Decrypto

Partager sur :

Decrypto, c’est koa ?

Decrypto, c’est une sorte de CodeNames en plus vicieux. Découvert au FIJ 2018 à Cannes, ce jeu édité par le Scorpion Masqué fait partie des gros absents dans les nommés pour l’As d’Or 2019 (en tout cas selon nous).

Decrypto est un jeu qui se joue par équipe, où chacune des équipes devra faire passer un code secret à 3 chiffres à ses coéquipiers, sans se le faire intercepter par l’équipe adverse.

Tu auras une équipe blanche et une équipe noire. Chacune aura un “pupitre” à 4 emplacements numérotés de 1 à 4 dans lequel tu glisseras 4 cartes contenant un mot secret, à présent associé à un numéro et caché à l’équipe adverse. En plus du pupitre, l’équipe dispose d’une feuille recto/verso pour noter les mots des deux équipes.

Les pupitres de Decrypto

Tu vas commencer la première manche comme suit : Chaque équipe désigne un Encrypteur (oui le mot est inventé) qui va devoir piocher une carte “code” contenant un code à 3 chiffres, qu’il ne révèlera à personne, correspondant aux 3 des 4 mots de son pupitre. L’encrypteur doit à présent noter 3 autres mots/phrases dont ses équipiers prendront connaissance, et qui leur permettront, à terme, de deviner le code pioché. L’encrypteur va ensuite annoncer à voix haute les 3 indices permettant à l’équipe adverse de les noter à leur tour sur leur propre feuille. Et c’est ici qu’est toute la subtilité du jeu, car contrairement à un CodeName, les indices ne doivent pas être trop explicites car, dès la deuxième manche, l’équipe adverse tentera une interception du code, et ce, avant que vos coéquipiers partagent le code qu’ils pensent avoir trouvé. En cas d’interception du code, l’équipe qui intercepte gagne un jeton “Interception”. Et dans le cas où tes coéquipiers ne trouvent pas le bon code, ton équipe aura un jeton “malentendu”.

Epreuve / Argent / Beauté ?

Le but est donc double : Faire en sorte que ses coéquipiers trouvent le code, tout en essayant de faire en sorte que l’équipe adverse ne réussisse pas à l’intercepter.

Une équipe qui a deux jetons interceptions gagne, une équipe qui a deux jetons malentendus perd.

Tu vas donc enchainer les manches, en gardant tes 4 mots, avec l’interdiction d’utiliser les mêmes indices qu’auparavant. L’étau va donc progressivement se resserrer à chaque manche et indices donnés, permettant à l’équipe adverse de se faire une idée de plus en plus claire des mots de ton pupitre, afin de réussir des interceptions. Même chose de ton côté sur l’équipe adverse.

Décrypto : La feuille de l’équipe blanche

Pour les enfants :

En dessous de 10 ans, le jeu sera difficilement accessible. Par manque de vocabulaire ou de références, il sera très difficile pour un enfant de prendre du plaisir. Au-dessus de cet âge et pour ceux qui apprécient les jeux autour des mots, nul doute qu’ils apprécieront tout autant que les parents. Ils essayeront de trouver les associations les plus malignes pour faire trouver son équipe tout en donnant le moins d’information à l’équipe adverse.

Les parents, vous en pensez koa ?

C’est toujours assez complexe, d’expliquer Decrypto à des joueurs qui y jouent pour la première fois. Une première partie est vraiment nécessaire pour comprendre les règles et subtilités. Une fois cette partie et cette étape passée, le plaisir est immense. La pression palpable sur chacune des équipes, où tu vas forcer ton cerveau à trouver des indices un peu capillo-tractés, en essayant de limiter les liens entre chacun des indices d’une position pour que l’équipe adverse ne devine pas le mot (ou un mot proche) correspondant.

On prend aussi beaucoup de plaisir une fois la partie terminée, pour le fun, à essayer de deviner les mots sous chaque position du pupitre adverse.

Le succès étant tel qu’une extension pourrait voir le jour chez le Scorpion Masqué ? On a hâte !

Les enfants, vous en pensez koa ?

Decrypto c’est super ! un peu compliqué pour les « plus petits » mais hyper réfléchi niveau vocabulaire. Ce qui est encore plus « fun » c’est, à la fin de partie, de deviner les mots de nos adversaires. Bon ça finit parfois en déception car ces mots paraissaient logique mais ça reste bien drôle en même temps !

Bonne partie 🙂

Célya (11 ans)

Pas d’avis pour Kylian (8 ans) sur ce jeu, un peu trop complexe à jouer pour lui.

Au final, on en pense koa ?

Une pression incroyable
Fun et très malin
Une belle alternative à CodeNames
Deviner les mots de l’équipe adverse une fois la partie terminée
Matériel superbe

Concept pas si évident que ça à expliquer
Deviner les mots en fin de partie ne sert à rien
Le mode 3 joueurs moins intéressant

3 à 8 joueurs
30 minutes
12 ans et +
Par
Thomas Dagenais-Lespérance
Distributeur
IELLO
Editeur
Scorpion Masqué

A découvrir