Les pierres de Coba

Partager sur :

Les pierres de Coba est un jeu Solo d’énigmes à base de dés. C’est le grand frère de l’excellent “Par Odin !” qui avait déjà fait beaucoup parlé de lui grâce à son originalité et son humour où le joueur devait équilibrer parfaitement les deux camps en séparant deux groupes de dés afin que le combat ne s’arrête jamais. Ici on retrouve le même concept, mais au lieu des dieux grecs, nous sommes cette fois transporté dans l’univers des Mayas avec quelques nouveautés au passage. Il faudra désormais rétablir l’équilibre de la société Maya à l’aide des 9 pierres sacrées.

C’est un jeu de casse-tête solo pour 10/15 minutes environ crée par Antonin Boccara (à qui l’on doit notamment Fiesta de Los Muertos, Draw’N’Roll et plein d’autres jeux familiaux très sympa) chez OldChap Games (la série des Panic et Little Panic Island, Gobbit ! …) illustré par Michel Verdu et distribué désormais par Blackrock Games. Niveau matériel, le jeu consiste en un livret bien épais accompagné de 9 superbes dés (7 blancs et 2 noirs) et un marque page “aide de jeux” sur lequel est représenté un médaillon qui te servira lors de l’aventure.

Après s’être emparé du livret et avoir lu l’introduction, le jeu proposera 50 défis à réaliser dans l’ordre. Le défi indiquera sur quelles faces placer chaque dé blanc. Les dés noirs restant dans la boite au début du jeu.

Plusieurs types de personnages sont représentés sur les faces de dés. Chacun possédera une force et de temps en temps un pouvoir. L’objectif sera comme dans Par Odin!, d’équilibrer deux groupes de dés pour que leurs sommes soient identiques.

En plus des classiques “sans pouvoirs” comme la Potière (1 point par dé), le Paysan (2 points par dé) et la Voleuse (-1 point par dé), nous retrouverons dans les nouvelles faces de dés, certaines bien retors qui vont te faire mal à la tête :

  • La Reine par exemple, vaut 3 points, et réduit à 0 les dés de plus faible valeur de son groupe (hors elle-même).
  • Le Chamane, vaut 1 point par dés blanc dans l’autre groupe.

Et ça, ce ne sont que les dés blancs du début ! On te laisse le plaisir de découvrir les suivants et surtout les fameux noirs !

Comme avec Par Odin!, une démo est disponible sur le site de l’éditeur pour découvrir cette merveille de casse-tête solo : http://oldchap.games/coba-demo/. C’est une excellente idée, bien réalisée permettant de savoir si le jeu peut nous plaire ou non.

L’un des éléments en plus du gameplay qui fait le charme de ces Pierres de Coba, c’est le thème autour de la mythologie Maya. Qui de mieux placé que le fils d’un chercheur au CNRS ayant publié sur le sujet de la culture Maya* pour apporter cette ambiance et partager ses connaissances de cet univers intriguant ? Nous avions déjà beaucoup apprécié le thème Viking de Par Odin! et l’humour disséminé tout au long du livret, c’est toujours le cas sur cette suite mais dans cet univers totalement différent.

En essayant de ne pas trop spoiler le jeu, l’une des chouettes nouveautés de cet opus, c’est l’ajout des Portes. À certains moments de l’aventure (à 4 reprises), il faudra résoudre une énigme et partir avec la résultat de l’énigme en l’inscrivant sur le médaillon.

On considère Les Pierres de Coba comme un jeu solo, mais il est plus que ça. En famille et avec un enfant, c’est surtout très chouette en tant que parents de l’accompagner dans cette aventure. Le conseiller, vérifier ces essais … C’est un jeu intelligent pour faire travailler le calcul mental aux plus jeunes et leur esprit de déduction et d’analyse. C’est pour autant loin d’être un jeu enfantin tant le challenge est relevé même pour adultes. Un mode de jeu à plusieurs pour des joueurs de niveau équivalent sera même conseillé une fois le livret fini !

Par Odin! était une super découverte dans un style très original et bien cérébral avec une chouette dose d’humour, les Pierres de Coba transforme encore l’essai avec les mêmes qualités que son petit frère et quelques nouveautés bienvenues. Si tu ne connais ni l’un ni l’autre, à toi de choisir le thème que tu préfères, les deux versions étant aussi bonne l’une que l’autre.

Et toa, Kylian, tu en penses koa ?

Kylian ➡️Adore
Kylian (10 ans)

J’aime bien Les Pierres de Coba parce que y’a des dés qui représente des personnages qu’il faut ranger en deux groupes de personnages. Il faut essayer de faire deux tribus qui sont équitables. C’est beaucoup de réflexion pour arriver à faire deux groupes équitables. J’aime bien le Chamane parce qu’il vaut autant que le nombre de dés blanc de l’autre groupe. Je préfère Les pierres de Coba que Par Odin!, notamment parce qu’il y a les portes et qu’elles sont bien difficile. J’aime pas jouer tout seul par contre, je préfère jouer avec Papa pour qu’on vérifie mes groupes sans avoir à regarder la solution. Et aussi j’aime bien trouver la solution avant lui.


* deux publications sont notamment partagées :
Encyclopédie de la mythologie maya yucathèque, Les labyrinthes sonores, Michel Boccara, Ductus, 1997-2020.
Des os pour l’éternité, Philiosophie et mythologie de la mort chez les Mayas du Yucatán, Michel Boccara, Hémisphères, 2017.

1 joueur
10 minutes
8 ans et +

Chez Oldchap Games