Diamant

Partager sur :

Diamant, c’est koa ?

Un jeu de Stop ou Encore pas tout récent. Sorti en 2005 et réédité en 2015 chez Iello.
Diamant est un jeu pour 3 à 8 joueurs de Bruno Faidutti (Citadelles, Le roi des nains, Mascarade…) et Alan R. Moon (Les aventuriers du Rail) où chacun partira à la recherche de trésors dans les grottes de Tacora. Un pur jeu de Stop ou Encore où il faudra à chaque carte révélée, décidée de repartir vers son campement en se partageant les trésors trouvés jusque-là ou continuer à creuser pour récupérer plus de trésors en espérant ne pas révéler deux cartes du même piège, ce qui aura pour conséquence d’écrouler la grotte et de rentrer bredouille.

Comment on joue ?

On commence par distribuer un coffre et le Meeple aventurier de la même couleurs à chacun des joueurs, puis les deux cartes « décisions » différentes : une pour Sortir, une pour continuer. On place les cinq tuiles « barricades » numérotées sur les cinq entrées des grottes du plateau de jeu. On mélange les cartes « Dangers » et « Trésor » en un paquet de carte « Expéditions » qu’on place sur le plateau de jeu à l’emplacement indiqué. Et on pose tous les Rubis (rouge, de valeur 1PV), et les diamants (blanc, de valeur 5PV) sur le côté du plateau pour constituer la réserve de pierres précieuses.

Les joueurs devront partir en expédition dans les 5 grottes du plateau afin de revenir aux campements en étant le plus riche possible. Celui ayant le plus de trésors à la fin de la partie sera le grand gagnant.

On commence dans la première grotte en révélant la première carte Expédition et en la plaçant autour du plateau. Chaque carte ainsi placé formera l’expédition à l’intérieur de la grotte. On déplace ensuite tous les aventuriers sur la carte.

  • Si c’est une carte Trésor, on partage le nombre de Rubis indiqué équitablement entre tous les joueurs, et on laisse le « reste » sur la carte. Les Rubis ou Diamant collectés par les joueurs restent devant leur coffre le temps de l’expédition et ne seront placé dans le coffre que s’ils décident de rentrer au campement d’eux même. Si le nombre de Rubis est inférieur au nombre de joueurs sur la carte, on laisse les Rubis sur la carte.
  • Si c’est une carte Danger, si c’est la première de ce type de Danger ayant été révélée pendant cette expédition, il ne se passe rien.

Une fois la carte révélée et les actions correspondantes effectuées, chaque joueur devra jouer l’une de ses deux cartes :

  • La carte Sortir, permet de retourner au campement. S’il reste des pierres n’ayant pas été partagées par les joueurs en chemin, elles sont partagées de manière équitable si possible entre tous les joueurs retournant en même temps au campement. Une fois sorti, les joueurs peuvent sauvegarder dans leurs coffres toutes les pierres précieuses récupérées pendant l’expédition.
  • La carte Continuer, permet d’indiquer que l’on souhaite rester dans la grotte et continuer à creuser.

Tant que des joueurs continuent l’expédition, on ajoute une carte à la traversée et on répète les opérations ci-dessus.

Si lors de la révélation d’une carte Expedition, une deuxième carte d’un Danger déjà présent apparait, tous les joueurs encore présents doivent s’échapper immédiatement de la grotte et retourner au campement les mains vide ! Ils perdent toutes les pierres précieuses récupérées dans cette grotte et les remettent dans la réserve générale. On retire une carte Danger de ce type de la partie et on passe à la grotte suivante.

Quand plus personne n’est dans la grotte, on la referme, et on passe à la suivante, et ceci jusqu’à avoir visité les 5 grottes.

Chaque joueur compte ensuite les pierres précieuses présentes dans son coffre, et celui avec le plus grand nombre de Points de Victoire (Rubis = 1PV, Diamant = 5PV) remporte la partie.

Le jeu ajoute aussi une variante : les Reliques.

Cette variante ajoute 5 cartes de 5, 7, 8, 10 et 12 Points de Victoire. On les trie de la plus petite à la plus grande sur une nouvelle pile, et avant chaque grotte, on prend la carte du dessus (donc de la plus petite valeur), et on la mélange aux cartes Expéditions. Si elle est révélée, il ne se passe rien. Tous les joueurs se mettent sur la carte et peuvent arrêter ou continuer leurs expéditions. Pour remporter la relique, il faut être le seul à partir en passant dessus !

Pour les enfants :

Diamant est un grand classique du jeu, notamment grâce à sa simplicité et à son gameplay épuré. Il s’explique en quelques minutes sans aucun problème. Il y a très peu de choses à retenir au niveau du gameplay et c’est ce qui en fait sa très grande force. Le thème autour des aventuriers et de la recherche au trésor ainsi que les superbes visuels de Paul Mafayon sur cette dernière édition sont des éléments très facilitant pour l’immersion de nos enfants.

C’est probablement l’un des meilleurs jeux pour apprendre aux enfants la prise de risque. Puis-je continuer sans risque, si aucun piège n’est encore présent ? Dois-je continuer au risque de tout perdre si au moins un piège est déjà présent dans la grotte ? En fonction de ce que j’ai ramassé dans cette grotte, suis-je prêt à « pousser ma chance » ?

Dans Diamant, à chaque case il faudra aussi tenter de partager équitablement les pierres précieuses. Et c’est une super occasion pour faire faire des divisions aux enfants sans qu’ils en s’en rendent compte ! On va devoir regarder si en fonction du nombre de joueur présent sur la case, on peut partager, et trouver le reste à laisser sur la carte.

Diamant est donc un jeu que l’on recommande chaudement pour jouer avec des enfants (et pas que !) dès 6 ans accompagné par des adultes.

Les parents, vous en pensez koa ?

Jeu découvert sur le tard, Diamant est donc un Stop Ou Encore épuré posé sur un thème qui se prête superbement à la mécanique. Pas de superflu, tout est évident et limpide dans le jeu. Le matériel avec le coffre-fort pour chaque joueur et ses Meeples un peu surdimensionnés participe aussi au plaisir d’ensemble.

C’est effectivement assez hasardeux, sans aucune possibilité d’ajouter du contrôle à notre stratégie, et les choix se limitent vraiment à « Je reste et je pousse ma chance » ou « Je rentre au campement ». On aimerait pouvoir imaginer plus de contrôle, via des Bonus permettant d’éviter les pièges, ou de pouvoir regarder secrètement la prochaine carte par exemple.

Rentrer au campement devient tout de même assez stratégique. Si on le fait au seul moment où le risque devient trop grand, nous risquons d’être beaucoup de joueur à partir en même temps, et il sera donc difficile de partager équitablement les pierres encore présentes sur le chemin. L’équilibre de ce choix et très subtil et fonctionne à merveille ! Si on ajoute à cela la variante des reliques (et il faut l’ajouter !), c’est encore plus sioux, puisqu’il faudra être le seul à partir pour espérer ramener la relique au campement, rajoutant un peu de stratégie dans ce jeu simple. On te conseille donc d’intégrer cette variante après la partie de découverte.

Cette épuration du gameplay participe aussi fortement au plaisir de jeu, et il nous parait donc idéal pour des sessions en famille ou enfants et parents pourront prendre autant de plaisir. C’est aussi l’un de nos favoris pour des sessions à beaucoup de joueurs puisqu’il est jouable jusqu’à 8. Sa simplicité notamment couplée aux règles courtes et accessible lui permette en plus d’être un compagnon idéal avec des gens « peu joueurs » à la table.

Bref, dans Diamant, nous allons partir à l’aventure et explorer les grottes en croisant les doigts à chacun de nos choix, espérant que ce fût le bon. On va rire énormément, se moquer puis surtout demander une nouvelle partie à la fin ! Un vrai classique !

Et si tu souhaites aller plus loin dans cette mécanique, on te recommande d’aller jeter un coup d’œil du côté des Charlatans de Belcastel chez Schmidt, ou du prochain Deep Blue chez Days Of Wonder.

Les enfants, vous en pensez koa ?

Pour moi Diamant est un super jeu, très agréable et sympa à jouer !
Les règles du jeu sont hyper simple à prendre en compte, et une partie se joue plutôt vite. J’aime beaucoup les jeux de prises de risques, ici par exemple, c’est soit tu gagnes beaucoup de diamants (points) mais tu as plus de chance de tomber sur deux mêmes pièges, soit tu t’arrêtes vite et tu peux récupérer tous les points qu’il y aura eu sur les cartes précédentes, mais tu loupes éventuellement les diamants suivants.
Mais bien sûr ça ne veut rien dire, ça dépend totalement des parties, ou des cartes.
Le plus amusant dans le jeu c’est de regarder les joueurs les plus « fous » continuer leur quête alors qu’ils peuvent tomber sur le piège. Même parfois on n’arrive pas à s’arrêter tellement on ramasse de points, mais il suffit de deux mêmes pièges, et 0 diamant ! Puis je trouve le jeu vraiment super sympa à jouer, c’est très simple vue qu’on a que une carte à poser pour dire si l’on doit continuer ou non, et il ne faut pas réfléchir des masses. C’est pour ça que l’on peut y jouer à n’importe quel moment, et je trouve ça top !

Célya (12 ans)

Ce que j’aime bien, c’est que des fois Papa est trop gourmand et reste trop longtemps dans la grotte, et ca, ça me fait bien rire. Il a même réussi à finir une fois à zéro point ! 🤣

C’est dur aussi de se décider quand il faut arrêter ou pas, parce que si tu te décides trop tard, tu peux tout perdre !
En tout cas c’est un jeu que j’aime bien, et on rigole bien quand on y joue.

Kylian (9 ans)

Au final, on en pense koa ?

Jusqu’à 8 joueurs !
Mécanique épurée ultra efficace.
Simple et très accessible.
La variante des reliques ! Vite indispensable.

Beaucoup de hasard. On aimerait pouvoir avoir un peu plus de contrôle, même si le jeu perdrait probablement de son efficacité.
La séparation des diamants à chaque case un peu pénible.
L’obligation de souvent remplacer 5 Rubis par un Diamant.

3 à 8 joueurs
30 min
8 ans et +
Par
Alan R. Moon & Bruno Faidutti
Editeur
IELLO
Illustrateur
Paul Mafayon

A découvrir