Parks

Partager sur :

Parks, c’est koa ?

C’est un jeu de placement d’ouvrier d’Henry Audubon édité par Keymaster Games autour des parcs nationaux américains qui vient de sortir en France grâce à la localisation de Matagot. Le jeu est basé sur les magnifiques illustrations de 59Parks, une campagne regroupant un mix d’artistes pour mettre en avant les parcs nationaux américains. Parks se présente pour 1 à 5 joueurs, 10 ans et + et des parties entre 30mn et 1h.

Dans Parks, les joueurs incarneront chacun deux randonneurs qui parcourront les sentiers d’un parc pendant 4 saisons. Au fil de ces parcours, ils collecteront différentes ressources et seront récompensés en fonction des parcs visités et des photos prises.

Mise en place

On place tout d’abord les 3 parcs du dessus de la pioche sur le plateau pour former une rivière des parcs pouvant être réservé ou visité. On fait de même avec les cartes équipements pour en révéler trois. Ces cartes pourront être achetées via l’action d’une tuile avancée ou certaines cases disponibles chaque fin de saison et donneront des pouvoirs avantages sur certains lieux ou pour faciliter la visite de certains parcs.

On distribue ensuite une carte Gourde à chacun. Ces cartes permettront lors d’une récupération d’un jeton Pluie pendant un tour, d’utiliser cette Pluie sur la gourde (si elle n’est pas encore remplie) pour profiter d’un pouvoir.

On distribue aussi deux cartes Années comportant deux objectifs privés. Chaque joueur en choisira une des deux qui permettra de gagner 2 ou 3 points de victoire en fin de partie suivant la complétude de celle-ci : visiter un certain nombre de parcs comprenant des montagnes, prendre un certain nombre de photo, etc.

On mélange les tuiles parcours de base en ajoutant une des 4 tuiles avancées au hasard pour former un sentier de randonnée entre la tuile de départ et celle d’arrivée. On rajoute aussi la tuile 4/5 joueurs si nous sommes dans cette configuration.

On retourne la première carte Saison de la pioche qui décidera de la météo et ajoutera un pouvoir valable pendant la saison pour tous les joueurs. En fonction de la météo, on placera les ressources indiquées sur le sentier à partir de la deuxième tuile.

Pour finir, on donne à chaque joueur les deux randonneurs de sa couleur, ainsi que le feu de camp correspondant qui lui permettra d’aller sur un lieu occupé par un autre randonneur si le feu de camp est allumé. Puis on décide du premier joueur.

Comment on joue ?

Chaque joueur possède donc deux randonneurs et devra chaque tour avancer l’un de ses randonneurs sur le sentier sur une case libre afin d’en faire l’action représentée.

Les lieux vont généralement permettent de collecter une ou plusieurs ressources (jusqu’à 12 maximums à la fin d’un tour) parmi (Soleil, Pluie, Forêt, Montagne) ou de réaliser certaines actions comme :

  • échanger une ressource contre une autre deux fois
  • échanger une ressource contre un animal sauvage (ressource joker),
  • piocher une gourde ou payer deux ressources pour prendre l’appareil photo et une photo. L’appareil permettra de réduire le coût des photos futures pour le joueur en sa possession.

Un joueur peut aussi déplacer son randonneur (toujours en avant) sur une case occupée, en retournant son feu de camp s’il était encore allumé.

Une fois arrivée en fin de saison, un randonneur pourra se placer sur l’une des 3 lignes disponibles sur la tuile de fin :

  • La première ligne permet de réserver un parc de la rivière, afin d’être le seul à pouvoir le visiter dans les tours suivants. Le premier joueur se plaçant sur cette ligne récupérera aussi le jeton premier joueur (qui rapportera un point de victoire en fin de partie).
  • La deuxième ligne permet d’acheter un équipement. Les deux premiers joueurs (à 4 et 5 joueurs) ou le premier dans les configurations inférieures pourra payer un jeton Soleil de moins pour un équipement de son choix.
  • La dernière permet de visiter l’un des parcs présent sur la rivière ou un des parcs précédemment réservé en dépensant les ressources affichées sur le parc. Le nombre de point de victoire remporté est indiqué.

En plus de ceci, le joueur avec l’appareil photo pourra s’il le souhaite, payer un jeton ressource de son choix pour faire une nouvelle photo et prendre un jeton photo (qui vaudra 1 point de victoire en fin de partie).

On re-mélange ensuite les tuiles parcours en rajoutant une des tuiles avancées restantes et on repart pour une saison en replaçant tous les randonneurs sur la tuile de départ. Et ce jusqu’à la fin de la 4ème saison où nous additionnerons les points des parcs visités, des cartes années si l’objectif est réalisé, des photos et du jeton premier joueur.

Mode Solo

Parks se joue aussi seul. Pour ce mode de jeu, après avoir choisi sa couleur et pris ses deux randonneurs, on prendra une autre couleur qui représentera des Gardes forestiers. Les gardes forestiers seront comme un deuxième joueur et avanceront grâce à la pioche Équipement. Chaque tour des gardes forestiers, nous piocherons la carte du dessus de la pioche Équipement et la placerons en 1ère, 2ème ou 3ème colonne suivant le nombre de Soleil avec quelques règles à respecter pour définir lequel des gardes doit avancer (le plus avancé si nous sommes devant, le plus reculé sinon). Ils avanceront du nombre de Soleil de la carte équipement piochée et pourront tomber sur une case avec un autre garde, mais pas avec un randonneur. Dans ce cas-là il sautera à la case suivante.

Lorsqu’un garde tombe sur un lieu avec un jeton météo, cela active la carte du dessus du paquet Solo en plaçant le jeton correspondant en haut pour le soleil, en bas pour la pluie. Dès que 3 jetons du même type sont posé sur la carte, l’événement de la carte est joué, et on pioche une nouvelle carte Solo.

La fin de parcours sera aussi différente pour les gardes avec une action définie suivant le nombre d’étoiles de la carte équipement qui les a envoyés sur cette case finale.

Il faudra dans ce mode réaliser le meilleur score.

Pour les enfants :

Parks est un jeu de placement d’ouvrier familial. Le jeu est plutôt simple d’accès avec des règles assez fluides à expliquer. On est quand même sur le haut du panier de la catégorie familial avec des parties d’environ 15 minutes par joueur.

C’est un jeu assez opportuniste avec un blocage et des contraintes assez fortes, ce qui pourrait fâcher les enfants aimant être autonome dans leurs décisions. Plus le nombre de joueurs est élevé, plus le sentier sera occupé et plus nos choix seront contraints. Nos enfants râlent particulièrement à chaque fois qu’un joueur leur pique un emplacement sur lequel ils avaient prévu d’aller juste avant leur tour.

Le jeu traite du thème de la randonnée avec comme cible les parcs nationaux américains et c’est une bonne occasion pour parler de ces parcs et de l’importance de leurs préservations avec nos enfants.

Le jeu demande une certaine anticipation, car il va falloir programmer un peu la collecte de ressource pour cibler les parcs de nos choix, avec un risque de plus en plus fort en fonction du nombre de joueurs de ce le faire piquer devant le nez.

Parks n’est pas un jeu pour enfants, mais un jeu Familial+ magnifique, très plaisant, accessible et bien moins zen qu’il n’y parait, jouable facilement dès 10 ans.

Les parents, vous en pensez koa ?

Ce qui frappe le plus au niveau de Parks, et ce dès la découverte de la boite, c’est la beauté du jeu. Le jeu est sublime d’un bout à l’autre. Notamment grâce aux illustrations magnifiques de 59Parks ! Il ne laissera pas indifférent et fait sans aucun doute parti des plus beaux jeux existant à ce jour.

Cette beauté et ce soin, on le retrouve aussi sur le travail d’édition remarquable en tout point. L’ouverture de la boite est un grand moment en soi : une boite de plutôt petit taille, bien remplie (bravo pour cela !) débordant de matériel astucieusement rangé grâce à des thermoformages parfait de la marque GameTrayz. Un thermoformage au fond pour supporter à la perfection tout le matériel (carte, tuiles et jetons), et deux thermos par-dessus, fermable et retirable pour que chaque côté de la table lors d’une partie aient un accès aisé aux différentes ressources du jeu. Une règle à l’aspect granuleux bien écrite avec une F.A.Q. qui répond exactement aux questions qui peuvent se poser pendant le jeu. Juste parfait ! Allez, si on veut chipoter, on retrouvera un peu à dire sur l’iconographie perfectible et certains éléments pas très clair sur le plateau (limite en nombre de ressources, la photo de fin de parcours pour le possesseur, l’appareil photo etc).

Le thème du jeu est pour le moins original et nous emmène faire de la randonnée pour visiter les parcs nationaux américains. En plus d’être original, le thème est excellemment utilisé dans le jeu et rend vraiment hommages aux magnifiques illustrations de 59Parks. Les feux de camps sont les seules manières de se regrouper entre randonneur pour être à plusieurs sur le même lieu. L’appareil photo permettant de faire des points de victoire en photographiant des parcs. Les équipements qui vont faciliter la randonnée. Le dernier randonneur s’il se retrouve seul sur le sentier doit aller directement à la fin du sentier. Les cartes Saisons qui arrivent avec un pouvoir et de la météo sur le sentier de randonnée, etc. Un respect du thème qui fait vraiment plaisir et qui participe fortement à l’immersion et aux sensations agréables que procurent Parks. On apprécie aussi que les parcs visités existent réellement et ils ne manqueront pas de rappeler de merveilleux souvenirs aux chanceux ayant pu en visiter quelques-uns. J’en fais partie avec les parcs de Bryce Canyon et du Grand Canyon présent dans le jeu que j’ai eu la chance de visiter (dommage qu’il n’y ait pas Antelope Canyon d’ailleurs).

La mécanique du jeu est aussi très plaisante avec ce chemin de randonnée aux places limitées et assez disputées. On ne doit qu’avancer et sur une tuile vide, sauf à utiliser notre feu de camp. C’est donc un mélange d’opportunisme avec un jeu de blocage très présent qu’on retrouve dans Parks. Nous serons toujours partagés entre aller sur la tuile de notre choix avant qu’elle ne soit prise, ou aller sur la tuile la plus proche pour maximiser nos actions de la saison. L’interaction est en ce sens très forte sur le placement des ouvriers. Que dire aussi de la bataille pour les Parks, entre les joueurs qui vont réserver le parc que tu ciblais ou le visiter juste sous ton nez, le combat sera rude et méchant. C’est d’ailleurs un peu paradoxale avec ce thème de toute beauté, de retrouver finalement un jeu pas si zen et paisible que cela. Le jeu n’est pas non plus complexe pour autant, il s’explique relativement vite et est plutôt à placer dans le haut du panier des jeux familiaux plutôt que dans les jeux experts.

Parks se joue de 1 à 5 joueurs et tourne relativement bien dans toutes les configurations. A 2 et 3 joueurs, le sentier sera un peu plus libre, et l’interaction et les blocages moins présents. A 4 et 5 joueurs par contre, le sentier sera très chargé et les choix bien plus contraints. N’avoir que 3 parcs disponibles sur la rivière va vraiment donner un ressenti très différent en fonction de la configuration du nombre de joueurs. Les tours peuvent même s’étirer un peu sur ces configurations, même si nous avons déjà vu bien pire dans le domaine de l’Analysis Paralysis. On peut en tout cas se passer du plateau si l’on souhaite jouer avec plus de parcs sur la rivière en fonction du nombre de joueurs, et avoir une interaction un peu plus “gentille”.

Niveau durée, Parks va se jouer entre 45 minutes et 1h15 environ suivant le nombre de joueurs. Les tours seront relativement fluides même si le plateau et la mécanique poussent un peu à attendre son tour pour connaitre les actions possibles (tuiles disponibles, parcs encore visitables etc).

Nous l’attendions énormément. Il nous faisait de l’œil depuis son passage en financement participatif notamment grâce à son visuel de haut niveau et son thème plutôt original. Le risque avec ces jeux très attendus, c’est que la déception soit à la hauteur de l’attente. Ce n’est heureusement pas le cas ici ! Parks est un excellent jeu très solide, superbement illustré et édité avec une mécanique de sentier assez opportuniste et passionnante et un thème superbement embarqué dans le jeu. C’est une sortie majeure pour cette année 2020 qui plait à toute la famille ici !

Les enfants, vous en pensez koa ?

Célya ➡️Adore
Célya (13 ans)

Pour commencer je trouve que le design du jeu est vraiment top et super attractif au premier abord. Et je trouve également le thème du jeu super sympathique, et il correspond parfaitement aux différentes stratégies et manières de jouer. Les manches sont super fluides et normalement il n’y a pas besoin de trop réfléchir. Et il y a certaines tuiles de Parks qui sont vraiment sublimes, et c’est l’un des gros points forts de ce jeu. C’est assez marrant aussi de devoir se battre pour avoir le meilleur parks, car des fois il y en a qui font genre 6 points et tout le monde les veut. Le fait que l’on puisse utiliser nos deux bonhommes est très bien car ça nous permet d’alterner les différentes actions, et de ne pas rester bloquer sur une précise.

Mais je trouve qu’un seul feu de camp, qui permet d’aller sur une case, y compris si un joueur y est déjà n’est pas vraiment suffisant. On se retrouve vite bloqué, et après ça devient compliqué de faire ce que nous voulions quand il y a déjà des joueurs sur ces cases. Après ça donne aussi un petit challenge dans le jeu donc ce n’est peut-être pas plus mal!


Kylian ➡️Adore
Kylian (10 ans)

J’aime bien Parks parce que les dessins sont beaux et les ressources sont chouettes aussi. Les ressources animaux sont bien fait et ont tous une forme différente. L’idée de l’appareil photo est bien pensé et ça donne une autre stratégie pour faire des points. Ça me donne envie d’aller visiter les parcs aux états unis : le Grand Canyon et Bryce Canyon que mon papa à vu. le Mesa Verde National Park à l’air trop beau aussi.

Au final, on en pense koa ?

Parks est graphiquement sublime.
Édition au top : matériel, thermoformage GameTrayz …
Mécanique de placement d’ouvrier très intéressante.
Interaction forte sur le placement et les choix des cartes.
Une FAQ utile et précise.

Plus longuet et un poil trop bloqué à 4 et surtout 5 joueurs. Le sentier devenant vraiment très chargé.
Iconographie perfectible et quelques informations manquantes.
Ne pas avoir adapté le nombre de parcs disponible en fonction du nombre de joueurs.

1 à 5 joueurs
30mn à1h
10 ans et +

A découvrir