Imagicien

Partager sur :

Imagicien, c’est koa ?

C’est un jeu de rapidité, de dessin et d’observation qui reprend le principe du dessin mystère (ou point à point) en jeu de société !

C’est un jeu d’Olivier Mahy illustré par Guillaume Bernon sorti mi-2020 chez Blam! et Blackrock Games à partir de 8 ans pour des parties de moins de 30 minutes.

L’objectif sera de découvrir l’objet que représente une formule magique en reliant les points de notre plateau personnel correspondant aux ingrédients présent sur la carte de cette même formule.

Comment on joue ?

Une partie va se passer en 8 manches où 8 objets devront être trouvés par les joueurs. Chaque manche révèlera une carte d’une formule magique qui contiendra des objets, seuls, relié les uns aux autres ou avec une petite étoile qui indiquera si l’objet doit être entouré, ou relié à d’autres objets via un trait droit ou une courbe.

Ce dessin devra être fait sur le plateau personnel plastifié du joueur recto verso et qui contient une grille de 9×12 objets en couleur côté recto, et les mêmes en noir et blanc côté verso.

L’objectif sera d’être à chaque manche le plus rapide à trouver l’objet correspondant au dessin de la formule magique. Pas besoin de terminer le dessin pour cela, il suffit d’observer et de trouver à quoi il correspond et de l’écrire en haut de son plateau personnel, puis de retourner le sablier qui ne laissera plus que 30 secondes aux autres joueurs pour trouver à leur tour.

Le 1er joueur a avoir eu la bonne réponse pourra cocher deux étoiles sur son plateau et devra le retourner pour faire la prochaine manche côté noir et blanc. Les autres joueurs ayant trouvé la bonne réponse avant la fin du sablier auront tout de même le droit à une étoile.

Pour les enfants :

L’idée de reprendre le concept du dessin mystère et de le porter en jeu de société est déjà fabuleuse. Elle est en plus réalisée de forte belle manière. Les enfants seront déjà familiers à la mécanique du jeu avant même d’avoir commencé à jouer. Le jeu possède en plus des cartes d’introduction façon tutoriel pour apprendre les micro-règles permettant de comprendre quand dessiner des traits, des courbes et quand faire des ronds. C’est malin et ça fait d’Imagicien un jeu ultra accessible qui plaira beaucoup aux enfants. Chez nous c’est un carton à chaque fois !

S’il ne fallait que relier des points, ce serait rigolo mais surement pas suffisant. On ajoute ici une composante de rapidité et d’observation puisque le but ne sera pas d’être le premier à terminer le dessin, mais d’être le plus rapide à écrire ce à quoi il correspond, même s’il n’est pas encore terminé. Cela apporte une notion de prise de risque bienvenue et rend chaque manche stressante et disputée. Le dessin ne sera pas toujours dans le bon sens. Il faudra retourner son plateau personnel et faire preuve d’imagination à certains moments pour espérer remporter les deux précieuses étoiles et mettre en difficulté nos adversaires.

Sur ce type de jeu, tout le monde n’a pas les mêmes capacités. Les auteurs ont eu l’excellente idée de donner une contrainte pour la manche suivante au gagnant d’une manche, puisqu’il devra faire le dessin sur le verso du plateau personnel qui est en noir et blanc et complexifie fortement la découverte de chaque icône ! Ça permet d’équilibrer intelligemment entre enfants et adultes et aussi avec ceux plus à l’aise de manière à ne pas frustrer les plus jeunes.

Imagicien est recommandé dès 8 ans mais peut se jouer dès 6/7 ans sans trop de soucis. Il est malin, superbement édité et une superbe trouvaille originale pour jouer en famille.

Les parents, vous en pensez koa ?

C’était l’un de notre coup de cœur de cette édition de Cannes 2020 et il nous tardait de le découvrir dans sa version finalisée. C’est désormais chose faite et nous ne sommes pas déçu. L’idée est excellente et la réalisation impeccable.

Le matériel est de très bonne qualité et l’on apprécie notamment les fiches personnelles plastifiées ainsi que les cartes de grande tailles. Le grand nombre de cartes permet aussi un nombre important de partie avant de retomber sur les mêmes dessins. Quand on sait d’autant plus que des extensions sont déjà prévues …

Imagicien est jouable de 2 à 4 joueurs et fonctionne parfaitement dans les 3 configurations. Les parties à 3 et 4 joueurs seront forcément un peu plus disputées mais sont toute aussi plaisantes. On regrette simplement d’être limité à 4 joueurs tant le jeu se prêtait à jouer à plus.

Imagicien part donc d’une idée toute simple mais la réalisation est parfaite. On sait à quel point il est difficile de réussir dans la simplicité et c’est ce qu’Imagicien réalise haut la main. C’est l’une des très belles sorties de 2020 et un autre superbe jeu familial à mettre au crédit de Blam! (dont le Chakra tourne encore chez nous en attendant la sortie de l’extension).

Les enfants, vous en pensez koa ?

Célya ➡️Adore
Célya (13 ans)

Perso j’adore ce jeu et je trouve que le concept est excellent ! C’est vrai qu’au début c’est un peu dur parce qu’on ne connaît pas vraiment la map, mais à force on sait automatiquement où sont placés les objets correspondants, et ça facilite beaucoup les choses. Pis c’est bien parce qu’on peut quand même gagner des points, sans avoir à finir complètement le dessin. Donc en général quand on en arrive à une forme à peu près “normale”, c’est là qu’on peut commencer à essayer de deviner l’objet qui correspond. Et aussi le fait que l’on doive retourner la map du côté noir & blanc après avoir gagné, je trouve ça vraiment bien car du coup ça avantage ceux qui ont perdu, contrairement à celui ayant obtenu les 2 points.


Kylian ➡️Adore
Kylian (10 ans)

J’aime bien Imagicien parce qu’en noir en blanc c’est hyper compliqué. C’est drôle aussi quand on ne comprend rien à certains dessins car on s’est raté ! Le fait d’avoir des ronds, des courbes et des traits droits est bien pensé. J’aime bien le côté rapidité car si quelqu’un termine avant toi et retourne le sablier, il faut se dépêcher pour vite trouver. C’est cool de trouver en premier mais après c’est bien plus dur en noir et blanc.

Au final, on en pense koa ?

Idée superbe et réalisation au poil.
Un combo dessin, rapidité, observation bien équilibré.
Le matériel plastifié.
Le jeu fait fureur avec les plus jeunes.
La mécanique de “Catch-Up” pour pénaliser les plus forts avec cette face en noir et blanc diabolique !
Le tutoriel pour apprendre les mécaniques du jeu en douceur.

Certains dessins demandent un peu d’imagination.
Ça peut tacher les tables/tapis.
Rager quand on ne trouve pas une icône alors que tous les adversaires avancent sans problème !
Nous aurions aimé pouvoir jouer à 5 ou 6.

2 à 4
30min
8 ans et +
Par
Olivier Mahy
Distributeur
Blackrock Games
Editeur
Blam!
Illustrateur
Guillaume Bernon

A découvrir