager sur :

Solénia c’est koa ?

Sur la planète Solénia, les cycles jours/nuits se sont figés ! Il fait toujours nuit dans l’hémisphère nord, tandis que le sud reste constamment dans le jour. Votre mission sera de poursuivre la tâche de vos ancêtres, et de continuer à livrer les habitants de cette planète pour leur fournir les ressources qui leur font cruellement défaut. Côté jour, on attendra vos livraisons de pierres et d’eau, alors que côté nuit, ce sont le blé et le bois qui cause problème.

Solénia est donc un « Pick & Delivery » de Sébastien Dujardin chez Pearl Games, où tu vas devoir selon une mécanique très originale, collecté des ressources, pour aller les livrer aux différentes îles volantes de la planète.

Les cartes transparentes et l’aéronef.

Chaque joueur démarre la partie avec 3 cartes en main piochées dans un deck (aux couleurs de son vaisseau cargo) constitué des 16 mèmes cartes pour tous les joueurs, allant de 0 à 2 et arborant un « hublot » en leurs centre. À cela s’ajoute une action indiquée sur le bas de la carte, activée lorsque la carte se fera expulser.

Tu vas placer 4 objectifs de jour, et 4 objectifs de nuit visible et accessible à tous, qui te demanderont de fournir aux habitants de l’hémisphère concerné une combinaison de ressources précises.

Chaque tour te permettra de jouer une carte parmi les trois de ta main. Tu peux poser cette carte soit sur :

  • Une ile volante de production, afin de récupérer le nombre de ressources correspondant à la valeur de ta carte jouée (1 ou 2) du type de ressource produite par l’ile.
  • Une cité volante, de nuit ou de jour, afin de livrer aux habitants les ressources nécessaires à la réalisation d’un des objectifs et ainsi gagner des points de victoire.

Parlons maintenant des contraintes de placement, car tu dois absolument placer ta carte sur une case vide et adjacente à l’Aéronef (toujours au centre du plateau) ou d’une carte déjà jouée. Sinon tu devras payer une ressource par case vide pour atteindre la case choisie.

Si la carte jouée est un 0, à ce moment-là, l’Aéronef central va avancer tout droit d’une case du plateau, et expulsera la ligne en bas pour la retourner et la placer en haut. Si la ligne du bas est une ligne de nuit, elle rejoindra le haut du plateau en ligne de jour, ce qui donnera l’impression de survoler la planète et d’avancer au-dessus de celle-ci.
Chaque carte alors présente sur la ligne expulsée va effectuer son action présente en bas : récupération d’une ressource particulière, d’un nombre défini de ressource présente dans le hublot, où de point de victoire si la carte est mise sur le type d’ile volante de production demandée.

Les ressources récupérées iront sur ton plateau de joueur. Le plateau possède deux faces :

  • Une face été, pour la version « simple » et « familiale » du jeu, qui te permet de collecter 8 ressources maximum
  • Une face hiver, pour la version « experte » du jeu, qui permet de collecter moins de ressources, mais introduit des jetons pouvoirs que tu pourras placer sur ton plateau, afin de rendre le jeu plus complexe.

Le but de Solénia étant d’être le joueur ayant le plus de points de victoire à la fin des 16 tours. Pour obtenir ces points, tu cumuleras :

  • Les PV obtenus pour chaque objectif réalisé
  • Des PV pour chaque couple d’objectif (jour/nuit) placés sur ton plateau
  • 1 PV par ensemble de 2 ressources identiques
  • les PV gagnés lors de l’expulsion de certaines cartes.

Le jury de l’As d’Or ne s’est pas trompé, Solénia a vraiment quelque chose de différent, d’intéressant et d’envoutant.

Pour les enfants :

Solénia se place dans la catégorie « Familial+ ». Des règles plutôt simple et accessible, pour un jeu pas si évident que ça à maitriser, très sérieux dans la thématique et la dynamique. Il y a pas mal de petit paramètres à observer : de la stratégie des adversaires, à la présence actuelle de certaines ressources ou non, ainsi que des objectifs présent et pas mal de choses à anticiper : quels objectifs visent mes adversaires, où placer mes cartes afin de définir le meilleur moment pour profiter de l’expulsion, quelles sont les ressources qui vont disparaitre si un joueur joue une carte « 0 ». Très complet donc, mais on s’adresse déjà à un public d’enfant très joueur.

Les parents, vous en pensez koa ?

On est rapidement happé par le thème. Le visuel de Vincent Dutrait et le matériel présent, que cela soit l’aéronef, où les cartes à trous, tout est fait pour nous attirer dès le départ. La mécanique est très fluide, les tours de jeu plutôt court, mais les stratégies a adoptées (programmation de la sortie de ses cartes, choix des objectifs) sont plus compliquées qu’elles n’en ont l’air au premier abord. On est presque plutôt sur un jeu d’opportuniste où il va falloir faire le meilleur choix à chaque tour. On apprécie aussi l’aspect « combo », avec les ressources gagnées lorsque un objectif arrive sur notre plateau de joueur, l’anticipation des expulsions … Bref, une très jolie découverte que ce Solénia qui aurait pu mériter plus que le titre de nominé As d’Or 2019.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Pas d’avis pour Kylian, trop complexe d’après lui.

Kylian (8 ans)

Ouais franchement c’est bien, il y a pleins de points positifs dans le jeu qui font que c’est très plaisant à jouer, comme quelques défauts.
Le concept est vraiment top, et perso je trouve ça super le principe d’avancer l’aéronef en retournant une partie jour pour la remplacer par la catégorie nuit, enfin je sais pas trop comment dire mais on doit rester sur le principe que cette planète est ronde et que le soleil ne tourne plus autour, et donc une partie de celle-ci sera toujours dans le jour et l’autre toujours dans la nuit. Et c’est ça que les auteurs ont voulu faire ressortir dans le jeu et je trouve ça génial !

Après pour moi, les points négatifs sont qu’il y a très peu de possibilité, (niveaux stratégies et points…) mais tout de façon chacun son avis car mon père est persuadé du contraire ^^

Sinon les règles sont assez simples mais comme tout autre jeu, les premières parties sont toujours les plus compliqués … Et aussi c’est vraiment primordial de regarder les plateaux – et actions – des autres joueurs, mais ça ça dépend de votre expérience sur ce jeu, pis comme d’habitude à vous d’adopter votre propre technique !

Bon voyage ! 🙂

Célya (11 ans)

Au final, on en pense koa ?

Visuel superbe
Joli matériel
Un mode familial (été) / un mode expert (hiver)
Un chouette thème

Cartes un peu fine
Peu d’interactions

1 à 4 joueurs
30 min à 1h
10 ans et +
Par
Sébastien Dujardin
Distributeur
Asmodee
Editeur
Pearl Games

A découvrir