Les aventuriers du rail Europe – Édition 15 ans

Partager sur :

Les aventuriers du rail Europe 15 ans, c’est koa ?

C’est une édition collector qui sort pour célébrer les 15 ans de cet énorme succès du jeu de société qu’est Les Aventuriers du Rail (Ticket To Ride en V.O.), ici dans sa version Europe. Nous t’avons déjà partagé à plusieurs reprises tout le bien que l’on pense de cette série, via les tests de la version express de Londres, ou Amsterdam, ou encore via l’extension Japon / Italie. Mais nous ne t’avions encore jamais parlé de la version de base impérative pour les extensions qu’est la version Europe et la sortie de cette édition collector afin de fêter les 15 ans du jeu en est une parfaite occasion. La version Europe est une suite de la version USA qui peut aussi faire office de version de base. Date de sortie française, le 25 juin 2021.

C’est donc un jeu de pose de wagon, de gestion de main et de réalisation d’objectifs privés d’Alan R. Moon illustré par Julien Delval (Res Arcana) pour 2 à 5 joueurs et des parties entre 30 minutes et une heure dès 8 ans. Dans les Aventuriers du Rail, il faudra relier des villes les unes entre les autres en fonction des cartes Destinations que nous avons en main en défaussant suffisamment de cartes Transports de la bonne couleur.

Cette version pourrait être présentée comme une version de luxe ou collector du jeu avec un matériel haut de gamme :

  • Un plateau surdimensionné géant.
  • Une boite métal par joueur afin de collecter les wagons et gare à sa couleur.
  • des wagons personnalisés dans chaque boite et peints !
  • des cartes des extensions Big Cities, 1912 et du goodies Orient Express pour plus de variantes.

Comment on joue ?

Chaque joueur choisi une couleur en prenant la boite contenant son matériel. Tous les wagons correspondants à sa couleur ainsi que les 3 gares, puis son marqueur de couleur qu’il place sur la piste de score sur le 0.

Chaque joueur va recevoir trois cartes “Destination” privées, une longue et deux standards et devra en garder au moins une parmi ces trois. Ces objectifs vont représenter deux villes d’Europe qu’ils vont devoir essayer de relier en prenant le contrôle de lignes de train afin d’aller de l’une à l’autre.

On distribue ensuite quatre cartes “Transport” à chaque joueur et on place la pile restante à côté du plateau de jeu en révélant les cinq premières cartes transports qu’on dispose face visible. Ces cartes transports vont représenter un wagon d’une couleur, correspondant aux couleurs des lignes du plateau. Certains wagons seront des locomotives multicouleur qui servirons de “joker” afin de compléter une série permettant de construire une route ou d’emprunter des ferrys.

On choisit un premier joueur via notre méthode préférée et le jeu peut démarrer.

Chaque tour, dans le sens des aiguilles d’une montre, un joueur va pouvoir faire l’une des trois actions suivantes :

  • Prendre deux cartes “Transport” : en les choisissant une à une parmi les cinq visibles ou celle du dessus de la pioche, sachant que si une locomotive multicouleur est choisie parmi les cartes visibles, on ne peut prendre qu’une carte au lieu de deux.
  • Prendre possession d’une route : pour cela, il faudra défausser le bon nombre de cartes transports de la couleur concernée (avec l’aide des cartes locomotives si besoin) nécessaire à relier les deux points en un seul tour. Si la route fait trois cases bleues, il faut jouer trois cartes transports bleu (ou deux cartes transports bleues et une locomotive par exemple). Les routes grises n’ont pas de contrainte de couleur mais doivent tout de même être prises avec une couleur unique et un même joueur ne peut pas prendre les deux routes d’une route double.
  • Poser une gare : Il faut défausser une carte pour poser sa première gare, deux pour sa deuxième et trois pour sa dernière. La gare va se placer sur une ville et permettra d’emprunter une route adverse pour la réalisation d’un objectif.

En plus des routes classiques, il y a deux types de routes spéciales :

  • Les ferrys vont forcément nécessité d’une à deux locomotives en plus d’un nombre de cartes de la même couleur pour être traversé.
  • Les tunnels ensuite vont aussi nécessiter une couleur de carte unique, mais il faudra d’abord piocher les trois premières cartes du dessus de la pioche. Chaque carte révélée ainsi de Locomotive ou de la même couleur imposera au joueur souhaitant traverser le tunnel de jouer autant de carte de la même couleur de plus.

Lorsqu’un joueur prend possession d’une route, il va immédiatement avancer son jeton de score en fonction de la taille de la route prise comme indiqué sur le plateau de jeu :

  • 1 wagon : 1 point
  • 2 wagons : 2 points
  • 3 wagons : 4 points
  • 4 wagons : 7 points
  • 5 wagons : 15 points
  • 6 wagons : 21 points

La partie s’arrête dès qu’un joueur a moins de 3 wagons à la fin de son tour. Chacun rejoue un tour, lui compris. Celui ayant réalisé la plus grande route récupère un bonus de 10 points avec la carte correspondante. On ajoute au score toutes les Destinations correctement reliées d’un joueur et on retire les points de celles qui ne l’ont pas été. Celui avec le plus grand nombre de points sera désigné vainqueur.

Les parents, vous en pensez koa ?

Après 15 ans d’existence, difficile de dire quelque chose de nouveau sur les Aventuriers du Rail. Si tu ne connais pas la série, fonce tout simplement. C’est un grand classique du jeu de société moderne qui mérite absolument son statut, avec son gameplay simple mais très efficace et sa rejouabilité importante, il faut absolument une boite du jeu dans toute bonne ludothèque. Cette version s’adresse ici aux collectionneurs de la série ou à ceux adepte de joli matériel.

Avec sa boite immense, son plateau surdimensionné et ses boites métals pour chaque joueur, c’est sans conteste la plus jolie version existante à ce jour au niveau matériel. Chaque boite ornée différemment accueille un type différent de wagons correspondant à la couleur. Les joueurs auront vite fait d’avoir des préférences, entre les wagons à bois, les locomotives à voitures, chaque proposition est une vraie réussite. Le visuel est toujours de Julien Delval (d’où la boite Royal Delval ?) qui réalise toujours un travail excellent dans la lignée de la série. Le thermoformage fait bien le travail et permet de stocker la boite verticalement sans soucis.

Les mécaniques sont un modèle du genre depuis des années maintenant. De la prise de risque avec les objectifs cachés que l’on tentera de réaliser sous peine d’en perdre les points ou avec les Tunnels qui nécessiteront ou pas d’avoir un peu de marge sur le nombre de cartes à défausser pour en voir le bout. De la gestion de main avec cette constitution de collection de carte d’une même couleur pour réaliser les routes de nos choix. De la gestion de pioche avec cette double pioche visible, la pioche unique d’une locomotive ou cette double pioche à l’aveugle pour espérer avoir une locomotive ou des couleurs plus intéressantes que celles des cinq cartes disponibles. Cette interaction légère mais diablement importante dans le contrôle de certaines sections de la carte pour réaliser ses objectifs sans devoir faire d’innombrables détours ou être obligé d’utiliser une gare et perdre 4 précieux points de victoire en plus des cartes défaussées. Cette tentation finale de piocher de nouvelles destinations dans l’espoir de les avoir déjà reliées ou d’être en capacité à le faire avec le peu de wagons restant. Et cette course afin de clore la partie dès qu’un joueur arrive à posséder moins de trois wagons à la fin de son tour. C’est un ensemble huilé à merveille dont on ne se lasse pas et dont chaque extension ou nouvelles boites (voir nos autres tests) réussit à apporter une petite variation pour continuer à modifier légèrement le plaisir de jeu.

Tout le sel des Aventuriers du rail sera de constituer sa main de cartes Transports le plus intelligemment possible tout en faisant le choix de garder les bonnes cartes Destinations. Il faudra jouer avec le hasard assez présent des différentes pioches pour minimiser le nombre de tours nécessaire à la constitution des bonnes collections de cartes mais aussi observer attentivement le placement des adversaires afin de ne pas se retrouver coincé ou obliger de contourner le chemin le plus direct pour faire se rejoindre les villes de nos cartes. Suivant les Destinations de départ, les parties seront plus ou moins tendues, aussi en fonction de la configuration du nombre de joueurs. À 2 et 3 joueurs, les routes doubles ne peuvent être empruntées qu’une fois alors qu’à 4 et 5 joueurs, l’intégralité des routes sera disponible. Le jeu tourne en tout cas parfaitement bien peu importe le nombre de joueurs et gardera généralement une belle tension. Il faut compter entre 40 minutes et une bonne heure la partie en tout cas.

Cette version amène de nouvelles cartes Destinations (par rapport au jeu de base) pouvant être jouées en complément ou remplacement des cartes Europe classique. On retrouve notamment celle de l’extension 1912, même si les Entrepots et Dépots que cette extension apportait manque à l’appel. Mais aussi celle de l’extension Big Cities, ainsi que les six cartes du goodies Orient Express à rajouter aux cartes de bases si on le souhaite. Big Cities est une bonne manière d’ajouter encore plus de combat et d’interactions aux parties car les Destinations partiront ici toute des grandes villes. La bataille sera donc féroce !

Cette édition est sans conteste une superbe édition anniversaire pour les fans de la série ou ceux prêt à mettre la main à la poche pour avoir une version qui en impose et découvrir ce monument du jeu de société. Nous préférons en tout cas la version Europe avec les gares, ferrys et tunnels à la version USA et cette édition-là, la magnifie. Avec sa boite énorme, son plateau géant et ses boites métals composées de wagons peints et différents d’une boite à l’autre, elle en impose sur la table ! Elle propose en plus 4 variantes permettant de jouer en mode classique, Europe 1912, Mega Europe ou Big Cities of Europe en changeant les cartes Destinations lors de la mise en place.

Et Kylian, tu en penses koa ?

Kylian ➡️Adore
Kylian (10 ans)

J’aime bien les Aventuriers du Rail Europe et plus particulièrement cette version parce qu’il y a plus de cartes pour changer les parties. Et je trouve vraiment que les trains sont trop beau avec les boites pour chaque joueur. Moi, dès le début, j’essaie de garder la longue destination qui fait plein de points et à chaque pioche de carte Destinations, j’essaie d’en trouver qui prennent presque le même chemin. Je prends les cartes Transports visibles plutôt sauf si il y a vraiment rien qui m’intéresse.

Au final, on en pense koa ?

Une édition sublime.
Les boites individuelles avec les wagons personnalisés.
Un jeu passionnant d’une efficacité redoutable.
Un grand classique absolument indémodable et la meilleure version des ADR à ce jour.
Jouer avec les cartes de Big Cities pour une interaction plus féroce.

Le hasard relativement présent.
Pas les Dépôts ni les Entrepôts de l’extension 1912.

2 à 5 joueurs
45 minutes à 1 heure
8 ans et +

A découvrir

Chez Days Of Wonder